L’opposition de Paul Levi au sein du Komintern

by

Paul Levi, membre de la Ligue Spartakiste dès sa fondation, principal dirigeant du Parti Communiste d’Allemagne de mars 1919 à février 1921, s’exprimait ainsi dans sa brochure d’avril 1921 : Unser Weg, Wider den Putschismus (Notre Voie – contre le putschisme ; texte à ce jour toujours pas traduit en français), chapitre 2 :

« La révolution n’est pas l’affaire du Parti Communiste, ni un monopole des communistes. Elle est, pour employer un mot de Marx dans une lettre à Kugelmann, une « révolution du peuple », c’est-à-dire un processus plus puissant dans lequel toutes les forces actives et opprimées se mettent en marche, manifestent, s’opposent – chacun à sa manière – aux oppresseurs ».

On voit que Levi a en fait une autre conception révolutionnaire que celle de la direction léniniste du Komintern. Il désapprouve le « putschisme » et la prise du pouvoir par une minorité. Au fond, c’est le principe du « Parti qui fait la révolution » qu’il refuse, revenant à Karl Marx et Rosa Luxemburg : c’est au prolétariat de faire la révolution. Même si Levi, pris dans l’air du temps, fait parfois des concessions au léninisme dominateur à l’époque, il recommande explicitement pour le Parti Communiste d’Allemagne de « revenir aux enseignements de sa fondatrice », c’est-à-dire Rosa Luxemburg (dans le chapitre 4).

Levi s’oppose également au principe des ordres venus de Moscou, parlant des émissaires bolcheviks comme d’une « police de Parti » (« Parteipolizei » – chapitre 4). Il refuse de limiter ses critiques à un petit cercle d’initiés : sa brochure est publique, afin que le débat soit libre et large.

Tous ces « crimes » lui valent l’exclusion en avril 1921. Or, son attitude a été parfaitement normale au regard des principes marxistes ; mais pas au regard du bolchevisme et de sa « discipline de fer confinant à la discipline militaire » (extrait des « 21 conditions » édictées par le Komintern en 1920).

Paul Levi fait partie des communistes qui s’opposent dès 1920-1921 à l’exportation du « modèle bolchevik » à l’Europe de l’ouest, arguant notamment de situations extrêmement dissemblables, comme le fait de façon différente Herman Gorter dans sa « Réponse à Lénine ». Précisons que ces deux textes de débat n’ont pas été traduits à l’époque, et n’ont strictement jamais été diffusés par le Komintern.

Le Komintern était en fait au service de l’Etat russe, il était une émanation d’un pouvoir d’Etat. Cette structure a, en imposant le « modèle » léniniste, asséché le mouvement communiste international, le vidant du libre exercice de l’esprit critique indispensable au marxisme, et ce avant même la transformation stalinienne (qui aggrava de façon tragique la situation, déjà contraire à un véritable développement du communisme).

Après son exclusion, Paul Levi a poursuivi la lutte révolutionnaire : il a créé un rassemblement communiste oppositionnel, le KAG (Kommunistischer Arbeitsgemeinschaft, « Groupe de Travail Communiste »), publié le texte où Rosa Luxemburg critique la révolution russe, et à partir de 1922 il a été un militant actif de la tendance révolutionnaire du SPD.

Malgré, ou plutôt à cause de sa sincérité et de sa fidélité aux principes marxistes, il n’a cessé d’être diffamé par les staliniens, ainsi que par d’autres léninistes.

Source : Blog Marxiste.

Publicités

Étiquettes :

5 Réponses to “L’opposition de Paul Levi au sein du Komintern”

  1. Aubert Says:

    Une simple remarque.

    Peut-on assimiler l’Internationale communiste de 1921 à l’appareil de Staline qui s’en empara par la suite?

    Peut-on dire que les initateurs des partis communistes étaient des agents de l’Etat russe?

    Bordiga, Rosmer, Cannon, Tchen dou Siou des agents de l’Etat russe en 1920?

    Ca sort d’où? D’un rapport de police?

    J'aime

  2. leaud Says:

    Aubert : le texte dit clairement que l’IC des premières années n’est pas la même que l’IC stalinienne…

    Il n’y a pas eu « des initiateurs » de l’IC, mais un seul : le parti unique de Russie.
    La sincérité de militants des premières années (dont Rosmer, Levi, Souvarine, Maurin, etc…) n’est par ailleurs pas en doute, le problème étant la structure de l’IC en tant que telle.
    Les fondateurs des PC – dont certains furent créés avant même la création de l’IC (en Hollande et en Allemagne) – avaient un but communiste, mais l’impérialisme de l’appareil d’Etat russe a en quelques années vidé de leur contenu les PC, les transformant en appareil stériles, puis contre-révolutionnaires.

    J'aime

  3. entdinglichung Says:

    Levi was clearly one of the most skilled politicians and most creative thinkers of the KPD after the assasination of Liebknecht, Luxemberg, Jogiches and Leviné and the death of Mehring, but someone should not forget that he was also responsible for bullying out around 40% of the party members in the time of the Heidelberg Conference of the KPD in 1919 by administrative measures … those expelled formed the KAPD 1920 … politically, the KPD and the broader workers’ movement probably benefitted from the expulsion of the « ultra-leftists » from the KPD, on the other hand, in terms of inner party democracy, this was a catastrophy

    another important thing is, that Lenin and Trotzky in general agreed with Levi’s position on the Märzaktion 1921 but were in a minority in the Komintern’s leadership; also did the KPD’s new leadership under Ernst Meyer and from 1922 to 1924 under Thalheimer and Brandler adopted some points of Levi’s criticism, e.g. in the approach to the « united front »

    J'aime

  4. GORKI Says:

    Bonjour, pour moi se sera juste pour une demande d’information concernant le contenu de votre première citation tirée de la brochure de Lévi

    Elle est, pour employer un mot de Marx dans une lettre à Kugelmann, une « révolution du peuple ».

    Par principe je ne méfie toujours des fragment de phrase qui déforme la pensée de son auteur, ou pire qui la sort de son contexte pour servir d’appui à n’importe de thése les plus fantaisiste
    Serait-il possible que vous puissiez nous donner la source cette lettre de Marx à kugelmann.

    Merci

    J'aime

  5. leaud Says:

    La citation de Levi est extraite de la lettre de Marx du 12 avril 1871.

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :