Venezuela: Rejetons les gangs armés, les meurtres et la criminalisation des luttes – Arrêtez la persécution contre Rubén González

by

Un nouvel acte d’impunité s’instaure au Venezuela, promu par le gouvernement du président Hugo Chávez, et avec le soutien de la magistrature. Le deuxième tribunal de contrôle de l’État de Bolivar a remis en liberté le citoyen Hector Maico, trésorier de Sintraferrominera et membre du PSUV. Cette personne a été arrêtée quelques minutes après le déclenchement d’une attaque armée contre les travailleurs qui participaient à  une A.G. pour élire la Commission électorale syndicale. Comme le sait l’opinion publique, en fait, cela a eu pour résultats que Renny Rojas a été tué et Manuel Quilarque blessé, tous deux travailleurs de Ferrominera. A également été blessé un dénommé Augustin Lezama.

En dépit des preuves flagrantes et des témoignages de plusieurs travailleurs qui ont été témoins de l’agression, le tribunal a rejeté les accusations d’assassinat et n’a retenu que la possession illégale d’armes et des blessures mineures.

En même temps, le gouverneur de l’Etat, Francisco Rangel, et Alfredo Spooner, secrétaire des représentants syndicaux du PSUV dans la région, et le président de Ferrominera, Radwan Sabbagh, ont initié une campagne de persécution contre Ruben Gonzalez, secrétaire général du syndicat Sintraferrominera, en essayant de le rendre responsable des faits mentionnés ci-dessus. Comme on le sait, Gonzalez a été injustement détenu pendant 17 mois, au mépris de ses droits, pour le seul crime d’avoir mené une grève, demandant juste de respecter les engagements contractuels pris par l’entreprise.

Nous signataires, syndicalistes et personnalités du Venezuela et de partout dans le monde, demandons au Président de la République bolivarienne du Venezuela, Hugo Chavez, qu’il cesse la politique de criminalisation des luttes, la violation de l’autonomie syndicale, l’ intimidation des journalistes qui développent le droit démocratique d’informer la société, et mette fin à l’impunité qui permet aux tueurs et aux gangs armés identifiés avec le gouvernement d’agir contre les travailleurs et dirigeants syndicaux qui luttent pour leurs droits.

Nous exigeons une enquête sans la moindre pression politique, la fin des hostilités juridiques contre Ruben Gonzalez et la direction du syndicat de Sintraferrominera et contre tous ceux qui dans le pays soutiennent les droits des travailleurs et promeuvent l’autonomie syndicale.

