Il est toujours plus difficile de dire à ses amis qu’ils se trompent qu’à ses ennemis. J’en ai fait expérience en dénonçant dans un livre la « Tentation obscurantiste » d’une certaine gauche. Depuis 2001, une certaine gauche tiers-mondiste confond volontiers la libre critique de la religion musulmane (ses excès intégristes, sexistes ou homophobes) avec du racisme sous prétexte d’ « islamophobie » ambiante. Cette dérive est à l’œuvre dans des organisations comme la LDH et le MRAP.