Irak: Des syndicats opposés à un accord pétrolier signé avec BP

by

Revue de presse

BASSORAH, Irak, 13 juillet (Reuters) – Des syndicats irakiens ont condamné la signature d’un récent contrat pétrolier entre le gouvernement et un consortium étranger emmené par British Petroleum BP.L et ils menacent de faire grève pour en empêcher la mise en œuvre.

La Fédération irakienne des syndicats du pétrole et la Fédération des conseils ouvriers et des syndicats dénoncent ce contrat qui alloue l’exploitation du plus grand gisement du pays, à Roumaïla dans le sud du pays, à BP et au chinois CNPC.

Faleh Aboud Amara, haut responsable de la Fédération irakienne des syndicats du pétrole, a expliqué que le syndicat avait écrit une lettre à BP et au consul britannique à Bassorah les menaçant de déclencher une grève pour protester contre cet accord.

Le gouvernement irakien avait lancé fin juin un appel d’offres pour l’attribution de six champs pétroliers et de deux gisements gaziers. Seul celui de Roumaïla avait trouvé preneur. Un deuxième appel d’offres est attendu d’ici la fin de l’année.

Pour Ali Abbas Khafif, président de la Fédération des conseils ouvriers et des syndicats irakiens, l’accord de Roumaïla n’est pas légal car il a été signé en l’absence d’une nouvelle législation sur l’énergie, dont l’adoption est retardée depuis des années par des rivalités entre kurdes et arabes.

Selon lui, les termes de l’accord prévoient aussi une surcompensation au bénéfice des entreprises étrangères et menacent d’aggraver le chômage dans le secteur pétrolier.

« Nous avons la capacité de faire cesser totalement leur activité. Nous pouvons mobiliser des gens contre eux. Nous utiliserons des sit-in et des grèves », a-t-il déclaré.

Le pouvoir de nuisance des syndicats, interdits au temps de Saddam Hussein, semble toutefois limité.

« Ils n’ont pas suffisamment de pouvoir pour empêcher ces contrats. Le mouvement syndical en Irak n’est pas suffisamment organisé pour influencer les décisions politiques », estime Saad Saloum, professeur à l’Université de Bagdad.

La Fédération irakienne des syndicats du pétrole revendique 10.000 membres sur les 46.000 ouvriers du secteur à Bassorah.

(Aref Mohammed, version française Clément Dossin)

autres langues:

2 Réponses to “Irak: Des syndicats opposés à un accord pétrolier signé avec BP”

  1. lucien Says:

    Iraqi Oil Workers Struggle for Trade Union Rights
    http://socialist-blogs-news.blogspot.com/2009/07/iraqi-oil-workers-struggle-for-trade.html

    Iraqi Labour Federation Protests Attack from Industry and Government Ministry
    http://uslaboragainstwar.org/article.php?id=19955

    J'aime

  2. Pétition USLAW pour les droits des travailleurs irakiens « La Bataille socialiste Says:

    […] Irak: Des syndicats opposés à un accord pétrolier signé avec BP […]

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :