Les dirigeants de la République islamique d’Iran doivent être jugés

by

Spécial Iran (31)

Pétition

Au secrétaire général de l’ONU,

Les dirigeants de la République islamique d’Iran doivent être jugés

Le monde entier regarde la situation politique en Iran. Les gens y ont pris les choses en main et protestent contre la République islamique d’Iran. De nombreuses personnes qui sont dans la rue en criant « Mort au dictateur! » sont sans illusion sur les diverses factions du régime. L’alternative n’est pas pour eux entre Mousavi et Ahmadinejad, mais dans le renversement de la République islamique.

C’est un régime qui a assassiné 150 000 opposants et militants de la liberté et de l’égalité.  Rejoignez des millions de personnes en Iran en faisant pression contre le régime islamique. Signez cette pétition et aidez-nous à nous débarrasser du régime islamique de la même façon que des millions de gens ont aidé à se débarrasser du régime d’apartheid en Afrique du sud.

Nous soussignés soutenons la lutte des habitants en Iran pour l’égalité, la liberté et la prospérité, et demandons que:

- le régime islamique soit mis au ban de la communauté internationale.

- les comptes bancaires (hors d’Iran) appartenant aux dirigeants du régime soient gelés.

- les dirigeants du régime islamique soient jugés en cour de justice internationale pour crimes contre la population de l’Iran.

  • Organisation pour la libération des femmes (www.womensliberation.net)
  • Organisation Wanted by People (www.wantedbypeople.com)

Les soussignés

Signer en ligne

Premiers signataires: Maryam Kousha, Azar Majedi, Shahla Nouri, Stéphane Julien, Siavash Persian, Shahram Zareh, Hemin Sabir, Madeleine Ferrerosa, Pascal Descamps, Paul Lenart, Nicolas Dessaux, Melinda Denton, Shadmehr Waziri…

About these ads

Mots-clés :

5 Réponses to “Les dirigeants de la République islamique d’Iran doivent être jugés”

  1. Les dirigeants de la République islamique d’Iran doivent être jugés « Révolution en Iran Says:

    [...] Traduction : La Bataille Socialiste [...]

  2. Aubert Says:

    Drôle d’idées de s’adresser à l’ONU ( « cette caverne de brigands », qui n’a jamais fait que défendre l’ordre des pays impériialistes à commencer par le plus puissant d’entre eux) ou à une de ces filiales.

  3. Alain Says:

    Le seul tribunal valable au regard de tels gangsters c’est le tribunal de l’histoire et celui qui doit exécuter la sentence c’est le prolétariat révolutionnaire iranien, et personne d’autre que lui. Toute demande d’arbitrage adressé à des tribunaux bourgeois n’aurait d’autre résultat que de faire le jeu d’un impérialisme contre un autre

  4. BS Says:

    Bon alors Aubert es-tu contre toute forme pétitionnaire de propagande elle-même? Car dis-nous à quel destinataire une pétition de ce format peut être envoyée, dis-nous où en cette société capitaliste il y a autre chose que des cavernes de brigands à qui on peut remettre une pétition internationale.
    Alain je ne sais pas où tu as vu que la pétition était sur une ligne d’arbitrage se substituant à la lutte de classe, relis le texte.

  5. communisme-ouvrier.info Says:

    Iran : Mettons fin à la présence de la république islamique d’Iran à l’étranger !

    Parti de l’unité communiste-ouvrière

    Les actions politiques en dehors de l’Iran ne sont pas seulement des « gestes de solidarité lointaines ». Ce sont des choses importantes, qui ont leurs propres mérites. L’intérieur et l’extérieur de l’Iran forment une continuité politique pour le futur de l’Iran. Ils sont interdépendants et affectent tous les deux le développement des changements en Iran. La plupart des iraniens qui vivent à l’extérieur ont manifesté – et c’est un mouvement qu’il faut poursuivre. Plus que jamais, le Parti de l’unité communiste-ouvrière veut en finir avec la présence de la république islamique d’Iran, mettre fin à toute forme de, de légitimité pour le régime islamique comme légitime, obtenir son expulsion de la communauté internationale.

    L’opinion internationale s’est retournée contre la république islamique d’Iran. Une large solidarité internationale avec la lutte du peuple d’Iran pour faire chuter le régime s’est manifestée. Le régime islamique est, tout comme l’était l’Afrique du sud, un système d’apartheid, d’apartheid sexuel. Aujourd’hui, sa situation est similaire à celle du régime raciste d’Afrique du sud peu avant sa chute. Nous devons mettre à profit cette opportunité favorable pour isoler le régime islamique internationalement, lui faire connaître le même destin que celui d’Afrique du sud.

    Nous sommes contre les sanctions économiques, mais pour mettre fin à sa légitimité et à son expulsion de la communauté internationale. Ses ambassades sont des centres d’espionnage dirigés contre l’opposition en exil, et servent de bases logistiques pour de opérations terroristes. Elles doivent être fermées. Nous devons mettre la pression sur les états occidentaux pour qu’ils les ferment, de même que les soi-disant institutions culturelles et politiques iraniennes dans ces pays. Il faut bloquer les comptes bancaires à l’étranger des dirigeants du régime islamique. Il existe des preuves accablantes qui démontrent que ces dirigeants ont dérobé l’argent de la population pour leur enrichissement personnel et ont alimenté des comptes bancaires en Europe, au Canada et dans d’autres pays. Cet argent appartient au peuple d’Iran. Toute assistance, toute coopération pour le transfert de cet argent vers l’extérieur sera considéré par le Parti de l’unité communiste-ouvrière, par la population d’Iran et par le futur gouvernement iranien, comme complice de détournement. Aucun compte bancaire ne doit être ouvert pour ces dirigeants et leurs complices. Toutes les informations sur ces comptes doivent faire l’objet d’enquêtes et de publication. Les comptes actuels doivent être gelés et restitués au nouvel état choisi par le peuple dès que le régime islamique sera tombé. Nous considérons comme notre droit d’employer tous les moyens légaux pour bloquer le détournement de l’argent de la population et de dévoiler les institutions et les personnes impliquées. Le blanchiment d’argent est illégal, immoral, indéfendable et condamnable.

    Les dirigeants du régime islamique doivent être jugés pour leurs crimes contre le peuple d’Iran. Le régime islamique est criminel et meurtrier, coupable de l’exécution de près de 150 000 personnes. La république islamique est responsable des massacres, des exécutions, des charniers collectifs. Il s’est maintenu au pouvoir par la répression, le meurtre, la lapidation et l’emprisonnement des opposants. Les meurtres récents de manifestants viennent s’ajouter à la liste.

    Le Parti de l’unité communiste-ouvrière demande que les dirigeants du régime islamique et les coupables de ces crimes contre la population iranienne soient jugés par des cours internationales. Le but n’est pas la revanche, mais la justice. Nous promettons que, le lendemain même de la chute du régime, ces procès seront tenus. Mais, d’ici là, nous demandons que les cours internationales de justice fassent leur procès. Nous devons établir les preuves de la culpabilité des dirigeants de la république islamique dès maintenant pour faciliter leurs procès demain. Nous appelons chacun, individu ou organisation, nous appelons tous les communistes, à nous soutenir dans ce but. Ces revendications sont le chemin du renversement de la république islamique et de l’établissement d’une société humaine libre, égale et prospère.
    A bas la république islamique !
    A bas le capitalisme !
    Liberté, égalité, pouvoir ouvrier !
    27 juin 2009

Les commentaires sont fermés.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 475 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :