L’exécution de Farzad Kamangar et d’autres militants est un acte criminel (FCOSI)

by

(Traduction approximative)

En Iran, les autorités de la République islamique ont exécuté dans la matinée du dimanche 9 mai 2010 Farzad Kamangar, Ali Heydarian, Farhad Vakili, Shirin Alam-Hoolee et Mehdi Eslamian. En dépit des appels et des campagnes de par le monde, des nombreux messages remis aux autorités iraniennes, celles-ci ont donc procédé à ces exécutions. Le procès de Farzad Kamangar avait duré sept minutes avant d’être condamné à mort, ce qui est une preuve d’un mépris des droits humains les plus élémentaires.

Ces exécutions n’ont occasionné qu’un affermissement des protestations en faveur des droits de l’homme et des droits syndicaux, des condamnations de la tyrannie et de la barbarie, d’exigence de non-violation des droits humains. La Fédération des conseils ouvriers et syndicats en Irak condamne cette vague d’exécutions et appelle à l’abolition de la peine de mort. Vive la liberté, à bas le despotisme et l’oppression.

FWCUI, 11 mai 2010

Voir aussi:

Une Réponse to “L’exécution de Farzad Kamangar et d’autres militants est un acte criminel (FCOSI)”

  1. L’exécution de Farzad Kamangar et d’autres militants est un acte criminel « Révolution en Iran Says:

    […] de cinq prisonniers politiques par la République Islamique, publié en français par “La Bataille Socialiste” […]

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :