1996 Lettre de la CWO à « World Revolution »

Réponse de la Communist Workers Organisation (CWO), groupe britannique associé à Battaglia comunista, à un article de World Revolution, journal du CCI en Grande-Bretagne, intitulé « Le CWO victime du parasitisme politique ».

C’est avec une certaine stupéfaction que nous avons lu votre attaque contre nous dans World Révolution n°190. La férocité de la polémique n’était pas une surprise et nous ne discuterons pas de l’importance de la question en jeu (l’organisation révolutionnaire), mais du fait que cette polémique est entièrement fondée sur une série d’erreurs factuelles qui auraient pu aisément être évitées en nous demandant tout simplement ce qu’il en était. Lorsque nous avons lu le compte-rendu très déroutant de votre 11e congrès, nous ne nous sommes pas lancés dans une polémique sur les dernières scissions dans le CCI sur la base de son stalinisme supposé. Au contraire, le BIPR a discuté de ce rapport avec les camarades de RI à Paris en juin dernier et a été rassuré par eux sur le fait que le CCI ne faisait que garantir un fonctionnement interne futur en accord avec les normes d’une politique principielle prolétarienne. Nous sommes entièrement d’accord que l’existence de «clans» (fondés sur des loyautés personnelles), contrairement à l’existence de tendances (basées sur des divergences politiques concernant des questions nouvelles) sont quelque chose qu’une organisation saine doit éviter. Cependant, nous pensons que la manière dont vous avez ensuite traité cette question vous a conduits à une vision caricaturale de la question de l’organisation politique à l’heure actuelle. Nous aborderons cela dans un prochain article de notre presse. Pour le moment, nous aimerions que vous publiez cette lettre, en guise de correctif, pour permettre à vos lecteurs de juger par eux-mêmes.

