« Autour du Congrès de Tours » (Souvarine)

by

A l’approche du 90° anniversaire du Congrès de Tours, nous signalons ce livre édité chez Champ libre en 1981, toujours dans le commerce. [acheter en ligne]

Début de l’avant-propos:

Il a fallu que s’écoulât un tiers de siècle depuis la fin de la deuxième guerre mondiale pour que de timides objections commencent à s’exprimer contre le « terrorisme intellectuel » qui a sévi en France dans la presse et l’édition sous la quatrième et la cinquième Républiques. « Terrorisme intellectuel » est une expression qui se trouvait déjà en 1918 dans l’Introduction de Franz Mehring à sa biographie de Karl Marx, écrite avec la collaboration partielle de Rosa Luxembourg : l’historien avait à s’en plaindre, disait-il, dans la sphère intellectuelle de la social- démocratie allemande. En France, ce phénomène obscurantiste a pris une tout autre ampleur, à la faveur du désastre de l’an 40 et de ses conséquences interminables, une tout autre durée aussi car la fin n’en est pas prévisible. Traiter ici ce sujet comme il le mérite entraînerait trop loin du congrès de Tours. Notons seulement qu’on a dû attendre le soixantième anniversaire de ce congrès pour exprimer à son propos certaines vérités jusqu’alors restées quasi confidentielles.

L’hospitalité accordée par L’Express (6 décembre 1980) au présent récit ayant trait au Congrès de Tours ne permettait qu’évoquer à grands traits les circonstances de l’événement, que préciser certains points pour faire justice d’erreurs et de légendes.

Textes en ligne de Souvarine :

Publicités

Une Réponse to “« Autour du Congrès de Tours » (Souvarine)”

  1. Neues aus den Archiven der radikalen (und nicht so radikalen) Linken « Entdinglichung Says:

    […] Lepetit et de Vergeat (1921) * Lucie Leiciague: Au 3° Congrès de l’IC (1921) * Boris Souvarine: Autour du Congrès de Tours (1981) * Kostas Papaioannou: « Militarisation du travail » et « incompétence des masses » ou […]

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :