Motion du Parti Socialiste de France sur la grève générale au Congrès international (1904)

by

Publiée dans le compte-rendu du Congrès socialiste international, dans Le Mouvement socialiste et L’Humanité en 1904 et dans La grève générale et le socialisme: enquête internationale (Hubert Lagardelle, 1905), repris dans le dernier numéro de L’Emancipation syndicale et pédagogique. Le Parti socialiste de France était l’organisation de J. Guesde et E. Vaillant.

Considérant que le refus collectif ou la grève est la seule arme que la légalité capitaliste ait laissé sur le terrain du salariat à la disposition des prolétaires pour la défense de leur pain ou de leur dignité ;

Considérant qu’en faisant éclater aux yeux des plus aveugles l’antagonisme d’intérêts qui caractérise l’ordre capitaliste, la grève, en éveillant l’instinct de classe chez les travailleurs, est de nature à les amener à la conscience de classe, qui peut et doit en faire des socialistes ;

Le Parti socialiste [de France] [international] rappelle à tous ses membres que leur devoir est, en même temps que de rallier leur syndicat respectif, de se solidariser avec les camarades en grève, et d’aider de toutes leurs forces au triomphe de leurs revendications;

Considérant, d’autre part, qu’une grève plus ou moins générale, peut, l’organisation ouvrière et les circonstances aidant, déterminer une explosion révolutionnaire, pendant que là où les prolétaires ne possèdent pas de moyens d’action politique ou sont menacés de s’en voir dépouillés, cette suspension en masse du travail peut s’imposer à eux pour les conquérir ou les conserver;

Le Parti socialiste [de France] [international], sans prendre la responsabilité de conflits qui échappent à son action propre se déclare prêt à faire tout son devoir dans de pareilles circonstances.

Mais affirme plus haut que jamais que la reprise par la société des moyens de production dépendant de la reprise du pouvoir politique par le prolétariat organisé, tous les travailleurs devenus conscients doivent venir au socialisme révolutionnaire, seul capable, par l’expropriation politique et économique de la classe capitaliste, d’assurer le bien-être et la liberté de tous.

Publicités

Une Réponse to “Motion du Parti Socialiste de France sur la grève générale au Congrès international (1904)”

  1. The Weekly Archive Worker: Emancipació « Entdinglichung Says:

    […] Québec, la revue Critique Sociale propose de faire le point sur les événements […] […]Motion du Parti Socialiste de France sur la grève générale au Congrès international (1904)Publiée dans le compte-rendu du Congrès socialiste international, dans Le Mouvement socialiste et […]

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :