Tirs contre les manifestants à Téhéran

by

Spécial Iran (12)

« S’il y a un bain de sang, ils en seront tenus directement responsables » (menace de Khamenei, hier)

Voir en ce moment la vidéo sur la BBC en persan: http://www.bbc.co.uk/persian/iran/2009/06/090620_og_tehran_shooting.shtml

Autres vidéos de l’après-midi:

D’après le PCOI, un million de manifestants sont descendus dans les rues de Téhéran malgré l’interdiction. La manif aurait commencé à 16h10 mais la police anti-émeute et les gardes de la révolution (basidj) auraient commencé à charger dès 16h30. Il y aurait des batailles de rue dans plusieurs parties de la ville, notamment autour du square Azadi.

Photo Hands off the people of Iran

Photo Saeed

Photo Saeed

L’analyse de la situation du jour par le PCOI:

Étiquettes :

5 Réponses to “Tirs contre les manifestants à Téhéran”

  1. lucien Says:

    En mémoire du 20 juin 1981 et appel pour aujourd’hui
    (20 06 2009)

    Texte écrit par A., militant du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, ce matin :

    Le 20 juin 1981, la République Islamique d’Iran a lancé une attaque massive contre les ouvriers, les jeunes, les femmes, les militants politiques ; dans les six mois qui ont suivis près de 100.000 opposants ont été assassinés, exécutés par la République Islamique d’Iran et des dizaines de milliers soumis aux brutales tortures dans les prisons. En mémoire à ces précieuses vies perdues, nous promettons de finir le travail : de renverser la barbare République Islamique d’Iran.

    Aujourd’hui, 20 juin 2009, le peuple va se rassembler à Téhéran et dans différentes villes d’Iran pour continuer sa lutte contre la République Islamique d’Iran. Les manifestations d’aujourd’hui marquent une nouvelle phase de la lutte. Le soulèvement en Iran se présente gentiment comme un « mouvement contre la fraude ». Ce mouvement a atteint son point final après le discours de Khamenei de vendredi.

    Le mouvement « anti-fraude » ne peut continuer d’exister au sein de la structure de la République Islamique d’Iran puisque la plus haute autorité d’Iran, Khamenei, a rejeté tout débat sérieux et a déclaré que la clownerie appelé « élections » étaient complètement justifiée.

    Aussi, le soulèvement entre dans une nouvelle phase où il doit s’identifier comme ce qu’il est : un mouvement contre la République Islamique. Cela signifie un grand impact sur sa représentation, sa direction et ses revendications. Les dirigeants d’hier du mouvement anti-fraude deviennent obsolètes et la tendance de gauche du soulèvement arrive en force.

    Saluons cette nouvelle phase du soulèvement. Où que vous soyez, participez aux manifestations et rassemblements contre la République Islamique aujourd’hui !

    A., 20 juin 2009

    J’aime

  2. entdinglichung Says:

    more on Revolutionary Road

    J’aime

  3. lucien Says:

    CNN Breaking News évoque un possible bilan de 150 tués pour aujourd’hui à Téhéran.

    J’aime

  4. Nouvelle manif aujourd’hui à Téhéran « La Bataille socialiste Says:

    […] la terrible répression d’hier, CNN a confirmé que cette vidéo montre une manifestation aujourd’hui à Téhéran. Les […]

    J’aime

  5. lucien Says:

    Le samedi 20 juin, des tracts ont été distribués par le Parti de l’unité communiste-ouvrière (WUP) ont été distribués dans plusieurs quartiers de Téhéran : Janat Abad, Ayatollah kashani Boulevard, Ta’avon Boulevard, Shahr e Ziba et les rues avoisinantes. Ces tracts « Repoussons les brutalités du régime islamique » et « Libérerez tous les travailleurs emprisonnés » ont été distribués publiquement et très bien reçus.

    Janad Abad a été le lieu de manifestations nocturnes depuis plusieurs jours. Un véhicule de police a été brûlé par les manifestants. Dans la nuit de vendredi, après que l’ayatollha Khameinei ait menacé la population, les gens ont manifesté à Janet Abad jusqu’après minuit.

    A Sanandaj, la capitale du Kurdistan, une équipe de militants du parti ot également distribué des tracts dans plusieurs secteurs, notamment la rue Sirius, Abbas Abad, Farje et Golshan.

    Ces actions, malgré les grands risques qu’elles font courrir aux militants du parti, jouent un rôle important pour briser la censure imposée non seulement par le gouvernement, mais aussi pas les médias occidentaux sur les actions et les idées de la gauche et des communistes en Iran.

    A bas la république islamique ! A bas le capitalisme Liberté, égalité, pouvoir ouvrier
    Parti de l’unité communiste-ouvrière, 20 juin 2009

    J’aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :