Nouvelles de nulle part (William Morris, 1890)

by

Il est désormais possible de télécharger gratuitement au format pdf les livres des éditions L’Altiplano. Dans leur catalogue, on recommandera la collection de poche « Flash-back » avec Travail salarié et capital et Introduction à la critique de l’économie politique de Karl Marx, La Commune (suivie de La Commune de Paris) de Pierre Kropotkine, Le droit à la paresse de Lafargue,  La crise de la social-démocratie de Rosa Luxemburg et les Nouvelles de nulle part de William Morris. L’éditeur précise sur ce livre: : « Nouvelles de nulle part ou Une ère de repos ont été publiées pour la première fois en anglais en 1890 sous le titre original News from Nowhere or An Epoch of Rest. Cette édition, inédite en version monolingue, reprend la traduction française effectuée par Victor Dupont en 1957, partiellement revue par nos soins. »

pdf externe

Du même auteur:

2 Réponses to “Nouvelles de nulle part (William Morris, 1890)”

  1. The Weekly Archive Worker: On the buses « Entdinglichung Says:

    […] Mira, mira Maruxima mira, mira como vengo you de sangre de un compañero. Mira, […]Nouvelles de nulle part (William Morris, 1890)Il est désormais possible de télécharger gratuitement au format pdf les livres des éditions […]

    J'aime

  2. Dave Feng Says:

    Bonjour!

    Du même William Morris, il y a aussi « Un rêve de John Ball »:

    « Vers la fin du XIXe siècle, un conférencier socialiste s’endort. Divagant, promenant son esprit jusque dans la belle campagne anglaise du XIVe siècle, il rencontre quelques paysans, un ancien soldat, un prêtre rebelle. Ces hommes sont prêts à se battre ; mais, cette fois, ce ne sera pas pour leurs seigneurs, mais contre eux. John Ball, le curé qui sert de guide à ces rebelles, résume la pensée de tous en quelques mots : « Quand Adam bêchait et qu’Eve filait, où était alors le gentilhomme ? ». À leur manière, chacun de ces deux hommes se retrouve perdu dans un monde qui ne lui correspond pas. La discussion entre ces deux révoltés, portés par le même amour des hommes, se prolongera toute la nuit.
    Rêverie fantastique, nouvelle, traité philosophique, manifeste politique : Un rêve de John Ball, de l’écrivain, artiste, entrepreneur et militant William Morris (1834-1896) est tout cela à la fois. Il accompagne son lecteur dans un voyage onirique étonnant, mêlant aventures et réflexion, et qui s’achève sur un désir : celui de connaître « une lutte pleine d’espoir et une paix sans tâche, c’est-à-dire, en un mot, la vie ». »

    source: http://www.auxforgesdevulcain.fr/boutique/litteratures/article/un-reve-de-john-ball-de-william

    J'aime

Les commentaires sont fermés.


%d blogueurs aiment cette page :