Lamm (1911-1977)

Fritz Lamm

Pseudonymes: Rudolf Ketzer et Thomas Müntzer

Fils de commerçants juifs allemands, il est exclu du SPD en 1931 et rejoint le SAP. Résistant de la première heure au nazisme, il est emprisonné en 1933-35, s’échappe en 1936 et gagne Paris en 1938. Interné à nouveau en septembre 1939 au camp du Vernet, près de Toulouse, il s’évade en décembre 1941 et réussit à gagner Cuba où il prononcera l’éloge funèbre de Thalheimer en 1948. En 1949-50 il édite à Stuttgart Thomas Müntzer Brief qui fusionne avec le groupe de gauche Funken. Il rejoint le SPD d’où il est exclu pour ses positions trop à gauche en 1963 (la Fédération des étudiants socialistes, le SDS, l’est aussi après l’adoption du programme de Godesberg). Il soutient le mouvement étudiant et la gauche extra-parlementaire allemande.

Voir:

  • Lettre à mon ami Fritz, J.-C. Girardin (2001)
Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :