KPD : nationalisme et antisémitisme, les deux mamelles d’une rapide décomposition

by

Texte envoyé par Philippe Bourrinet:

Dans les années 1920 le parti communiste-ouvrier a mené une lutte acharné contre les idées national-bolcheviks, prétendant créer un bolchevisme adapté au cadre national de chaque pays, en particulier dans les pays vaincus, comme l’Allemagne.

En fait la « bolchevisation » de ces partis par l’appareil central du Komintern a vu le triomphe rapide du national-bolchevisme dans tous les partis communistes, en particulier le KPD, le premier parti communiste du monde occidental.

Il est habituel que les plus farouches «défenseurs» du vieux KPD «révolutionnaire» sous la République de Weimar, en particulier les organisations mao-staliniennes, nient la transformation de ce parti en parti de la contre-révolution, en niant sciemment la très précoce défense de la « patrie allemande », et même l’usage d’une démagogie antisémite par ce parti.

Pour rafraîchir des «mémoires défaillantes», nous donnons ci-dessous la traduction de ces documents des années 20 qui parlent d’eux-mêmes et n’ont pas besoin d’«explication de texte».

nationalbolch-1

cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf


%d blogueurs aiment cette page :