Archive for the ‘Communiqués’ Category

Venezuela: El Libertario s’associe à la rencontre du 21 mars

10 mars 2014

Communiqué du groupe et journal vénézuéliens El Libertario (traduction militante rapide par la BS, se référer au texte original en espagnol pour son éventuelle amélioration):

Le 21 mars prochain, à l’initiative du Courant classiste unitaire révolutionnaire et autonome (CCURA) d’Orlando Chirino et de l’union nationale des travailleurs de Marcela Máspero, avec d’autres organisations sociales, aura lieu une rencontre des militants syndicalistes et populaires au Colegio de Ingenieros de Caracas. Dans le contexte actuel de crise économique, de mise en oeuvre d’un paquet de mesures gouvernementales et de répression des manifestations étudiantes, nous considérons comme importante l’ouverture de tout espace de liaison entre militants de base extérieurs aux partis politiques de droite.

Ces dernières années El Libertario a favorisé l’augmentation des niveaux d’autonomie des mouvements sociaux vénézuéliens. C’est pourquoi nous joignons nos efforts pour la reprise de la lutte et les revendications propres de chacun des secteurs en lutte, pour la création d’alternatives indépendantes et d’outils de mobilisation pour surmonter la polarisation [entre chavisme et droite] installée dans le pays ces dernières années, et pour dépasser le modèle de développement par l’exportation énergétique.

Nous croyons que la création d’espace pour le débat, la promotion des réseaux et plateformes et la coordination renforcent un processus de mobilisation populaire.

Nous invitons tous les intéressé-e-s à diffuser l’appel à la rencontre du 21 mars prochain, qui se tiendra au Colegio de Ingenieros de Caracas. Avec les sites web des organisations iniciatrices, nous informerons sur cette rencontre sur notre blog periodicoellibertario.blogspot.com.

encuentro

Affichette pour la rencontre du 21 mars

ccura

Banderole du CCURA

« El Libertario » (Venezuela) du mois de mars 2014 est téléchargeable à http://download820.mediafire.com/s75b9nsqdlug/3k7z8rbkvqx56qo/Libertario72.pdf

libertario_mars2014

La Préfecture expulse, nous on réquisitionne les logements vides !

28 juin 2013

Communiqué de l’Assemblé générale de lutte contre toutes les expulsions,  Caen, 28 juin 2013 :

La Préfecture expulse, nous on réquisitionne les logements vides !

Suite à une décision du Préfet du Calvados de limiter l’accueil des étranger-e-s – demandeur-se-s d’asile ou débouté-e-s du droit d’asile – , une centaine de personnes se retrouve aujourd’hui expulsée des centres d’hébergement d’urgence (115). D’ici fin aout, ce sont 700 personnes qui pourraient se retrouver à la rue. Face à cette situation inacceptable, la préfecture invoque le manque de financements accordés par l’Etat pour ne pas trouver de solution décente. Pourtant, le droit au logement est un droit inconditionnel, et pour nous non négociable, quelle que soit la situation de l’individu.

C’est pourquoi il est urgent de répondre à cette situation critique en réquisitionnant un lieu vide pour en faire un espace d’habitation. Par cette occupation nous entendons simplement faire respecter le droit fondamental au logement pour tou-te-s et créer un rapport de force suffisant pour faire céder la Préfecture. Actuellement, il y aurait environ 3 millions de logements vacants en France, dont plus de 5500 à Caen. Si les logements restent vides, c’est pour faire jouer la spéculation immobilière et gonfler les prix. En France, il y a plus de logements vides que de gens qui dorment dehors.

Ce lieu se trouve au 202 rue de Bayeux, 14000 Caen et est occupé depuis mardi 25 juin 2013.

Nous avons besoins, tant humains que matériels. La présence de chacun-e est indispensable. Un appel à la solidarité est lancé. Ce lieu est auto-organisé et géré de manière collective.

Nous appelons à une large mobilisation :

Rassemblement lundi 1er juillet à 18 h devant la Préfecture à Caen

Contre la xénophobie de l’Etat

Pour un logement pour tou-te-s.

Assemblée générale de lutte contre toutes les expulsions.

solidariteaveclesexpulsescaenrequisition1500

Craintes pour la vie du syndicaliste iranien emprisonné Mohammad Jarahi

24 mars 2013

mohammad-jarahi

Il y a des craintes croissantes pour la vie du militant syndical emprisonné Mohammad Jarahi, connu pour être atteint d’un cancer de la thyroïde. Jarahi, qui est membre du Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations de travailleurs, a été arrêté en juin et condamné à cinq ans de prison. Il est maintenant dans la deuxième année de sa peine.

Jarahi subi une intervention chirurgicale le 16 février de cette année. Les résultats des tests suite à l’opération montrent qu’il a un cancer thyroïdien. Selon ses médecins, Jarahi devrait commencer son traitement dès que possible. Malgré les efforts de sa famille pour qu’il ait immédiatement un traitement médical hors de la prison, Jarahi continue d’être emprisonné.

Mohammad Jarahi est en prison uniquement pour ses activités syndicales. Il ne devrait pas être en prison, il devrait être en mesure de recevoir des soins médicaux d’urgence et un traitement hors de la prison.

Free Them Now! appelle à la libération immédiate et inconditionnelle de Mohammad Jarahi.

Maryam Namazie.

Iran: Cinq militants ouvriers arrêtés

12 mars 2013

Le jeudi 7 mars à 6 heures du matin, cinq militants ouvriers et membres du « Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations Ouvrières » ont été arrêtés par les agents du ministère des renseignements dans la ville de Sanandaj.

Les militants arrêtés le 7 mars sont : Wafa Ghaderi, un célèbre militant ouvrier, Khaled Husseini, Behzad Farajolahi, Hamed Mahmoud Nejad et Ali Azadi.

Le Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations Ouvrières appelle toutes les organisations ouvrières,  de défense des droits humains et les particuliers à exprimer leur forte condamnation de cette attaque contre les organisations ouvrières et les militants en Iran et à demander la libération immédiate et sans condition de toutes les personnes arrêtées.

Coordinating Committee to Help Form workers’ organisation (http://www.khamahangy.com. komite.hamahangi@gmail.com)

a18a

On Thursday 7th of March 2013 at 6 in the morning, about 5 worker activists and members of “Coordinating Committee to Help Form workers’ organisation” were arrested by the agent of intelligence ministry in city of Sanandaj.

The worker activists arrested on March 7th included: Wafa Ghaderi a well known worker activist, khaled Husseini, Behzad Farajolahi, Hamed MahmoudNejad and Ali Azadi.

“Coordinating Committee to Help Form workers’ organisation” is calling on all labour and human rights organisations and concerned individuals to express their strong condemnation for this attack on labour organisations and activists in Iran and demand the immediate and unconditional release of all detainees.

Unissons-nous contre l’assassinat en masse de mineurs d’Afrique du Sud !

23 août 2012

Communiqué du Parti de l’Unité communiste-ouvrière (Iran), 17 août 2012. Traduit par Stéphane.

Trente-quatre mineurs en grève ont été assassinés jeudi par la police sud-africaine. Soixante-dix-huit autres ont été blessés. Les travailleurs de la mine de platine Lonmin (une société britannique) à Marikana étaient en grève pour exiger de meilleurs salaires. Ils s’étaient rassemblés pour manifester lorsque la police a ouvert le feu sur eux. L’un des actes criminels les plus violents de l’État capitaliste contre les travailleurs a eu lieu à Marikana.

Le message est clair! Les agresseurs capitalistes exigent que les travailleurs soient obéissants, silencieux et continuent de vendre leur force de travail à bon marché sans aucune objection. Cette exécution en masse de travailleurs démontre la vraie nature du capitalisme et de son appareil gouvernemental, à savoir les propriétaires des mines, le gouvernement et la police.

Les travailleurs d’Afrique du Sud ne seront pas réduit au silence. Les travailleurs du monde entier ne doivent pas se taire. Ce massacre doit être condamné et ajouté à notre dénonciation du capitalisme. Les travailleurs et les socialistes doivent se rassembler devant les ambassades d’Afrique du Sud pour protester contre le massacre des ouvriers. Le gouvernement sud-africain doit être jugé comme  meurtrier des travailleurs. Des réunions doivent être organisées à la mémoire des mineurs assassinés. Toutes mesures visant à boycotter le gouvernement sud-africain doivent être mises en œuvre par les travailleurs, en tous lieux.

Le Parti de l’unité du communisme-ouvrier (Iran), avec les ouvriers militants et communistes et la masse de la classe ouvrière en Iran, ainsi qu’avec les travailleurs du monde entier, condamne énergiquement le massacre des mineurs par l’appareil capitaliste d’Afrique du Sud. La réponse des travailleurs au système qui les assassine pour avoir revendiqué des augmentations de salaire, c’est le renversement du système capitaliste et de ses gouvernements. La seule voie pour sauver l’humanité, c’est la révolution communiste de la classe ouvrière contre le système capitaliste.

A bas le capitalisme!
Liberté, égalité, État ouvrier!
Vive la République socialiste!

Égypte: Grève à l’usine Pirelli d’Alexandrie

3 juillet 2012

1. Communiqué égyptien:

Après une grève de presque un mois à l’entreprise de pneus (Pirelli) d’Alexandrie, en Égypte, et à la suite d’un sit-in de protestation par les travailleurs devant le consulat italien à Alexandrie, la semaine passée, une délégation de travailleurs a rencontré le consul. Ce dernier a promis d’intervenir auprès de la direction de la compagnie en Italie.

Mais au lieu de réagir positivement aux revendications légales et légitimes des travailleurs, la direction italienne de la firme a répliqué en menaçant de fermer la filiale égyptienne du groupe, en déclarant que l’entreprise possédait plus de 25 succursales dans d’autres pays et ne subirait aucun dommage en fermant la branche égyptienne. La direction italienne menace également de licencier 300 travailleurs temporaires.

Il est absolument indispensable de résister à cette attitude brutale de la direction de la compagnie en manifestant de la solidarité avec les travailleurs contre l’arrogance des employeurs qui se montrent déterminés à punir des ouvriers pour avoir osé revendiquer leurs droits.

Les différentes agences et ministères de l’Etat doivent agir en accord avec leurs responsabilités. Quelle est leur utilité s’ils n’agissent pas, alors que des travailleurs égyptiens sont humiliés dans leur propre pays et privés de leurs droits reconnus au plan légal.

Le nouveau président Morsi fera-t-il le nécessaire pour protéger les droits des ouvriers égyptiens ou soutiendra-t-il les propriétaires de la firme transnationale Pirelli contre les travailleurs?

Le 27 juin 2012 au matin, les travailleurs de l’entreprise organisent un sit-in de protestation devant le consulat italien à Alexandrie. Manifestons-leur notre solidarité.

Vive la lutte des travailleurs égyptiens. Vive la révolution égyptienne !

Fédération égyptienne des syndicats indépendants

(27 juin 2012)

Envoyez vos messages de solidarité aux adresses suivantes: fatmaramadan66@gmail.com et efitu.union@gmail.com

2. Communiqué français:

 Solidarité avec les grévistes de l’usine Pirelli (pneumatiques) en Égypte

La Fédération égyptienne des syndicats indépendants (EFITU) a lancé un appel à la solidarité internationale avec les travailleurs grévistes de Pirelli, à Alexandrie, et diffuse des informations concernant cette grève qui se déroule dans une situation difficile pour la classe ouvrière égyptienne.

Les travailleurs de Pirelli ont engagé la grève le 10 juin. Leurs revendications portent pour l’essentiel sur des questions salariales. Pirelli est un puissant groupe international qui réalise d’importants bénéfices, mais ne respecte même pas les textes sociaux en vigueur en Égypte ni la convention sociale de février 2011.

Les grévistes ayant organisé un rassemblement devant le consulat italien d’Alexandrie, et demandé que leurs revendications soient transmises à la direction du holding Pirelli ainsi qu’au gouvernement italien, la direction a répondu en menaçant de licencier 300 travailleurs intérimaires et, si nécessaire, de fermer l’usine.

Et, sans attendre, elle a licencié cinq travailleurs en les accusant d’incitation à la grève.

Émancipation tendance intersyndicale (France) s’associe à cette campagne de solidarité pour que soient mis fin à ces menaces, pour que soient réintégrés les cinq travailleurs licenciés, et que soient satisfaites les revendications des grévistes.

Le 2 juillet 2012

Émancipation, tendance intersyndicale (France)

Contact : er@emancipation.fr

3. Vidéo:

Sept antifascistes arrêtés à Hénin-Beaumont

18 juin 2012

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière:

Un peu avant 20 heures, le dimanche 17 juin, alors qu’ils se rendaient à un rassemblement pour faire face à d’éventuelles provocations de l’extrême-droite devant l’Hôtel de ville d’Hénin-Beaumont, sept militants anti-fascistes, dont un camarade de l’Initiative Communiste-Ouvrière, ont été interpellés par les forces de police et transférés au commissariat de Lens. Ces camarades sont depuis toujours en garde-à-vue.

Une fois encore, alors que les violences et provocations racistes et néo-fascistes de l’extrême-droite se multiplient, ce sont des militants antifascistes qui sont arrêtés.

Affirmant notre totale solidarité avec les sept camarades interpellés, l’Initiative Communiste-Ouvrière demande leur libération immédiate.

Communiqué du groupe Béthune-Arras de la Fédération anarchiste:

Hier soir, Nous étions sur la place de Henin Beaumont dans l’attente de l’arrivée de nos amis antifas, quand nous avons appris que 7 militants et militantes antifascistes avaient été arrêtés un peu avant 20 heures en rejoignant le lieu du rassemblement appelé par le groupe de le Comité de Vigilance Antifasciste 62 membre de l’Action Antifasciste. Ils ont été placés en garde-à-vue au commissariat de Lens.

Nous sommes quand même restés pour résister à une éventuelle fièvre fascisante. Finalement l’électorat pétainiste est sagement rentré chez maman la queue entre les jambes.