Venezuela

  • Orlando Chirino, membre de la coordination du Frente Autónomo en Defensa del Empleo, el Salario y el Sindicato (Fadess), coordinateur de CCURA
  • Rodrigo Penso, membre coordination de Fadess
  • Froilán Barrios, membre coordination de Fadess
  • Dick Guanique, membre coordination Fadess
  • José Bodas, secrétaire général de la Futpv
  • Héctor Valecillos, prof. UCV
  • Heinz Sonntag, prof. Cendes/UCV
  • Carlos Eduardo Morreo, Syndicat des Professeurs de la UCAB, professeur UCV, Celarg
  • Víctor Maldonado, prof. UCAB et directeur exécutif de la Chambre de commerce de Caracas
  • Ivan Guillermo Barrios, Faculté d’Architecture, UCV
  • María de la Esperanza Hermida, ex-président du Suontraj (tribunaux)
  • Armando Guerra, professeur du Cultca, membre de CCURA et Fadess
  • Miguel Angel Hernández, prof. UCV et secrétaire général de la Unidad Socialista de Izquierda
  • Carlos Mascareño, prof. UCV
  • Nelly Arenas, Cendes/UCV
  • Margarita López Maya, prof. UCV en retraite
  • Héctor Sánchez, secrétaire général de Vanguardia Popular, Aragua
  • Frank Quijada, secrétaire général du syndicat de Polar Los Cortijos
  • Juan Crespo, président de Fetraharina
  • José Matute, président de Sunepinparques
  • Carlos Patiño, président Sintrainces
  • Carmelo Sánchez, directeur de Sintrainces
  • Emilio Campos, secrétaire général du Syndicat de Carbonorca
  • José Luis Morocoima, secrétaire général du Syndicat de Bauxilum
  • Juan Gómez, secrétaire général du syndicat de CVG
  • Rubén González, secrétaire général de Sintraferrominera
  • Héctor Lucena, prof. Université de Carabobo
  • José Enrique Molina Vega, prof. Jubilado Université de Zulia
  • Juan Mario Guadano
  • Antonio Espinoza, syndicat des professeur de l’IUET, La Victoria, Aragua
  • Hugo Pérez Hernáiz, professeur de sociologie/UCV
  • José Domingo Mujica, prof. UCV
  • Enrique Ochoa Antich
  • Trino Márquez, profesor UCV
  • Edgar Capriles, médecin, estado Aragua
  • Geovanni Siem, prof. UCV
  • Atilio Hernández, avocat du travail
  • Carmen Luisa Roche, prof. (a) UCV
  • Marielsa López, Centro de Investigaciones Culturales y Educativas
  • Michaelle Ascencio, prof. (a) UCV
  • Oswaldo pacheco, économiste
  • Clara Linares, Sindicato Nacional de Trabajadores de la Prensa
  • Mikel Las Heras
  • Humberto De Carli, avocat
  • Marco Ponce, enquêteur de Provea
  • Rafael Uzcátegui, coordinateur d’enquête de Provea et membre de l’équipe éditrice de El Libertario
  • Iván Freites, secrétaire exécutif de la Futpv
  • Robert González, secrétaire exécutif de la Futpv
  • Francisco Luna, secrétaire exécutif de la Futpv
  • Ana Lisett Rangel, prof. UCV
  • Gisela González
  • Antonieta Rodríguez
  • Humberto Njaim, prof. UCV et Universidad Metropolitana
  • Alexis Mercado, prof. Cendes/UCV
  • Miguel Méndez, IVIC
  • Ricardo Ríos, directeur de OBE/UCV
  • Jacqueline Richter, prof. UCV
  • Judermi García, secrétaire général Syndicat Unique des employés publics de la Gobernación de Carabobo
  • Mabel Mundó, prof. Cendes/UCV
  • Gregorio Castro, prof. en retraite UCV
  • Ligia Sánchez, prof. UCV
  • Roger Mérida, Fadess/Miranda
  • Tosca Hernández, prof. UCV
  • Joaquín Marta Sosa, prof. USB
  • Omar Noria, prof. UCV
  • Douglas Bravo, Tercer Camino
  • Julio Fandiño, Tercer camino
  • Santiago Martínez, Uniandes
  • Jorge Díaz Polanco, Coordinateur de l’Observatorio Venezolano de la Salud, Cendes/UCV
  • Enrique Marín Quijada, professeur d’université
  • Nelson Garrido, photographe, Organización Nelson Garrido
  • Heriberto Araujo, Acción Campesina
  • Alejandro Mendible, prof. UCV
  • Mirtha Durand Rey, comunicadora social
  • Lexys Rendón, El Libertario
  • Héctor Silva Michelena, prof. UCV
  • Adicea Castillo, prof. UCV
  • Maribel Ferrer, Red de Encuentro Ciudadno Queremos Elegir
  • Sindicato de Trabajadores del Consejo Nacional Electoral (Sutcne)
  • Edgar Caldera, ancien directeur du travail de Alcasa
  • Iván Darío Hernández, artiste plasticien
  • Andrés Boersner, écrivain
  • Simón Rodríguez Porras, Laclase.info

Argentine

  • Liliana Olivero,député de Córdoba (Izquierda Socialista, Argentina)
  • Rubén Sobrero, Corps des Délégués de Ferroviarios TBA, Sarmiento
  • Edgardo Reynoso, Corps des Délégués de Ferroviarios TBA, Sarmiento
  • Angélica Lagunas, commission directrice ATEN Neuquén
  • Graciela Calderón, Comission directrice SUTEBA La Matanza
  • Aldo Videla, Commission directrice Unión Obrera Gráfica de Córdoba
  • Armando Aligia, délégué général commission interne Centro Atómico Bariloche, Río Negro
  • Marcela Almeida, Commission interne INDEC (ATE- Estatales)
  • Victor Garay, commission interne Hospital Francés, Sanidad Capital
  • Carlos Alberto Rodríguez, Délégué général Luz y Fuerza, Edenor
  • Carlos Freites, Délégué Ministère de la Solidarité ATE , Córdoba
  • María Isabel Giordano, Déléguée Hôpital Córdoba ATE, Córdoba
  • José Castillo, Comission directrice, Asociación Gremial Docente, Ciencias Sociales, UBA
  • Viviana Carranza, Déléguée des téléphones, Foetra, Buenos Aires
  • Nelsa Bou Abdo, Déléguée des téléphones, Foetra, Buenos Aires
  • Raul Cubas, militant des droits humains, sobreviviente de la Escuela Superior de Mecánica de la Armada (Esma)
  • Rolando Astarita, prof. Universidad de Buenos Aires et Universidad Nacional de Quilmes

Brésil

  • Alexsandro de Castro Costa, Corriente Socialista de los Trabajadores (CST), Unidos Pra Lutar, PSOL

Pérou

  • Hugo Blanco, dirigeant historique de la Federación Campesina del Cuzco
  • Enrique Fernández Chacón, ex-député, dirigeant de Uníos
  • Miguel Tauro Lama,  ancien syndicaliste

Italie

  • Fabienne Melmi, coordinatrice de Rete Nazionale Antinucleare (RNA)

France

  • Stéphane Julien, enseignant, ex-secrétaire national SNUipp
  • Pierre Loinod, Démocratie Communiste – Luxemburgiste
  • Christian Rouse, prof. Université de Strasbourg
  • Yves Coleman, Ni Patrie ni frontières, traducteur
  • Olivier Delbeke, syndicaliste CGT (IGN)
  • Vincent Présumey, secrétaire départemental FSU Allier
  • Nicolas Dessaux, Solidarité Irak
  • Renaud Romagnan, spécialiste en informatique
  • Quentin Dauphiné, syndicaliste
  • Sophie Szabo, syndicaliste

République dominicaine

  • Pastor de la Rosa, président de l’Association des professeurs du Centro Universitario Regional del Suroeste de la Universidad Autónoma de Santo Domingo
  • Hugo Cedeño
  • Rafael Capellán

Espagne

  • Antonio Avila Cabello, représentant de l’Asociación de Vecinos de Palleja, Barcelona
  • Luis M. Sáenz, co-éditeur de la revue Trasversales

Mexique

  • Justino Alaves Ramírez, prof. Universidad Juárez Autónoma de Tabasco Partido Obrero Socialista (POS)
  • Jesús Torres Nuño, ex-secrétaire général du Sindicato de Euzkadi et président de Trabajadores Democráticos dr Occidente, SC

Grande-Bretagne

  • Hubert Gieschen, conseil du syndicat des services publics.

Si vous êtes d’accord avec cette déclaration, écrivez à miguelaha2003@yahoo.com et laclase.info@gmail.com.

Voir aussi:

Étiquettes :

8 Réponses to “Venezuela: Rejetons les gangs armés, les meurtres et la criminalisation des luttes – Arrêtez la persécution contre Rubén González”

  1. Nouvelle campagne de soutien à Ruben Gonzalez « La Bataille socialiste Says:

    […] Bataille socialiste (mostly in french) « Munis, la voix de la mémoire Venezuela: Rejetons les gangs armés, les meurtres et la criminalisation des luttes – Arrêtez… […]

    J’aime

  2. Campagne contre la criminalisation des luttes au Venezuela et en soutien à Ruben Gonzalez | Solidarité Ouvrière Says:

    […] le pays soutiennent les droits des travailleurs et promeuvent l’autonomie syndicale. » Cette déclaration est traduite dans son intégralité […]

    J’aime

  3. lucien Says:

    Samedi 18 juin, rencontre à 16 h 30 autour du livre Venezuela : révolution ou spectacle ? (Spartacus), de Rafael Uzcátegui, critique anarchiste du gouvernement bolivarien. A la Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, Paris (M° Oberkampf, République ou Filles-du-Calvaire).

    J’aime

  4. lucien Says:

    Campagne relayée en anglais sur le site Workers Liberty:
    http://www.workersliberty.org/blogs/olivierrubens/2011/06/20/venezuela-stop-anti-union-repression

    J’aime

  5. Venezuela: against armed gangs, murders and the criminalisation of struggle! Stop the persecution of Rubén González « La Bataille socialiste Says:

    […] Stop the persecution of Rubén González Par lucien Traduction en anglais de l’appel initié par La Clase réalisée par Workers’ […]

    J’aime

  6. Bataille Socialiste Says:

    Per cofirmare l’appello internazionale contro la criminilazzione delle lotte in Venezuela e a sostegno di Ruben Gonzalez, mandate una mail a miguelaha2003@yahoo.com con copia a laclase.info@gmail.com , con nome, paese…

    J’aime

  7. Campaña de firmas en defensa de Rubén González « La Bataille socialiste Says:

    […] [en français] [in english] […]

    J’aime

  8. Solidarité avec Ruben Gonzalez face à la criminalisation par le capitalisme d’État de la République bolivarienne « La Bataille socialiste Says:

    […] Venezuela: Rejetons les gangs armés, les meurtres et la criminalisation des luttes – Arrêtez la … (06-2011) […]

    J’aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :