Irak : Arrêter de harceler les syndicalistes du pétrole

by

Campagne de Labourstart. Certains en regretteront les limitations (appel aux syndicalistes et non à tous, référence à la seule norme OIT) mais c’est un moyen pratique de continuer à mobiliser sur un sujet, la répression syndicale par le gouvernement compradore en Irak, que nous avons déjà abordé avec par exemple la mutation d’office de Falah Alwan.

Après plusieurs semaines d’actions syndicales dans les champs pétrolifères du sud de l’Irak, la direction tente de décapiter le syndicat des ouvriers des raffineries en envoyant quatre de ses responsables travailler dans d’autres lieux. C’est une tactique qui, par le passé, a consisté à envoyer des militants syndicaux dans les secteurs les plus hostiles et les plus violents du pays. Mais la pression des syndicalistes irakiens et des syndicalistes autour du monde y a mis fin, et nous pouvons réussir encore.

Les ouvriers des raffineries ont tenu des sit-in par roulement les 25-26 février, 2 et 18 mars, suivi d’une grande manifestation réclamant le 28 mars des augmentations de salaire, le paiement des allocations dues aux ouvriers, des emplois permanents pour les travailleurs temporaires, la surveillance de la corruption et une meilleure gestion locale pour améliorer la production.

Les responsables syndicaux qui se sont vus signifier des mutations le 1er avril sont Ibrahim Radhi, président du syndicat des raffineries et vice-président de la fédération irakienne des syndicats du pétrole (affiliée à l’ICEM) ; Ala Sabah Miri’e, vice-président de syndicat des raffineries et président du Conseil central de l’IFOU ; Faraj Rbat Mizba, chargé de la communication du syndicat des raffineries et membre du Conseil central d’IFOU ; et Khez’al Kadhim : travailleur syndiqué et militant de la raffinerie.

Nous demandons aux syndicalistes, partout dans le monde, de protester contre ce harcèlement, exiger l’annulation des mutations et soutenir l’appel pour une législation du travail conforme aux normes de l’OIT en Irak.

Envoyer un message sur la page de la campagne Labourstart

[also in English ]

2 Réponses to “Irak : Arrêter de harceler les syndicalistes du pétrole”

  1. lucien Says:

    J'aime

  2. L’armée utilisée contre les travailleurs en Irak « La Bataille socialiste Says:

    […] Irak : Arrêter de harceler les syndicalistes du pétrole (04-2010) […]

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :