Le PCF et le Modem

by

Lecture de l’Humanité de ce matin:

« Un coup à droite, un coup à gauche. Malgré son faible score de dimanche, le Modem tente de troubler les alliances au second tour au gré des situations locales. Ses électeurs trancheront » (p.3). Fidèle à son discours d’avant le 1° tour, le PC devrait condamner toute alliance entre la gauche et le Modem. C’est effectivement ce qu’il fait page 7 :

Alliance PS-Modem à Lille

Martine Aubry s’allie au parti de François Bayrou

Martine Aubry a décidé de s’allier au Modem en vue du second tour des élections municipales à Lille. Rallier des responsables locaux de la formation de François Bayrou n’était pourtant pas une nécessité pour triompher de son adversaire UMP, Sébastien Huyghe, qui n’a recueilli que 21,64 % des suffrages au premier tour. Forte de son score de dimanche dernier (46,02%)…

Mais si l’on revient au bas de la page 5 du même Huma, on peut lire un autre article:

Fusion à Aubagne

La liste de gauche comptera trois candidats de la liste Modem.

Daniel Fontaine, maire (PCF) sortant et chef de file de la gauche rassemblée, et Jean-Marie Orihuel, tête de liste du Modem, ont annoncé, lors d’une conférence de presse hier en fin d’après-midi, la fusion de leurs listes en vue du second tour. (…) La liste « Tous pour Aubagne » comptera trois candidats issus de la liste Modem dont deux en position éligible (…) Lors du premier tour, la gauche avait recueilli 47,5 % des voix et le Modem 8%. Largement devancée, la candidate de l’UMP, Sylvia Barthélémy (36, « %)…

Ainsi donc le lecteur de l’Huma doit partager la condamnation des propos de l’ex candidate sociale-libérale à la présidentielles ou de la maire sortante de Lille, qui avec 46 % des voix au 1° tour n’avait pas besoin du Modem, mais doit approuver qu’un maire sortant communiste qui a fait 47,5% des voix au 1° tour fusionne avec ledit Modem. Il ne s’agit même pas de composer entre un principe et une nécessité de sauver les meubles après la déconfiture de M.-G. Buffet à la présidentielle: Aubagne n’avait mathématiquement pas besoin d’une telle alliance, pour reprendre les termes de l’Huma. La semaine dernière, en rejetant la perspective d’une alliance gauche-Modem à Paris, l’Huma s’appuyait sur les propos d’Henri Emmanuelli : « le Modem, « c’est un parti qui cherche à exister, je ne pense pas que ce soit le rôle du PS de lui faciliter les choses  » (6 mars). A Aubagne, c’est désormais le rôle du PCF de « lui faciliter les choses« . Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

De toute façon, François Bayrou a annoncé qu’il refuserait l’investiture Modem à cette liste, le PCF ne faisant pas selon lui partie des « partis républicains démocratiques » avec lesquels ont peu aller à la chasse au strapontin. On apprend à cette occasion (cf. France info) que le représentant du Modem à Aubagne avait reçu l’assurance d’obtenir un poste d’adjoint au maire…

S.J.

La mairie d'Aubagne

La mairie d'Aubagne

Voir aussi à propos des élections municipales:

Publicités

Étiquettes : , , ,

2 Réponses to “Le PCF et le Modem”

  1. lucien Says:

    Lu sur le blog de JL Mélenchon: « Dans tous ces cas la mandoline envers le Modem est un vomitif électoral pour toute conscience de gauche, une incitation absurde à l’abstention. « 

    J'aime

  2. Xavier Dubois Says:

    En tant que membre et membre de la direction départementale du PCF Nord, je peux te confirmer que cette alliance est loin d’être soutenue par tous les communistes.

    Bien cordialement,

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :