Chavez appelle les capitalistes à construire le « socialisme du XXIe siècle »

by

Article publié par Laclase.info le 28 juillet 2011. Traduit par nos soins.

Le chavisme n’est ni socialiste ni révolutionnaire

Caracas, Juillet 28 .- Ce mercredi, le président Chavez a fait un nouvel appel au secteur des entrepreneurs à participer à la construction de son modèle de capitalisme, officiellement appelé le «socialisme du XXIe siècle». Chavez, qui affirme diriger une révolution, mais qui favorise un projet de conciliation de classe, a invité les capitalistes à développer un modèle économique «participatif et intégrateur, socialiste».

«Je vous invite à faire des entreprises mixtes, à unir les efforts», a déclaré le président par téléphone à une rencontre des entrepreneurs agroindustriels avec le gouvernement, tenue à Parque Central, à Caracas, et conduite par le vice-président Elias Jaua.

Selon Chavez, «le pays a besoin l’industrie (capitaliste) pour stimuler l’économie», et appelle à des «projets communs avec les hommes d’affaires honnêtes.»  «Nous allons nous allier … Mettons-nous corps et âme au développement du pays », a-t-il dit. Chávez est souvent présenté comme «socialiste» en dépit du fait que son gouvernement fonde son orientation économique sur des accords politiques avec le capital transnational et la bourgeoisie nationale.

Chavez a même parlé d’inciter davantage les capitalistes à investir et à s’enrichir. Il a précisé que son gouvernement n’a aucun plan pour éliminer les entreprises privées.

Capitalisme ou socialisme ?

Avec la contradiction qui caractérise son discours, Chavez a appelé les entrepreneurs privés à «construire et s’associer à un modèle économique socialiste, constructif et équilibré.» « Nous avons besoin de vous et vous de nous », a déclaré le chef de l’État, démontrant que votre projet ne compte pas dépasser le cadre du capitalisme, bien qu’il se proclame «révolutionnaire».

Les ministres de l’Alimentation, Carlos Osorio et de l’Agriculture et des Terres, Juan Carlos Loyo, étaient également à la réunion tenue avec les entrepreneurs de Feporcina, Fedeagro, Confagan.

Chavez a déclaré que son modèle de socialisme avec les entrepreneurs était «chrétien» : «Nous allons vers le socialisme, la voie chrétienne», a-t-il dit.

Le gouvernement n’a rien contre la bourgeoisie

Le vice-président Jaua a déclaré que la loi de régulation des prix n’est pas une menace pour le secteur privé. « Nous n’amènerons personne à  produire à perte », a déclaré Jaua.

Durant la décennie du gouvernement Chavez, les secteurs bourgeois comme le secteur financier et le secteur d’importation ont réalisé des gains spectaculaires en raison de ce que Chavez appelle l’ «alliance stratégique avec la bourgeoisie».

Voir aussi:

  • Traduction en italien en commentaire ci-dessous.
Publicités

Étiquettes :

4 Réponses to “Chavez appelle les capitalistes à construire le « socialisme du XXIe siècle »”

  1. * Says:

    Voir aussi:
    Changement de cap politique pour Hugo Chavez
    http://www.journalmetro.com/monde/article/930139–changement-de-cap-politique-pour-hugo-chavez

    J'aime

  2. lucien Says:

    Traduction en italien:

    Chavez appella i capitalisti a costruire il « socialismo del XXIe secolo »

    Il chavismo non è né socialista né rivoluzionario

    Caracas, Luglio 28. – Mercoledì scorso, il presidente Chavez ha fatto un nuovo appello al settore degli imprenditori a partecipare alla costruzione del suo modello di capitalismo, ufficialmente chiamato il « socialismo del ventunesimo secolo ». Chavez, che dice condurre una rivoluzione, ma che promuove un progetto di conciliazione di classe, ha invitato i capitalisti a sviluppare un modello economico « partecipativo e inclusivo, socialista »

    « Vi invito a fare delle imprese miste, ad unire gli sforzi », ha dichiarato il presidente per telefono ad una riunione di imprenditori agroindustriali col governo, tenutasi a Parque Central, a Caracas, e condotta dal vicepresidente Elias Jaua.

    Secondo Chavez, « il paese ha bisogno dell’industria (capitalista), per stimolare l’economia », e il presidente appella a dei « progetti comuni con imprenditori onesti. »  » Ci alleeremo… Mettiamocela tutta per lo sviluppo del paese », ha detto. Chávez è spesso presentato come « socialista », nonostante il fatto che il suo governo fonda il suo orientamento economico su degli accordi politici col capitale transnazionale e la borghesia nazionale.

    Chavez ha perfino parlato di incitare di più i capitalisti ad investire e ad arricchirsi. Ha precisato che il suo governo non ha nessuno piano per eliminare le imprese private.

    Capitalismo o socialismo?

    Con la contraddizione che caratterizza il suo discorso, Chavez ha appellato gli imprenditori privati a « costruire ed associarsi ad un modello economico socialista, costruttivo ed equilibrato. » « abbiamo bisogno di voi e voi di noi », ha dichiarato il capo dello stato, dimostrando che il suo progetto non supererà il quadro del capitalismo, sebbene si vuole « rivoluzionario. »

    I ministri dell’Alimentazione, Carlos Osorio e dell’Agricoltura e delle Terre, Juan Carlos Loyo, hanno partecipato alla riunione con gli imprenditori di Feporcina, Fedeagro, Confagan.

    Chavez ha dichiarato che il suo modello di socialismo con gli imprenditori era « cristiano »: « Andiamo verso il socialismo, la via cristiana », ha detto.

    Il governo non ha niente contro la borghesia

    Il vicepresidente Jaua ha dichiarato che la legge di regolazione dei prezzi non è una minaccia per il settore privato. « Nessuno produrrà a perdita », ha dichiarato Jaua.

    Durante il decennio del governo Chavez, i settori borghesi come il settore finanziario ed il settore di importazione hanno realizzato dei guadagni spettacolari a causa di ciò che Chavez chiama ‘ « alleanza strategica con la borghesia. »

    J'aime

  3. Chavez appelle les capitalistes à construire le « socialisme du XXIe siècle » | Solidarité Ouvrière Says:

    […] Article publié par Laclase.info le 28 juillet 2011. Traduit par la Bataille Socialiste. […]

    J'aime

  4. Pierre Montoya. Says:

    Chavez n’a rien inventé, il se proclame socialiste tout comme beaucoup de dictateurs et les sociaux libéraux. C’est un « gazpacho politique » indigeste qui cache à peine le fond idéologique véritable , qui n’est autre que la doctrine sociale de l’église. Fascisme, national catholicisme et péronisme ont avec les sociaux libéraux un même patrimoine idéologique. Sous l’appellation « Socialiste », ils sont les plus ardents et féroces opposants au marxisme , dans des styles , des pays et des continents différents. Le but est le même , détourner la classe ouvrière de la voie révolutionnaire pour la conduire à la subordination et à la soumission à la classe dirigeante.

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :