Tendre la main aux catholiques? (Marceau Pivert, 1937)

by

Brochure d’abord mise en ligne par quelqu’un que, vu l’ampleur du pillage qu’il a fait de notre site sans jamais le citer, nous ne mentionnons plus désormais:Sans titre-1

pdf

Avant-propos:

Le 17 avril 1936, Maurice Thorez, secrétaire du Parti Communiste, faisait à la radio un appel à la collaboration « entre travailleurs communistes et catholiques ».

Le 27 octobre 1937, dans une assemblée d’information des militants communistes de la Région parisienne, il développait ce thème et annonçait la résolution du Parti Communiste de « persévérer dans cette politique de la main tendue aux catholiques ».

Comme l’unité organique de la classe ouvrière est une des nécessités historiques que tout socialiste digne de ce nom doit préparer avec ferveur, comme d’autre part, un socialiste conscient doit se refuser, par principe, à toute complaisance envers une erreur de cette taille, il convient, dans l’intérêt de l’unité et dans l’intérêt du socialisme, d’appeler l’attention des ouvriers communistes sur les illusions et les dangers que présente une telle politique.

Tel est l’objet de ces quelques pages, dictées exclusivement par le souci très vif de servir la cause de la Révolution prolétarienne.

Marceau Pivert

3 Réponses to “Tendre la main aux catholiques? (Marceau Pivert, 1937)”

  1. Entdinglichung Says:

    […] socialiste L’« islamophobie » n’a rien à voir avec le racisme ! (Maryam Namazie, 2004)Tendre la main aux catholiques? (Marceau Pivert, 1937)Lettre à Jules Guesde sur les chemins de fer allemands (Rosa Luxemburg, […]

    J'aime

  2. From the archive of struggle no.44 « Poumista Says:

    […] and Despotism (1931) * A l’aide des communards autrichiens ! (1934) * Marceau Pivert: Tendre la main aux catholiques? (1937, Vorwort) * Amigos de Durruti: Una teoría revolucionaria (1937, pdf-Datei) * Joan Peiró […]

    J'aime

  3. Chronologie de la Gauche révolutionnaire (1935-1938) « La Bataille socialiste Says:

    […] Tendre la main aux catholiques? (Marceau Pivert, 1937) […]

    J'aime

Les commentaires sont fermés.


%d blogueurs aiment cette page :