  1. Nous allons écrire une histoire de la CWO pour nos propres membres et sympathisants mais nous pouvons assurer à vos lecteurs que, bien longtemps avant que la CWO ou le CCI n’ait vu le jour, la question des droits fédéralistes avait été tranchée en faveur d’une organisation internationale centralisée. La demande de «droits fédéralistes» à laquelle FS fait référence est une simple lettre écrite avant que ni la CWO ni le CCI n’existent, lorsque RP (Revolutionnary Perspectives) se réduisait à un seul individu !
  2. En septembre 1975, c’était une condition d’admission dans la CWO que de reconnaître la révolution russe d’Octobre 1917 comme prolétarienne et comme l’étant restée durant les 3 ans et demi qui ont suivi.
  3. La réévaluation par la CWO de la contribution des gauches allemande et italienne à l’actuelle clarté de la Gauche communiste internationale ne s’est pas faite du jour au lendemain. Elle a pris cinq années de débat, souvent difficile et quelquefois douloureux, avec des changements constants dans les positions en présence à mesure que les questions étaient approfondies. On peut trouver les textes de la CWO sur ce débat dans Revolutionnary Perspectives n°18, 19 et 20. Nos discussions avec Il Partito Comunista Intemazionalista (Battaglia Comunista) ont commencé lorsqu’il a fraternellement critiqué notre plate-forme en septembre 1975 et nous n’avons pas formé le Bureau avant 1984. Ce n’était certainement pas un arrangement opportuniste précipité !
  4. Les «maoïstes» iraniens dont vous parlez étaient les «Student Supporters of the Unity of Communist Militants» (Partisans étudiants de l’unité des combattants communistes). Ils ne pouvaient pas être maoïstes sinon le CCI n’aurait pas mené (à notre insu à l’époque) des discussions secrètes avec eux, des mois avant que nous ne les rencontrions. Ils ne pouvaient pas être maoïstes puisqu’ils ont accepté tous les critères fixés comme critères prolétariens de base par les Conférences Internationales de la Gauche Communiste. Leur évolution ultérieure les a conduits dans le parti communiste d’Iran qui s’était formé sur des principes contre-révolutionnaires. Notre critique de cette organisation peut être trouvée dans la Communist Review n°1.
  5. Le «Communist Bulletin Group» n’était pas seulement constitué d’ex-membres de la CWO, comme tous vos articles essayent de le maintenir. Il comprenait également des gens qui n’ont jamais été à la CWO, y compris un membre fondateur de World Revolution (qui venait, comme tous les autres fondateurs, du groupe Solidarity). Il peut également avoir échappé à vos lecteurs que le CBG n’existe plus, excepté dans les pages de WR.
  6. La CWO ne participe à aucun regroupement, formel ou informel, avec l’ex-CBG ni avec aucun de ses membres individuellement. En fait, à part l’accusé de réception à l’annonce de sa disparition, nous n’avons eu aucun contact direct avec le CBG depuis que nous lui avons envoyé un texte sur l’organisation en juin 1993. Ceci semble avoir précipité sa crise finale.
  7. Des membres de la CWO ont effectivement participé au cercle d’études de Sheffield, qui incluait au départ des anarchistes, des personnes non affiliés se réclamant de la Gauche communiste, Subversion et un membre de l’ex-CBG. Cependant, comme des membres du CCI de Londres y ont également assisté (après avoir demandé leurs invitations aux anarchistes plutôt qu’à nous !), nous n’étions pas trop inquiets sur le risque d’être happés par les parasites. Ceci s’est terminé au printemps 1995, lorsqu’il fut clair que seule la CWO était intéressée à poursuivre le travail d’approfondissement. Le cercle de Sheffield a depuis été remplacé par des «réunions de formation» de la CWO qui sont ouvertes à tous ceux qui sympathisent avec les positions de la Gauche communiste et sont prêts à approfondir sur les thèmes de chaque réunion. Jusque là, personne d’aucune autre organisation n’y a participé.
  8. Nous n’avons jamais exclu le CCI d’aucune de nos initiatives. Lorsque nous l’avons invité à prendre part aux réunions communes de tous les groupes de la Gauche Communiste, il a refusé sur la base qu’il «ne voulait pas partager une plate-forme avec les parasites» (mais il était quand même présent à la réunion). Loin de redouter la confrontation politique avec le CCI, c’est nous qui avons initié la série de débats qui se sont tenus à Londres à la fin des années 70 et au début des années 80. Par le passé, nous avons été présents à une douzaine de réunions publiques du CCI à Londres et Manchester, malgré les problèmes géographiques. En 15 ans, le CCI n’a assisté qu’à une seule de nos réunions à Sheffield (et uniquement pour vendre WR).
  9. En réalité, il n’y avait aucun membre de la CWO à la réunion de Manchester autour de laquelle votre attaque fait tant de tapage. Un sympathisant de la CWO constituait tout le public jusqu’à ce que les deux autres individus arrivent. Pratiquement chacun de vos mots sur la réunion est une grossière exagération. Notre sympathisant s’est comporté d’une manière absolument correcte durant la réunion. Il s’est explicitement dissocié de toutes les accusations de «stalinisme» faites au CCI, mais a attendu que le reste du « public » soit parti avant de critiquer le comportement du présidium (…).
  10. Nous n’avons pas liquidé notre journal mais adopté une nouvelle stratégie de publication qui, pensons-nous, nous permettra de toucher plus de communistes potentiels. La CWO n’a pas abandonné toute existence organisationnelle, ni «apparemment» ni autrement. Au contraire, le début de 1996 a marqué notre renforcement organisationnel. Vue la condition actuelle de World Révolution, rendue évidente par sa polémique d’un sectarisme sans précédent, il est plus nécessaire que jamais que nous poursuivions notre tâche pour l’émancipation de notre classe. Ce qui inclut naturellement des débats sérieux parmi les révolutionnaires.

CWO.

Voir aussi:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 478 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :