Le gouvernement britannique refuse l’asile politique à Ali Hili, militant homosexuel menacé de mort en Irak

by

La ‘Border agency’ a annoncé son refus de prendre en compte la demande d’asile politique de Ali Hili, qui vit en Grande-Bretagne depuis 3 ans. Ali Hili est le porte-parole de Iraqi LGBT, l’association qui a attiré l’attention sur la situation des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres en Irak, sur les tortures et les meurtres qu’elles subissent sous la pression islamiste – plus de 700 morts déjà identifiés. C’est Ali Hili qui a commencé ce patient travail d’identification des victimes et de soutien aux personnes menacées, qui a lancé la campagne d’alerte et reçu le soutien de nombreuses ONGs.

Étant donné les risques encourus par Ali Hili s’il était expulsé en Irak, l’UNHCR (haut commissariat des Nations unies aux réfugiés) a donné un avis favorable à sa demande d’asile politique. Mais le gouvernement britannique lui refuse, considérant que la fatwa le condamnant à mort « ne tombe pas clairement dans la classification d’une vulnérabilité claire et immédiate ». Pourtant, à Londres même, il vit caché sous la protection de la police en raison des multiples menaces qu’il a reçues. S’il est renvoyé en Irak, Ali Hili risque fortement d’être assassiné.

in english: http://iraqilgbtuk.blogspot.com/201…

Solidarité Irak, 24 mars 2010


%d blogueurs aiment cette page :