Retraites: La stratégie de l’intersyndicale contestée

by
Assez de tergiversations !
Face à une attaque globale du capitalisme,
il faut une riposte globale !

La décision de l’intersyndicale de reporter au 23 septembre la grève nécessaire est navrante. Il y a là une incapacité ou un refus d’utiliser le rapport de force obtenu par la grève et les manifestations du 7 septembre.
Il n’y a pas de réforme des retraites. Il y a un rouleau compresseur qui détruit les retraites comme il détruit les libertés, l’école, la protection sociale et les services publics. Ce pouvoir, totalement au service des nantis, est impopulaire. Sa seule force, ce sont nos hésitations, notre peur de l’affronter. Le précédent du CPE montre qu’on peut gagner. Pour cela, il faut impliquer les salarié-e-s, réunir des Assemblées Générales et préparer une grève générale et reconductible. Le temps presse.
Souvenons-nous que la stratégie des grèves saute-mouton pilotées par le sommet a toujours échoué.
Émancipation (10 septembre)
Voir aussi:

6 Réponses to “Retraites: La stratégie de l’intersyndicale contestée”

  1. *** Says:

    Retraites: FO et Sud-Rail appellent à une grève reconductible à la SNCF à partir du 22 septembre au soir

    PARIS (AP) — Les fédérations de cheminots FO et Sud-Rail appellent à une grève reconductible à la SNCF à compter du 22 septembre au soir contre le projet de réforme des retraites, et pourraient être rejointes par la CFTC, a-t-on appris vendredi auprès des trois organisations syndicales.

    Les principaux syndicats de la RATP y réfléchissent également, et se décideront « à la lumière des évolutions éventuelles au niveau national ».

    La fédération FO des cheminots appelle « à une grève reconductible à partir du 22 septembre au soir », a déclaré vendredi à l’Associated Press le secrétaire général de cette organisation Eric Falempin.

    Et alors que Sud-Rail a annoncé, jeudi, le dépôt d’un préavis reconductible pour cette date, à la CFTC, on estime que « seule une grève reconductible peut faire reculer le gouvernement ».

    « Soit on appelle à un mouvement reconductible, soit à rien du tout parce qu’il n’est pas question de refaire une grève de 24 heures qui ne sert à rien. Nous sommes en train d’y réfléchir », a déclaré à l’Associated Press le porte-parole de la CFTC-Cheminots Bernard Aubin.

    Il a précisé que son organisation prendrait sa décision « dans les prochains jours ». De leur coté, les fédérations de cheminots CGT, CFDT et UNSA appellent à une grève de 24 heures le 23 septembre, dans le cadre strict de la nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle contre le projet de loi de réforme des retraites.

    A la RATP, les syndicats CGT, UNSA, CFDT, Indépendants, CGC et CFTC appellent à une grève de 24 heures le 23 septembre, mais soulignent dans un communiqué commun qu’à « la lumière des évolutions éventuelles au niveau national », ils ne « s’interdisent pas de s’inscrire dans une forme d’action reconductible ». AP

    J'aime

  2. ICO Says:

    Bonjour,
    Nous participons à partir d’aujourd’hui au blog « Grève générale » que nous vous invitons à consulter régulièrement.

    J'aime

  3. Ensemble Says:


    Intervention d’un collègue au débat avec Bernard Thibault à la Fête de l’Humanité:

    Tout d’abord, je suis évidemment d’accord avec toi, pour défendre la retraite à 60 ans mais le nombre d’annuités à une grande importance, j’ai démarré à 24 ans, je sais ce que ça veut dire pour moi travailler, 45, 41.5 ou 37.5… L’espérance de vie d’un salarié qui part à 65 ans est de 67 ans… A 50 ans, c’est 86 ans.
    Une précision sur les retraites, je suis fonctionnaire d’État, mon régime n’est en aucun cas en déficit puisque nous n’avons pas de caisse
    et que nos retraites sont inscrites au budget de l’État.
    Blocage du pays, blocage social, pour moi c’est abscons, ce que je connais moi c’est faire grève jusqu’au retrait de cette saleté qu’est le Plan Sarkozy-Woerth. Moi aussi je veux battre ce gouvernement mais tu viens de nous dire que l’affaire devait être réglée avant la fin octobre, alors pourquoi avoir attendu le 23 septembre pour la prochaine journée de grève? Et que fait-on au soir du 23? On se donne rendez-vous fin octobre? Les grecs, les roumains ont fait des journées d’action à répétition, ils ont perdu… Moi je suis prêt à perdre de l’argent dans une grève reconductible mais pas si c’est sur plusieurs mois avec une défaite assurée à la fin… Si c’est pour se retrouver ensemble à la Toussaint, moi j’aime bien les défilés mais beaucoup moins les processions!

    J'aime

  4. Pierre Montoya. Says:

    Quand on veut faire perdre, ou laisser passer les contre réformes, il suffit de s’en donner les moyens à minima. La grève saute mouton permet aux bureaucraties de dire « on existe , la preuve » et c’est un défouloir, une soupape. L’orage sans foudre passé, la bourgeoisie peut dormir tranquille. Pour combien de temps encore. Le mouvement social est la gauche actuelle connait une grave crise de direction , la plupart des dirigeants sont acquis au social libéralisme. Chacun en mal de notoriété veut être reconnu et la bourgeoisie note au travers de ses médias et distribue les bons points. Elle ne met en avant que ses bons serviteurs, pour le moment Chérèque tient la corde et d’autres lui disputent sa position. La lutte à minima, cela entretient les bases mais ne change rien. Là est l’essentiel.

    J'aime

  5. Hempel/Roche Says:

    OK avec Montoya, gauchistes et syndicalistes de base anars servent de caution « radicale » mais ne sont, à chaque fois, que les rabatteurs des appareils. Donc il n’y a pas « crise de direction » mais bien complémentarité dans une époque sans perspective, sans parti crédible. Il faudra d’autres événements, d’autres circonstances encore pour que le prolétariat non se réveille, il fait un cauchemar, mais monte à l’assaut et nous dirons alors: « élisons des anonymes » (slogan peint sur un mur à Paris pendant la Commune de 1871.

    J'aime

  6. 3 millions de manifestants aujourd’hui « La Bataille socialiste Says:

    […] Retraites: La stratégie de l’intersyndicale contestée (10/09/2010) […]

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :