1959-11 Message à l’U.S.T.A. [Monatte]

Cher camarade Bensid,

Chers camarades délégués au Congrès de Lille de l’U.S.T.A.

J’aurais été heureux d’assister à votre congrès et d’en suivre les débats, mais l’âge et la mauvaise santé ne me le permettent pas. Je tiens cependant à vous adresser quelques paroles, non pas au nom d’une organisation quelconque, seulement en qualité de vieux militant du syndicalisme révolutionnaire français, l’un de ses survivants en somme. Vous n’avez pas reçu des centrales syndicales françaises, l’aide, le réconfort, la solidarité qui vous étaient dues au cours des graves épreuves que vous avez suvies ces dernières années.

C’est que nos organisations traversent elles-mêmes une mauvaise période. Deux guerres mondiales en cinquante ans, plus une révolution sociale commencée au nom des Soviets et aboutissant à un étatisme totalitaire, ont privé la classe ouvrière internationale d’une grande partie de sa force et lui ont arraché peut-être ses espérances.

C’est dans cette dure période cependant que vous êtes engagés vous autres, dans une lutte pour l’indépendance et pour une réelle révolution sociale. Il vous faut du courage, vous en avez heureusement; gardez-le précieusement.

Oui, gardez votre courage, vous avez tant à faire ici, en France pour défendre vos conditions de vie et de travail, pour soutenir les revendications des centaines de milliers d’ouvriers venus d’Algérie et que vous représentez: salaire égal à travail égal, mêmes règles d’allocation pour vous et vos enfants qu’aux autres ouvriers et à leurs enfants, mêmes facilités d’accession aux métiers qualifiés. Hésitez moins, n’hésitez pas à faire connaître vos revendications.

Vous avez déjà, vous allez avoir demain plus à faire encore. Votre lutte pour l’indépendance se double d’une révolution sociale, celle des paysans et ouvriers algériens. C’est vous qui dans chacun de vos villages où vous retournerez, dans chaque usine, dans chaque atelier devrez organiser les forces ouvrières algériennes et les guider, forts de votre propre expérience.

Et je vous dis, mes chers camarades, courage, confiance, espoir.

Pierre MONATTE

23 novembre 1959.

2 Réponses to “1959-11 Message à l’U.S.T.A. [Monatte]”

  1. Neues aus den Archiven der radikalen Linken - eine Auswahl « Entdinglichung Says:

    [...] de la Seine): Face à la trahison du pacte germano-soviétique (1939) * Pierre Monatte: Message à l’U.S.T.A. (1959) * Rosa Luxemburg: Assemblée nationale ou gouvernement des conseils? (1918) * Rosa [...]

  2. Message à l’U.S.T.A. (1959) « La Révolution prolétarienne Says:

    [...] Message à l’U.S.T.A. (1959) Texte mis en ligne cet été sur le site La Bataille socialiste: [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 474 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :