Balabanova (1878-1965)

Angelica Balabanov(a)

Ukrainienne installée en Italie, elle adhère au Parti socialiste en 1900. Mussolini « dira beaucoup plus tard – alors qu’elle est devenue une ennemie – qu’il lui devait tout et que sans elle, il serait vraisemblablement resté un petit journaliste médiocre et un révolutionnaire de province » (P. Milza). Zimmerwaldienne pendant la guerre, elle rejoint les bolcheviks et est secrétaire de l’Internationale communiste en 1919-1920. Elle quitte la Russie en 1922, est exclue du P.C. en 1924, menant le groupe des maximalistes qui en 1930 s’opposent à la fusion avec les réformistes (eux-mêmes dilués dans une Concentrazione d’Azione Antifascista), maximalistes au sein desquels elle s’oppose bientôt sur la question espagnole à ceux qui, derrière P. Nenni, ont des positions proches de Zyromski (défense à tout prix de la République) tandis qu’avec Mariani elle soutient le POUM et s’associe au Bureau de Londres.

Après la guerre, qu’elle passe aux USA, elle milite dans la social-démocratie italienne (PSLI et PSDI).

TEXTES:

Voir aussi:

Pivert & Balabanova en 1940


%d blogueurs aiment cette page :