1° Mai: Déclaration du PUCO

by

Traduction rapide par nos soins de la version anglaise.

Vive la révolution des travailleurs!

Regardez ce monde: C’est une honte! Au 21e siècle, à l’aune de la mondialisation du capitalisme, les masses de travailleuses et de travailleurs vivent dans les pires conditions de misère et de privations. L’espoir d’une vie décente pour la grande majorité de l’humanité s’est transformé en un cauchemar de travail ingrat pour survivre. La plupart des gens dans le monde luttent chaque jour pour trouver un emploi, mettre de la nourriture sur la table, avoir un logement décent et des soins de santé. Pour beaucoup ces besoins fondamentaux sont devenus des objets de luxe.
Plus d’un milliard de personnes sont aux prises avec la famine. Près de 30.000 personnes dont 16.000 enfants meurent chaque jour de maladies soignables.  Plus de 6000 travailleurs meurent chaque jour suite à des accidents de travail. Ce n’est là qu’une partie du bilan du capitalisme. Il s’agit d’un système fondé sur l’exploitation des travailleurs, la  marchandisation de la force de travail, la propriété privée des moyens de production et de distribution. Sous le capitalisme, des millions de personnes doivent vendre leur force de travail pour survivre et ils ne sont en mesure de vendre leur force de travail que lorsque cela dégage des profits pour le capital.
La vie et les moyens de subsistance de millions de personnes, jeunes et vieux, est à la merci du libre marché et des règles cruelles de la concurrence capitaliste. Social benefits and welfare are eroding daily. Les prestations sociales et le bien-être sont  rognés chaque jour. Les gens sont de plus en plus plongés dans la pauvreté et la misère. L’humanité est emprisonnée  dans les superstitions, l’ignorance religieuse, la misogynie, le tribalisme et le nationalisme. La prostitution et la toxicomanie sont très répandues. Et ces misères sont intensifiées par un nouveau cycle de la crise capitaliste. De Londres, à Paris, de New York à Téhéran, de Pékin à Moscou, le capitalisme n’offre qu’un terrible avenir pour l’humanité.
Cette misère et ces conditions effroyables sont créées par le capitalisme. Sous le capitalisme, ceux qui produisent les richesses et toutes les ressources, sur les épaules desquels le monde survit, mènent une vie des plus démunie. Dans ce système, le  moteur de l’activité économique n’est pas la satisfaction des besoins des populations, mais la rentabilité du capital.
Nous devons mettre un terme à cette situation. Le monde doit être remis à l’endroit. Telle est la tâche du communisme-ouvrier. C’est le but de la révolution des travailleurs communistes. L’essence même de la révolution communiste est l’abolition de la propriété privée des moyens de production et leur transformation en propriété commune de toute la société. La révolution communiste met fin à la division de classe de la société et abolit le système du salariat. Ainsi, le marché, la monnaie disparaissent. Sur les ruines du système capitaliste, de ses contradictions et problèmes inhérents, un système doit être construit dans lequel tout le monde, en tant qu’être humain, né dans la société humaine, aura droit de façon égale aux ressources de la vie aux produits de l’effort collectif. De chacun selon ses capacités, à chacun selon ses besoins – c’est un principe fondamental de la société communiste. La société communiste est une société mondiale. Les frontières nationales et les divisions disparaissent et laissent place à une identité humaine universelle. La société communiste est une société libérée de la religion, des croyances superstitieuses, de l’idéologie et des traditions et morales archaïques qui étouffent la liberté de pensée.
Travailleurs!
Le 1er mai est la journée de solidarité et d’unité. C’est le jour de protestation contre le système capitaliste. Le 1er mai est le jour pour relever le drapeau des grandes aspirations humaines. Nous devons apparaître organisés derrière les drapeaux rouges. Nous devons proclamer haut et fort que ce système n’est pas digne de l’humanité. Nous devons proclamer qu’un monde meilleur est possible. Si le monde était entre nos mains [1], avec les capacités technologiques, scientifiques et de production actuelles, nous pourrions organiser un monde meilleur pour tous. Nous pouvons libérer le monde de la pauvreté et de misère, des privations et de la misère. Une révolution des travailleurs est la clé de ce monde meilleur.  Mettons fin à ces conditions épouvantables.

A bas le capitalisme
Vive le socialisme
Parti d’unité du communisme-ouvrier
24 avril 2010

Note de la BS:

[1] Expression déjà utilisée dans la déclaration pour le 1° Mai du PCOI en 2001 [cf. ici]

Voir aussi pour ce 1° Mai 2010:

Publicités

Une Réponse to “1° Mai: Déclaration du PUCO”

  1. Tweets that mention 1° Mai: Déclaration du PUCO « La Bataille socialiste -- Topsy.com Says:

    […] This post was mentioned on Twitter by Bataille socialiste. Bataille socialiste said: 1° Mai: Déclaration du PUCO: Traduction sommaire par nos soins de la version anglaise. Vive la révolution des trav… http://bit.ly/9DpWl0 […]

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :