Nouveau programme du SPD

by

Sans illusion et en constatant que le SPD n’envisage pas de se retirer pas pour autant du gouvernement de coalition, l’info n’est pas inintéressante: pression de la base à l’interne (au moins le système travailliste des affiliations syndicales permet qu’il en reste une outre-Rhin) et du succès de Die Linke à l’externe, le vieux parti social-démocrate allemand ralentit au moins dans les mots une droitisation qui ne datait pas d’hier.

ALLEMAGNE

Adieu Schröder, bonjour Marx

Courrier international, 18 septembre 2007

Dans leur nouveau programme politique, les sociaux-démocrates allemands tournent le dos aux réformes libérales introduites par leur dernier chancelier et remettent à l’honneur les références au marxisme. Mais le texte n’est pas rétrograde pour autant…

Lire l’article

Extrait:

Dès les premières lignes, les sociaux-démocrates se disent héritiers d’une « fière tradition », en référence au marxisme. Le SPD, est-il écrit, est un parti populaire de gauche qui « trouve ses racines dans l’humanisme et la pensée des Lumières, l’éthique chrétienne et l’analyse sociale de Marx, ainsi que dans l’histoire du mouvement ouvrier ». Il y en a aussi pour le féminisme et les nouveaux mouvements sociaux dont on salue l’action décisive. Voilà comment la direction du parti se réapproprie son héritage.

Les années Schröder (1998-2005) sont passées sous silence, de même que son « Agenda 2010 » [les réformes d’inspiration libérale introduites par l’ancien chancelier] et toutes les autres reliques des gouvernements SPD passés.

Publicités

Étiquettes :


%d blogueurs aiment cette page :