Solidarité avec les militants ouvriers emprisonnés en Iran

by

Appel du 1er Mai de la Campagne pour la Libération des Prisonniers Politiques en Iran :

Des centaines de travailleurs et de militants ouvriers sont harcelés, emprisonnés et torturés ; leurs « crimes » sont posséder un livre, publier leur point de vue sur Facebook ou se rassembler pour réclamer le versement de salaires impayés. Ils sont attaqués pour avoir revendiqué le droit de grève, de se rassembler et de former des syndicats indépendants ou d’autres organisations ouvrières.

Actuellement des milliers de prisonniers politiques sont détenus en Iran, sans inculpation ni procès. Ces prisonniers sont âgés de 13 à 75 ans. Les prisonniers sont régulièrement torturés jusqu’à l’obtention d’une « confession » après laquelle la plupart sont exécutés en secret sans même que leurs familles ne soient informées. Parmi ces prisonniers politiques, on trouve des avocats qui ont tenté en vain de défendre des prisonniers, des militants ouvriers, des défenseurs des droits humains, des militantes des droits des femmes et des membres de groupes d’opposition interdits.

Behnam Ebrahimzadeh est l’un de ces prisonniers. C’est un militant ouvrier et défenseur des droits humains. Il a été arrêté en juin 2010 à Téhéran (Iran) et avait déjà purgé quatre années de sa peine de cinq ans de prison lorsqu’il a été à nouveau condamné à 9 ans et demi de prison le 29 décembre 2014. Son avocat n’a pas été autorisé à participer au procès. Il a été soumis à des tortures physiques et psychologiques permanentes alors que le seul enfant de Behnam souffre de leucémie.

En plus de la répression de leurs droits politiques et civils, les travailleurs doivent faire face à la détérioration de leurs conditions économiques en Iran.

Pour la classe ouvrière, cela signifie que des millions de familles sont tombées sous le seuil de pauvreté. Actuellement, il y a de nombreuses protestations contre le régime en Iran. La population proteste contre la brutalité du régime et lutte pour obtenir la liberté d’expression. Il y a aussi un développement du militantisme chez les travailleurs qui s’organisent dans des syndicats indépendants.

Ces protestations ont besoin de votre soutien. Les prisonniers politiques en Iran ont besoin de votre soutien, puisqu’ils ne peuvent pas faire entendre leurs voix. Nous appelons à organiser des piquets devant les ambassades d’Iran et à demander la libération immédiate de tous les prisonniers politiques.

Nous revendiquons :

– L’arrêt de la terreur et de la violence contre les travailleurs en Iran !

– Les travailleurs d’Iran doivent pouvoir exercer librement leur droit fondamental à constituer leurs propres organisations, à s’organiser, à participer à des manifestations, à des assemblées et à des grèves !

– Libération immédiate et inconditionnelle de tous les travailleurs emprisonnés !

CFPPI (Campaign to Free Political Prisoners in Iran)
Contacts :
www.iranpoliticalprisoners.com
shiva.mahbobi@gmail.com
07572 35 6661

iran1m(traduit en français par Camille)

Étiquettes :


%d blogueurs aiment cette page :