Thalmann (1901-1980)

Paul (ou Pavel) Thalmann

Militant de la Jeunesse socialiste pendant et dans l’immédiat après Première Guerre mondiale, Paul Thalmann sera également l’un des adhérents de la première heure du PC Suisse. Il est secrétaire des Jeunesses communistes suises de 1921 à 1925. De 1925 à 1928, il étudie à l’Université des minorités occidentales à Moscou avec Hermann Erb et Ernst Illi; un séjour qui semble avoir été pour eux une expérience traumatisante. En 1929, après son retour en Suisse, où il travaille quelque temps à la rédaction du Basler Vorwärts et en raison de ses désaccords politiques, Paul Thalmann est exclu du PC (dont il était membre du bureau politique) et devient un militant du KPO suisse, formé par les dissidents communistes schaffhousois avec W. Bringolf. En 1936, il part avec sa compagne Clara Ensner en l’Espagne, aide le POUM et combat dans la Colonne Durruti. Arrêté à Barcelone après les journées de mai 37, il peut être libéré grâce à la campagne menée par le journal socialiste bâlois dont il est le correspondant et sur l’intervention du consul de Suisse. Il s’établit ensuite en France où il passe la guerre à Paris, en aidant des réfugiés antifascistes allemands. Son couple y fonde avec M. Rubel et R. Bossière le Groupe révolutionnaire prolétarien, qui publie en 1943 le Réveil prolétarien et des tracts que M. Rubel traduit en allemand. Le groupe devient en 1944 l’Union des communistes internationalistes, publie La Flamme et disparaît en 1947. P. Thalmann collabore ensuite à La Réalité russe de N. Lazarévitch et au Cercle Zimmerwald.

Il s’installe ensuite à Nice pour y gérer un Guesthouse (il aurait finit jardinier d’après Broué) et écrire ses Mémoires; qui seront publiées dans les années 70 dans deux éditions et sous deux titres différents: Revolution für die Freiheit et Wo die Freiheit stirbt. En 1983 a été publié en français Combats pour la liberté.

Voir aussi:

TEXTES:

la-flamme-nc2b02_03-1946La Flamme N° 2 (mars 1946)

Publicités

4 Réponses to “Thalmann (1901-1980)”

  1. Mary Low, poeta, trotskista y revolucionaria « La Bataille socialiste Says:

    […] sucedió con Kurt y Katia Landau, Hipólito y Mika Etchebehere, Charles Orr y Lois Cusick (Orr), Pavel Thalmann y Clara (Ensner) Thalmann, Nicola Di Bartolomeo y Virginia Gervasini. Y, además, en todos los […]

    J'aime

  2. Letters from Barcelona « Poumista Says:

    […] Brea, Kurt and Katia Landau, Hippolytus and Mika Etchebehere, Pavel and Clara Thalmann (Ensner) Thalmann, and Nicola Di Bartolomeo and Virginia Gervasini (plus, I guess, Orwell and […]

    J'aime

  3. La naissance du groupe Thalmann « La Bataille socialiste Says:

    […] Nous en continuons l’étude avec cet extrait de Combats pour la liberté (Pavel et Clara Thalmann, La Digitale, 1983). D’après la présentation/chronologie du GRP-UCI parue dans Tempus Fugit […]

    J'aime

  4. Aperçu de la situation (A. Nin, 1936) « La Bataille socialiste Says:

    […] oral de la situation à Barcelone fait par André Nin à l’été 1936 au militant suisse Pavel Thalmann qui arrivait, extrait de Combats pour la liberté. Il s’agit bien sûr d’une […]

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :