Un local pour l’Ateneu Enciclopèdic Popular de Barcelone

by

Voici un dossier contre la perte lamentable et la revendication d’un local pour l’Ateneu Enciclopèdic Popular de Barcelone.

dossier de 28 pages (en catalan)

bulletin d’adhésion à la campagne

Vous pouvez envoyer votre signature à l’e-mail AEP: ateneuenciclopedic@gmail.com

dossierAEP4 cast-1
Ateneu Enciclopèdic Popular de Barcelone

Quarante ans de culture populaire

L’Athenée Encyclopédique Populaire a été fondée en 1902 par deux ouvriers, Eladi Gardo et Josep Tubau, et l’étudiant Francesc Layret dans sa maison. Par la suite la société a établi son siège social au 30, Carrer del Carme où il occupait le rez-de-chaussé et quatre étages de plus de 100 m2 chacun. Il avait également obtenu un autre appartement rue Portaferrissa, un chalet à La Molina et un terrain sur les Ramblas à l’angle de la rue du Peintre Fortuny.
Avec plus de 25 000 membres, l’Enciclopèdic possédait une importante bibliothèque et différentes sections dans lesquelles les travailleurs exerçaient leurs activités. C’était un espace de qualité où les travailleurs acquéraient une culture populaire alternative à celle des bourgeois. Il dépendait des travailleurs eux-mêmes qui le maintenait grace à leur dévouement et leurs contributions, avec l’aide d’étudiants et de professionnels qui apportaient leurs connaissances.

Personnages illustres

Faisaient partie de l’Athenée ou y ont collaboré un large éventail de personnes de grande capacité et de profil politique important et varié, tels que Francesc Layret, Lluís Companys, Angel Pestana, Joan Salvat-Papasseit, Joan Amades, Salvador Segui, Federico García Lorca, Margarida Xirgu, Miguel de Unamuno, Francesc Macia, Eugeni d’Ors, Maeztu, Andreu Nin …
L’Enciclopèdic a organisé des centaines de débats et de conférences avec des contributions diverses enrichissant la culture catalane et encouragant d’autres activités, comme des lectures poétiques, des excursions ainsi que de nombreuses campagnes pour la défense des droits des travailleurs, contre la guerre et le militarisme, pour l’enseignement public ou l’amélioration de services aux habitants.

Documents brulés

L’AEP a développé sa tâche jusqu’à ce que l’armée de Franco envahisse Barcelone le 26 janvier 1939. Il a été le premier espace non-institutionnel dont s e sont occupées les troupes commandées par le général Yague. Elles ont pillé son patrimoine et ses archives et aussi brûlé ses livres sur la place publique. Depuis lors, et pendant près des quarante années de la féroce dictature, l’Enciclopèdic a cessé d’exister.

Quarante ans de tromperie

En 1977, du fait des efforts de nombreux individus, l’Athénée a pu renaître disposé à sauver sa mémoire et celle de tous les travailleurs avec l’exigence de poursuivre sa tâche culturelle et pédagogique réalisée au cours de la période 1902-1939. Après l’incendie des locaux de la Reine Amàlia, il a été domicilié rue Montalegre au n ° 5, et ensuite au Passeig de Sant Joan, n° 26, où il se trouve toujours dans des conditions précaires et provisoire.
La société a maintenant plus de 200 membres et accompli une tâche importante de récupération de la mémoire historique. Son Centre de documentation historique et social compte plus de 12 000 dossiers, qui ont été triés et archivés, 30 000 livres constituent un fonds indispensable de consultation pour tous ceux qui enquêtent sur le mouvement ouvrier ou la culture populaire en Catalogne. Il développe également une activité éducative et culturelle intense, avec l’organisation
de nombreux événements : conférences, débats, lectures poétiques, présentation de livres et de documents, expositions itinérantes sur les travaux de Ferrer i Guardia, sur l’agitation sociale des années 1920 ou la presse libertaire clandestine.

L’Enciclopèdic au XXIe siècle

Avec la fin de la dictature, une question de justice élémentaire se pose : que le pillage subi par l’AEP soit réparé le plus rapidement possible. En 2015 est survenu le quarantième anniversaire de la mort du dictateur, et rien n’a encore été prévu, malgré les nombreux efforts déployés. Ils ont commencé quand Narcís Serra était maire de Barcelone, et ont été intensifiés au fil des ans. Depuis 2004, l’AEP a établi des contacts avec les échevins de la Ciutat Vella, Carles Martí et Itziar González, et le directeur des archives de la Generalitat, Ramon Albert. En Octobre 2006, il a présenté un manifeste dans certains lieux célèbres tels que le Centre de la Culture Contemporaine de Barcelone (CECC) et l’Athénée barcelonais, exigeant la restitution de son patrimoine. Deux ans plus tard, il a envoyé une lettre indiquant sa position et ses revendications au Maire de Barcelone, le ministre de la Culture de la Généralité et au
président du Parlement de Catalogne. Le corps professoral du Département d’histoire contemporaine de l’Université de Barcelone a soutenu ses revendications.
En 2009, L’Enciclopèdic a envoyé une lettre à tous les partis politiques institutionnellement représentés. Enfin, au conseil municipal du district de la Ciutat Vella le 3 mars 2009, une proposition de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) et soutenue par tous les partis politiques à l’exception du Parti populaire (PP) qui s’est abstenu, il a été décidé de fournir à l’AEP un local définitif et de dimension conséquente où il pourrait développer ses activités dans le Raval. L’accord n’a pas été tenu.

Une injustice en attente de réparation

Compte tenu de la persistance de cette violation, l’AEP a formulé deux interpellations à l’administration municipale en 2010 et en 2011, en audience publique. A la deuxième, le maire Jordi Hereu, au nom du conseil municipal de Barcelone et Manel Aisa Pampols au nom de l’Ateneu Enciclopèdic Popular ont signé un protocole de coopération pour le transfert et l’utilisation d’un local, qui précise que : «La ville de Barcelone, au maximum dans deux ans à compter de la date de signature de ce protocole, devait fournir à l’Ateneu Enciclopèdic Popular un local pour son siège et son développement aux fins qui lui sont propres. […] Le local qui sera offert à l’Ateneu Enciclopèdic Popular remplira les conditions nécessaires pour qu’il puisse se développer dans des conditions adaptées à ses deux activités en tant qu’athénée (conférences, débats, concerts, expositions, documentaires, etc.) que d’archivage et de consultation publique. […] Ce local doit avoir une superficie comprise entre 750 m² et 1000 m² et au moins un rez-de-chaussée « .

Décision vaine

Aujourd’hui, malgré les pourparlers qui ont eu lieu avec la Mairie, cette dernière n’a offert aucun local qui réponde aux conditions établies dans le protocole en disant qu’il n’a pas de locaux disponibles. Cela représente une autre violation flagrante de l’accord avec les autorités municipales, alors que l’Athénée connait ces dernières années des cessions récentes de locaux spacieux dans la Ciutat Vella à d’autres institutions. Il est clair que les représentants des institutions qui ont la capacité de réparer, même partiellement, le pillage subi par l’AEP, n’ont pas la volonté politique de le faire. Ainsi ils ne font rien de plus que d’agraver ses conditions d’injustice flagrante.
C’est pour ces raisons que nous dénonçons la violation du protocole qui devait fournir un local digne à l’Ateneu Enciclopèdic Popular pour son importante documentation témoin de la culture et des luttes de la classe ouvrière. C’est pour ces mêmes raisons que, depuis lors, l’Ateneu Enciclopèdic popular et divers collectifs et individus développent une campagne pour obtenir un local pour l’Enciclopèdic comme pour toute la ville de Barcelone, dans le quartier du Raval.

Comme pour Can Batlló, Can Vies, L’Harmonia ou Siècle xx …
Nous allons tisser des liens à travers Barcelone et au-delà pour réparer ce désastre historique.
Depuis le cœur de la ville, nous ne resterons pas silencieux!
Nous récupérerons l’Enciclopèdic et son esprit autogestionnaire et populaire!

[envoi d’Agustin traduit par Olivier]

Voir aussi:

  • Site de la campagne pour la récupération d’un local pour l’Ateneu Enciclopèdic Popular de Barcelone (en catalan):
    http://www.laveudelateneu.org/

%d blogueurs aiment cette page :