Appel du collectif LKP de Guadeloupe au mouvement ouvrier et démocratique international

by

LIYANNAJ KONT PWOFITASYON
Appel au mouvement ouvrier et démocratique international

Chers camarades, Chers amis,

Comme nous le disions dans notre denier appel du 6 février 09 : « Le patronat et le représentant de l’Etat français jouent le pourrissement du mouvement pour ensuite réprimer » Ce qui était prévisible est arrivé. Devant l’entêtement et le mépris de ces derniers le collectif Liannaj Kont Pwofitation, LKP, a appelé, au 28 eme jour de grève, au renforcement les piquets de grève sur le terrain et l’Etat français a réprimé blessant grièvement un dirigeant syndical, d’autres moins grièvement et a procéder à l’arrestation de plus de 70 manifestants dont des responsables syndicaux de LKP.

La population, les travailleurs, les jeunes n’acceptent pas.

Certains élus ont protesté contre cette violence dénoncée par LKP. Les travailleurs, les jeunes, le peuple de Guadeloupe renforcent la mobilisation sur le terrain. Ainsi toutes les personnes arrêtées ont été libérées.

Ainsi, aujourd’hui au 29 eme jour de grève générale, la Guadeloupe est paralysée par des barrages quasiment dans toutes les communes. Des jeunes ont été arrêtés dans la nuit du 16 au 17 février. Cette répression va se poursuivre car l’Etat français a fait venir en renfort plus d’un millier de gendarmes mobiles pour cela et la mobilisation se renforce à l’appel de LKP.

Chers camarades, chers amis,

Au nom de la solidarité ouvrière internationale, au nom de la démocratie nous faisons à nouveau appel à votre soutien.
Les travailleurs de Guadeloupe ont le droit de se battre pour leurs légitimes revendications.

ADIM – AFOC – AGPIHM – AKIYO – AN BOUT’AY – ANG – ANKA – ASSE – ASS.AGRICULTEURS DU NORD BASSE-TERRE – ASS.LIBERTE EGALITE JUSTICE – CFTC – CGTG – CNL – COMBAT OUVRIER – COMITE DE L’EAU – CONVENTION POUR UNE GUADELOUPE NOUVELLE – COPAGUA – CSFG – CTU – ESPERANCE ENVIRONNEMENT – FAEN SNCL – FO – FSU – GIE SBT – KAMODJAKA – KAP Gwadloup – LES VERTS – MADICE – MAS KA KLE – MOUVMAN NONM – PCG – SGEP/SNEC/CFTC – SOS B/Terre ENVIRONNEMENT – SPEG – SUD PTT GWA – SUNICAG – SYMPA CFDT – TRAVAYE é PEYIZAN – UDCLCV – UIR CFDT – UNSA – UGTG – UPG – UPLG – UMPG – VOukoum-SNUIPP-ADEIC

Guadeloupe le 17 février 2009

Voir aussi:

Étiquettes :

3 Réponses to “Appel du collectif LKP de Guadeloupe au mouvement ouvrier et démocratique international”

  1. psl Says:

    Un syndicaliste tué en Guadeloupe

    Nous exprimons toutes nos condoléances à la famille du camarade Jacques Bino, délégué syndical de la CGT Guadeloupe, tué cette nuit en revenant d’un meeting du collectif LKP.
    Nous dénonçons vigoureusement la stratégie du pourrissement adoptée par le gouvernement face à une grève générale sur l’île qui en est à son 29° jour.

    Syndicalisme de lutte, 18-02-09

    J'aime

  2. entdinglichung Says:

    Communique du LKP: http://lkp.e3b.org/dotclear/index.php?post/2009/02/18/1-mort-cette-nuit

    J'aime

  3. lucien Says:

    Grève générale Lyannaj Kont Pwofitasyon. 36ème jour de grève générale. Où en est on ?

    Par CGTG Confédération le mardi 24 février 2009, 11:49 –

    Le 23 février a eu lieu une énième séance de négociations entre le collectif LKP Lyannaj Kont Pwofitasyon et les représentants du patronat, de l’état et des collectivités territoriales.

    Le MEDEF refuse de formuler de véritables propositions en réponse à notre revendication d’augmentation de salaire de 200€ net. (Voir annexe proposition MEDEF du 23/02/09)

    Les patrons regroupés autour de l’UCEG l’Union des Chefs d’Entreprises de Guadeloupe (Voir annexe proposition de l’UCEG du 23/02/08) ont proposé un montage financier permettant de répondre en partie à la demande d’augmentation de salaires.

    Ils proposent de payer 50 €, demandent un financement de 50 € par la Région et le Département ainsi qu’une prise en charge de 100 € par l’Etat sous forme d’exonération de la CSG et de la CRDS pendant 3 ans.

    Cette proposition répond en partie à notre revendication de 200 € pour tous les bas salaires. En effet, les petits patrons ne tiennent compte que des salariés rémunérés du SMIC jusqu’à 1,4 SMIC, soit de 1321,08 € à 1849,51 €.

    Rappel : La proposition de JEGO du 08 février 2009, repoussée par FILLON (Voir annexe Proposition du 08/02/09) concernait les salaires allant du SMIC à 1,6 SMIC, soit de 1321,08 € à 2113,72 €.

    Les négociations ont été interrompues. LKP a décidé de se présenter à 11h00 ce matin, 24/02/09, sur les lieux de la négociation, à la Capitainerie du Port Autonome de Pointe-à-Pitre.

    D’ores et déjà, le MEDEF, par la voix de son représentant, W. ANGELE a déclaré qu’il n’y sera pas,sa proposition d’hier étant “définitive”.

    Le LKP appelle à poursuivre et à renforcer la mobilisation.

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :