Nouvelle vague d’attaques contre des militants ouvriers en Iran

by

Ces dernières semaines le régime en Iran a atteint une nouvelle étape dans sa persécution des militants ouvriers. De lourdes peines de prison ont été infligés à des syndicalistes dans une nouvelle tentative pour réprimer les protestations ouvrières et populaires. A Tabriz, au nord-ouest du pays, deux travailleurs et deux étudiants ont été condamnés à de lourdes peines de prison pour “constitution de groupes dissidents” et “propagande contre le système”. Messieurs Shahrokh Zamani et Mohammad Jarahi, membres du groupe “Comité de Suivi pour la Construction d’Organisations Ouvrières Libres en Iran” ont été respectivement condamnés à 11 et 5 ans de prison. Le même tribunal (qui comme tous les tribunaux en Iran fonctionne sous les ordres du gouvernement) a condamné les militants étudiants Nima Pouryaghoub et Sasan Vahebivash respectivement à 5 ans et à 6 mois de prison. Dans une autre attaque contre des militants ouvriers, un bon nombre de travailleurs grévistes de la Compagnie de Production de Tracteurs de Tabriz ont été arrêtés, enfermés en cellules d’isolement, leurs cheveux ont été rasés pour les humilier et ont été licenciés.

 Ces militants rejoignent un grand nombre d’autres syndicalistes déjà emprisonnés ou sur le point d’être emprisonnés :

  • Reza Shahabi et Ebrahim Madadi (dirigeants emprisonnés du Syndicat des Travailleurs de la Compagnie de Bus de Téhéran)
  • Behnam Ebrahimzadeh (membre emprisonné du Comité de Suivi pour la Construction d’Organisations Ouvrières Libres)
  • Korosh Bakhshandeh (militant ouvrier actuellement en détention par le Ministère des Renseignements)
  • Ali Nejati (dirigeant du Syndicat des Travailleurs de la Canne à Sucre de Haft Tapeh, sur le point de commencer une peine d’un an de prison pour activités syndicales)
  • Davoud Razavi (membre du bureau du syndicat de la compagnie de bus de Téhéran, convoqué au tribunal)
  • Mansoor Ossanlou (dirigeant du syndicat de la compagnie de bus de Téhéran, actuellement libéré pour maladie, mais dont la peine à quatre ans de prison n’est pas révoquée)
  • Rasoul Bodaghi (membre de l’Association Syndicale des Enseignants, condamné à 6 ans de prison pour activités syndicales)

Nous appelons tous les syndicats et organisations de défense des droits humains du monde entier à se joindre à nous pour condamner ces attaques et appeler à la libération immédiate des travailleurs emprisonnés et des autres prisonniers politiques en Iran.

Free Them Now! (Campagne pour la Libération des Travailleurs Emprisonnés en Iran), 20 Septembre 2011
http://free-them-now.blogspot.com/

E-mail: info.free.them.now@gmail.com
Tel: Shahla Daneshfar 0044 (0) 7779 898968 – Bahram Soroush 0044 (0) 7852 338334

(traduction Iran en lutte)

[disponible au format pdf]

About these ads

Mots-clés :


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 475 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :