Arrestations d’étudiants en Iran

by

Source: http://www.actforthem.blogspot.com/ et http://shooresh1917.blogspot.com/

Selon les dernières nouvelles obtenues, de nombreux étudiants ont été arrêtés par « le Ministère des renseignements de la République Islamique» pendant les deux semaines précédentes. Ils sont tous actuellement détenus dans des cellules individuelles dans différentes prisons en Iran, à savoir la salle 209 de sécurité de prison d’Evin à Téhéran, la prison centrale de Dastgerd à Ispahan, la prison centrale du service des renseignements à Chiraz et la prison centrale du service des renseignements de Hamadan.Les étudiants qui viennent d’être emprisonnés sont les suivants:

1. Koorosh Daneshyaar (Ecole polytechnique d’Amirkabir, Téhéran)
2. Alireza Davoodi (université d’Ispahan)
3. Bahman Khodadadi (université d’Ispahan)
4. Younes Mirhosseini (université de Chiraz)
5. Mohammad Pourabdollah (université de Téhéran)
6. Kaveh Rezaiee (université de Hamedan)
7. Esmaeel Salmanpour (Ecole polytechnique d’Amirkabir, Téhéran)
8. Majid Tavakkoli (Ecole polytechnique d’Amirkabir, Téhéran)
9. Hossein Torkaashvand (Ecole polytechnique d’Amirkabir, Téhéran)
10 Sahar Yazdaani (université de Chiraz)

Le service des renseignements n’a pas encore permis aux étudiants cités de prendre contact avec leurs familles ou leurs avocats. Selon les rapports obtenus Mohammad Pourabdollah, Majid Tavakkoli, Younes Mirhosseini et Alireza Davoodi sont dans une situation difficile et sous torture psychologique et physique.
C’est tout particulièrement leur grève de la faim depuis leur détention, et leur état de santé qui deviennent de plus en plus inquiétants pour leurs familles ainsi que pour tous les militants des droits de l’homme en Iran. Par ailleurs, les agents du service de renseignement menacent les amis des étudiants emprisonnés et leurs proches par des contacts téléphoniques pour les forcer à ne pas diffuser les informations concernant cette nouvelle vague d’arrestations des étudiants en Iran.
Sahar Yazdaani, l’épouse de Younes Mirhosseni, qui avait annoncé la situation critique de son mari en prison aux agences de presse, a été arrêtée  rien que pour étouffer les nouvelles au sujet de son conjoint.
D’ailleurs les familles et les amis des étudiants arrêtés qui ne répondent pas aux menaces téléphoniques des agents du service de renseignement, sont sous la menace d’être arrêtés.
Cette vaste arrestation des activistes politiques, en parallèle des nouvelles limitations contre les activistes étudiants dans les universités, montre la détermination du régime islamique qui vise à étrangler toutes les voix opposantes, avant la prochaine élection présidentielle en mai 2009.

Voir aussi:

jailed

Étiquettes :


%d blogueurs aiment cette page :