Davoust dit Chazé (1904-1984)

Gaston Davoust, dit Henri Chazé

Ingénieur, oppositionnel du PCF, du groupe dit de la Banlieue Ouest, syndicaliste à l’Union des Syndicats de Techniciens, il est un des initiateurs de la Conférence d’unification des groupes oppositionnels qui donne naissance à l’Union communiste en 1932-33. Il se rend à Barcelone en août-septembre 1936 pour établir des liaisons. Bien qu’amputée du départ d’une partie de ses militants à la GR en 1935, l’Union communiste restera active jusqu’à la guerre, organisant notamment une conférence internationale en 1937 avec le belge Hennaut et la RWL de Oehler, recevant le renfort des bordiguistes ayant combattu en Catalogne.

Arrêté en 1941, d’abord emprisonné en France, il est déporté au camp de Sachsenhausen-Oranienburg (1943-45). Fin 1945 il rejoint la Fraction bordiguiste (celle de Voute et Masó) dont il est chargé de la correspondance internationale, puis Socialisme et Barbarie, puis Informations et correspondances ouvrières (ICO).

Sa Chronique de la Révolution espagnole parue en 1979 chez Spartacus reprend les textes parus dans la presse de l’U.C. des années 30, qui soutenait notamment les positions minoritaires de J. Rebull au sein du POUM (Rebull trouvera asile chez lui en 1939).

Son autobiographie (1981) a été publiée par la revue Échanges en 2004. Elle vient d’être partiellement mise en ligne ici.

TEXTES:

Voir aussi:

chaze001

4 Réponses to “Davoust dit Chazé (1904-1984)”

  1. Manifeste du cercle syndicaliste Lutte de classes (1937) « La Bataille socialiste Says:

    […] cercle, lancé par Gustave Galopin et où militaient notamment Michel Collinet, Gaston Davoust, Raymond Guilloré, Nicolas Lazarévitch, Paul Le Pape et Charles Ridel (Mercier-Vega), publiera de […]

    J'aime

  2. L’Union communiste (1933-1939) « La Bataille socialiste Says:

    […] By lucien Extrait de la brochure Militantisme et responsabilité d’Henry Chazé publiée par Échanges et mouvement (mars […]

    J'aime

  3. Le crime des bagnes nazis : le peuple allemand est-il coresponsable? (Chazé, 1945) « La Bataille socialiste Says:

    […] l’occasion du 8 mai, nous publions un magnifique article de Gaston Davoust, dit Henry Chazé, écrit à son retour de déportation, lors d’un séjour à Besançon, chez […]

    J'aime

  4. Henri Chazé – Le crime des bagnes nazis : le peuple allemand est-il coresponsable ? (1945) « Espace contre ciment Says:

    […] Bataille socialiste (qui d’autre !) a mis en ligne de nombreux documents le concernant. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :