Parution de la première biographie de Fernand Loriot

par

Julien Chuzeville, Fernand Loriot, le fondateur oublié du Parti communiste, Éditions L’Harmattan, collection Historiques – série "Travaux", Paris, 2012. 237 pages, ISBN 978-2-336-00119-7.

Fernand Loriot (1870-1932) est le principal fondateur du Parti communiste. Il était le premier signataire de la motion fondatrice du PC, qui remporta une large majorité au Congrès socialiste de Tours en décembre 1920.

Instituteur, militant socialiste, syndicaliste révolutionnaire, il fut l’un des principaux organisateurs du mouvement pacifiste en France pendant la guerre de 1914-1918. La presse le décrivait comme le « leader des révolutionnaires » pendant la grève générale de mai 1920. Il est pourtant aujourd’hui tombé dans l’oubli. Cela est en partie dû à son attitude d’opposant interne en 1924-1926 puis à sa rupture avec le PC en 1926, et à sa dénonciation précoce de la dictature stalinienne.
De la lutte contre la Première Guerre mondiale à la lutte contre le stalinisme, on retrouve toujours Fernand Loriot au premier plan. Quatre-vingts ans après sa mort, un ouvrage lui est pour la première fois consacré. C’est aussi un éclairage inédit sur les luttes sociales et l’histoire politique des décennies 1910-1920, et une contribution à l’histoire du syndicalisme, du socialisme, du pacifisme et du communisme.
About these ads

Une Réponse to “Parution de la première biographie de Fernand Loriot”

  1. lucien Says:

    Fernand Loriot (1870-1932) was the principal founder of the Communist Party. He was the first signatory of the founding PC motion, which won a large majorityat the Socialist Congress at Tours in December 1920.

    Primary school teacher, militant socialist, and also syndicalist, he was one of the main organizers of the peace movement in France during the war of 1914-1918. The press described him as a "revolutionary leader" during the general strike of May 1920. Yet he is now forgotten. This is partly due to his attitude between 1924-1926 when he was a voice for the internal opposition which then finally led to his break with the PC in 1926, along with his denunciation of the early Stalinist dictatorship.

Les commentaires sont fermés.


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 379 followers

%d bloggers like this: