La bourgeoisie italienne refinance la guerre en Afghanistan

by

Traduit de Operaio Contro N° 328 (23-02-2008)

Seulement 50 votes contre : ceux des parlementaires de Rifondazione et Comunisti Italiani. Les députés de la Gauche Démocratique (Sinistra Democratica) et les Verts sont quant à eux sortis de la salle au moment du vote, créant ainsi une première division au sein de la nouvelle Gauche Arc-en-ciel, qui avait voté non en commission parlementaire. Angelo Bonelli, des Verts, invitant à ne pas dramatiser les déclinaisons de ce vote, explique que « de toute façon toute la Gauche Arc-en-ciel est contre la mission en Afghanistan ». Arturo Scotto (Gauche Démocratique), lors des déclarations préalables au vote, avait dit : « Nous de la Gauche Démocratique ne pouvons pas voter ce décret sur les missions à l’étranger. Chaque député pourra s’exprimer à l’instant du vote ». Le leader du Pdci, Oliviero Diliberto, s’est limité à parler pour son propre parti :  » Nous avons voté résolument et en cohérence contre après avoir voté pendant deux ans par loyauté envers Prodi ». Vraiment une grande preuve de cohérence. Pour se distinguer des droites, le Parti Démocratique de Veltroni a présenté un ordre du jour qui engage le gouvernement (Prodi) à chercher un « mandat international qui unifierait les deux missions actuellement en Afghanistan (Isaf à direction OTAN et Enduring freedom à direction Usa) et qui ait comme objectif premier la protection des civils bombardés, avec un meilleur contrôle international sur la planification des actions militaires ».

Satisfait, le ministre des affaires étrangères, Massimo D’Alema, à l’origine de la proposition d’unifier Isaf et Enduring Freedom (ce qui est exactement ce que souhaite le Pentagone) : « Je suis heureux que la Chambre ait approuvé le décret qui finance nos militaires engagés en mission de paix dans le monde ».

Nos troupes engagées à « pacifier » les talibans remercient.

Soldat italien en « mission de paix »

Publicités

Étiquettes : ,

Une Réponse to “La bourgeoisie italienne refinance la guerre en Afghanistan”

  1. *Troupes françaises hors d’Afghanistan ! Says:

    A bas l’intervention impérialiste française en Afghanistan !
    Troupes françaises hors d’Afghanistan !

    Lors de son dernier voyage en Grande-Bretagne, Nicolas Sarkozy, président de la république française a annoncé devant le parlement de ce pays l’envoi de troupes supplémentaires en Afghanistan répondant en cela à la demande expresse de l’impérialisme américain.

    Près de 700 hommes vont s’ajouter au 1670 militaires déjà présents sur le terrain. De plus, pour faire face à l’enlisement croissant des forces armées américaines et de ses alliés dans cette partie du monde, ces nouvelles troupes seront directement engagées au sol sur les différents théâtres des opérations, ce qui constitue une nouveauté en soi.

    Cet alignement de l’impérialisme français sur l’impérialisme américain, dans le cadre du renforcement de la crise mondiale, a aussi été confirmé lors du dernier sommet de l’OTAN qui s’est tenu du 2 au 4 avril 2008 à Bucarest. Ainsi, après avoir précédemment et unilatéralement annoncé l’installation d’une base militaire à Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis) face à l’Iran, la France va de nouveau rejoindre le commandement militaire intégré de l’OTAN.

    Pour s’opposer à l’envoi de ces nouvelles troupes le PS et le PCF n’ont demandé qu’un débat parlementaire sans réelles conséquences pour le gouvernement. Ce faisant, ils ont bien entendu refusé d’organiser la mobilisation concrète des travailleurs et de la jeunesse pour s’opposer à cette nouvelle phase de la guerre impérialiste. Mais même sur le terrain parlementaire, quel crédit accorder aux dirigeants de ces deux partis qui se sont en 2001 prononcés en faveur de l’intervention militaire par la voix de Lionel Jospin alors premier ministre du gouvernement de la gauche plurielle ?

    Cependant, combattre l’impérialisme et ses agressions, ou qu’elles se trouvent, est l’un des premiers devoirs du mouvement ouvrier et de ses organisations. A plus forte raison quand c’est notre propre impérialisme qui est en cause. Face à cette marche à la guerre contre l’ensemble des peuples du proche et du moyen orient (Palestine, Liban, Syrie, Iran, Irak, Afghanistan), la tâche des organisations ouvrières est d’appeler dès maintenant à une manifestation centrale unitaire à l’Elysée avec pour mots d’ordre :

    -A bas l’offensive de l’impérialisme en Afghanistan
    -Retrait immédiat de l’ensemble des troupes impérialistes de l’Afghanistan et de la région
    -Retrait immédiat des troupes françaises d’Afghanistan
    -Retrait immédiat de l’OTAN

    Tels sont les axes politiques sur lesquels interviendront le Comité Communiste Internationaliste – Trotskyste et ses militants.

    le 18 avril 2008
    http://www.cci-t.org/

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :