Pourquoi des conseils d’usine ? (GRP, 1944)

by

Article extrait du Réveil prolétarien, mars 1944, organe du Groupe  révolutionnaire prolétarien de P. Thalmann.

Demain quand la guerre impérialiste aura obtenu son premier objectif, l’écrasement de « l’ennemi » chaque ouvrier se trouvera devant un cas de conscience:

CHOISIR: soit d’accepter le point de vue du « vainqueur » en réclamant l’extermination sans pitié du « vaincu »; soit vouloir faire triompher la cause de la révolution prolétarienne, la cause de ceux qui travaillent et supportent tout le fardeau de la guerre.

Choisir signifie prendre conscience des causes de la guerre. prendre conscience que « démocratie » « liberté » ou « honneur » et « espace vital » etc; couvrent la même chose: la domination totale du capitalisme organisé, sa lutte pour arracher de nouveaux territoires au concurrent.

C’est pour assurer ces conquêtes que les ouvriers sont enrôlés dans les armées et dans les usines.

Ayant le crâne dûment bourré par la propagande du cinéma, de la presse et de la radio, les ouvriers haïssent comme leurs gouvernements le désirent, soit le « boche » soit le « juif » soit le « ploutocrate » soit le « macaroni ».

Mais la destruction gigantesque que ces capitalistes ont déchaînée contre la classe ouvrière dépasse leurs buts et prévisions, les entraîne irrésistiblement vers une situation nouvelle. La fin de la guerre de 14-18 a amené à une situation semblable, mais la classe ouvrière n’a pas pu en tirer profit. RÉSULTAT: NOUVELLE GUERRE IMPÉRIALISTE, NOUVEAUX MASSACRES.

Demain nous nous trouverons dans une situation semblable: les privations, la mort, l’incertitude ébranleront tous les gouvernements: C’EST  CE MOMENT LA QU’IL FAUT SAISIR.

Quels sont nos buts ? Transformation de la guerre impérialiste en guerre civile, c’est-à-dire extermination de tous ceux qui sont responsables de la guerre.

La transformation de la société capitaliste en société sans classe.

Pour que ce travail puisse être fait il faut s’y préparer. Pour que la transformation sociale ne soit pas un vain mot, il faut la collaboration politique et économique la plus large de la classe ouvrière.

Seule la préparation dès aujourd’hui des noyaux de conseils d’usine, organisation de la base, peut permettre à la révolution prolétarienne:

D’ECRASER SES ADVERSAIRES,

D’ORGANISER UNE SOCIÉTÉ NOUVELLE,

LUI ASSURER LA DUREE,

ET EMPECHER QUE BUREAUCRATES OU POLITICIENS SANS SCRUPULES VOLENT PAR LA RUSE OU PAR LA FORCE LE POUVOIR.

C’est le pouvoir des comités que nous appelons la dictature du prolétariat. Pouvoir exercé par la classe ouvrière à travers son organisme de classe; le comité (ou soviet) éligible, contrôlable, révocable à chaque instant. La mise en pratique de tels principes demande une préparation politique et économique solide, de l’acharnement et du dévouement, de développement de la solidarité de la part de l’ouvrier.

Chaque usine a ses caractéristiques mais elle fait partie de la production, a son importance locale, régionale, nationale, internationale.

Le capitaliste lui, le sait, il y est préparé, il fait sa guerre par toi camarade !

Veux-tu lui répondre ? Veux-tu manifester ta force par ta préparation à la lutte économique et politique ? Il faut tout refaire, le syndicat est pourri et déserté, « socialistes » et « staliniens » sont pour la victoire des « Alliés », les collaborationnistes sont pour celle de l’Allemagne ! Mais toi ! Est-ce que tu as intérêt à ce que ce soit l’un d’eux qui « gagne » ?

Prépare toi sur la base de l’usine à la révolution, prépare la gestion de l’usine en étudiant avec les camarades sûrs, prépare la liaison avec les usines du voisinage, nous t’aiderons en action par la solidarité révolutionnaire. Prévois ton attitude en cas de débarquement pour ne pas devenir ouvrier chez Hitler ou soldat chez Churchill ou pour Staline.

Prépare toi à la révolution prolétarienne avec nous…

Publicités

Une Réponse to “Pourquoi des conseils d’usine ? (GRP, 1944)”

  1. La naissance du groupe Thalmann « La Bataille socialiste Says:

    […] sur l’ Histoire du Groupe Révolutionnaire Prolétarien par P. Lanneret et un article (Pourquoi des conseils d’usine ?,1944) de ce groupe. Nous en continuons l’étude avec cet extrait de Combats pour la liberté […]

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :