Les travailleurs indiens piégés en Arabie saoudite

by

(Traduction militante sommaire par nos soins)

Il y a environ trois millions de citoyens indiens vivant en Arabie Saoudite, un pays qui compte sur une vaste population de travailleurs étrangers à bas salaires pour une main-d’œuvre pas chère dans des secteurs comme la construction. Les mauvaises conditions de travail pour les travailleurs expatriés en Arabie Saoudite et dans les pays du Golfe voisins ont été condamnées par les associations de défense des droits dans le passé.

Les bas prix du pétrole ont amené le gouvernement saoudien à faire des coupes dans les dépenses depuis l’année dernière, en mettant une forte pression sur les finances des entreprises locales de construction qui dépendent des commandes de l’État. En conséquence, certaines entreprises ont eu du mal à payer les travailleurs étrangers et en ont mis à pied des dizaines de milliers, les laissant sans argent pour se nourrir et encore moins pour acheter des billets pour rentrer à la maison.

L’Inde a dit qu’elle enverra un ministre en Arabie saoudite pour tenter de rapatrier plus de 10.000 travailleurs indiens qui font face à une «crise alimentaire» parce qu’ils sont incapables de payer après la perte de leur emploi. Certains travailleurs ont obtenu un peu de soulagement auprès du consulat indien qui leur a distribué près de 16.000 kg de nourriture.

Beaucoup de travailleurs sont descendus dans les rues samedi pour protester contre le conglomérat Saudi Oger Ltd. et ont dit qu’ils veulent être payés avant qu’ils ne quittent le pays. Ils ont pas reçu leur salaire depuis sept mois et n’ont pas reçu de nourriture de la compagnie depuis le 20 Juillet.

«Nous voulons nos salaires, nos passeports et notre billet d’avion pour la maison », a déclaré un travailleur appelé Deepak Kumar, qui vit dans le royaume saoudien depuis 2009.

«Ils ne nous redonnent pas nos passeports. La société a déclaré que nous devions acheter nos propres billets et ensuite nous obtiendrions nos passeports  », a déclaré Adam Ali qui travaille chez Saudi Oger depuis six ans sur un salaire mensuel de 1.215 riyals saoudiens (324 $). «Nous sommes malheureux et nous sommes fatigués. Nous ne savons pas quoi faire. Il y a huit à neuf personnes vivant dans chaque chambre. Nous buvons l’eau que nous utilisons normalement pour prendre un bain  ».

Parti socialiste mondial (Inde):

257 Baghajatin ‘E’ Block (Est), Kolkata – 700086,
Tel: 2425-0208,
E-mail: wspindia@hotmail.com

Site Web: http://www.worldsocialistpartyindia.org/

ojer_workers1


%d blogueurs aiment cette page :