Bien que Marine Le Pen ait à priori perdu de quelques voix les élections, le fascisme continu sa progression dans le bassin minier et particulièrement à Henin-Beaumont où elle recueillerait 55% des voix.

Ce qui est aussi à déplorer, mais on en a pris l’habitude, c’est que quand Serge « facho » Ayoub vient faire son beau dans le marché d’Hénin avec 15 boneheads ou quand nos camarades se font agresser par des membres du FNJ. Il y a bizarrement aucun membre des soi-disant forces de l’ordre pour les arrêter. Mais cela prouve une fois de plus dans quels camps sont nos pendors.

Le combat ne fait que commencer et ce n’est ni la social-démocratie corrompue ni l’électoralisme qui ne pourront stopper cette marche au pouvoir.

Liberté pour les 7 d’Hénin-Beaumont !

A bas le fascisme ! A bas la répression de l’Etat bourgeois !

Mouvement au Québec : débat le 13 juin 2012

6 juin 2012
« Mouvement au Québec – Réunion d’information et de débat avec des étudiant(e)s québécois(es) le mercredi 13 juin à 19 h

À l’heure où le mouvement étudiant démarré il y a plusieurs mois semble s’étendre à de nombreux secteurs de la société au Québec, la revue Critique Sociale propose de faire le point sur les événements avec des étudiant(e)s québécois(es) mobilisés à Paris autour de la solidarité internationale.
L’idée est de débattre des origines et des formes du mouvement, de ses effets politiques massifs sur toute la société, ainsi que d’échanger sur ce qu’il est possible de faire ici pour le soutenir (voire pour s’en inspirer !).

La réunion aura lieu le mercredi 13 juin à 19h au Couvent, bar-restaurant du 13ème arrondissement de Paris, situé au 69 de la rue Broca (sous le boulevard de Port-Royal), près du métro M7 Les Gobelins. »

Déclaration de solidarité des IWW avec la grève étudiante québécoise

23 mai 2012

Les membres du Syndicat Industriel des Travailleuses et des Travailleurs (SITT-IWW) de l’ensemble du Canada appuient solidairement toutes les étudiantes et les étudiants ainsi que les travailleuses et les travailleurs du Québec qui s’opposent courageusement à la hausse des frais de scolarité, cette offensive capitaliste contre la classe laborieuse soutenue par le gouvernement à l’âge de l’austérité.

En bloquant les cours et en descendant souvent, et parfois par centaines de milliers, dans les rues, les personnes qui se mobilisent dans la lutte au côté des membres de notre syndicat qui s’y impliquent activement montrent au reste du Canada que l’action directe peut réellement porter fruit.

Le SITT réclame par la même occasion que la police cesse d’attaquer les médias indépendants du Québec, particulièrement Concordia University TV (CUTV). Leur travail de transmission vidéo en direct est essentielle aux changements démocratiques que nous encourageons.

Le SITT réclame aussi que le gouvernement provincial abroge la loi spéciale 78 qui suspend la liberté d’expression, la liberté d’assemblée et le droit de ceux qui luttent de défendre leurs choix par rapport à l’avenir que devrait avoir l’éducation au Québec. Le gouvernement doit entendre et reconnaître les bien fondés des revendications du mouvement et y répondre lors de négociations et non pas de légiférer de manière répressive pour mettre fin au conflit et rétablir la “paix sociale” par la force.

Le Comité Canadien d’Organisation Régionale du SITT (CCOR) encourage les membres et les branches locales à faire des dons à des associations étudiantes, dont l’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (ASSÉ), et aux médias indépendants, dont CUTV. Le CORR les invite aussi à se joindre autant que possible à ceux et celles qui défendent les lignes de piquetages et qui se mobilisent dans les rues en solidarité avec cette lutte pour le droit à l’éducation et la liberté.

Au bout du compte, les étudiantes et les étudiants conjointement avec les travailleuses et les travailleurs ainsi que les professeures et professeurs sont en train de bâtir un puissant mouvement de solidarité qui marquera le Québec. Cette forte union nous permet d’espérer qu’un jour le système d’éducation puisse être contrôlé par ceux et celles qui y travaillent, y étudient et y enseignent dans le but de favoriser universellement le développement social et humain plutôt que de l’asservir à une sinistre logique de rendement monétaire qui profite aux banques insatiables et aux capitalistes de tout acabit.

Si tu es intéressé(e) par ce que tu lis, contacte-nous. Cela ne t’engage à rien, et sois sur(e) que nous n’en parlons ni à tes collègues, ni à ton patron. Si tu décides de te syndiquer, nous serons là pour t’aider.

Pour rejoindre un(e) délégué(e):

  • Montréal
    514-268-3394
  • Sherbrooke
    819-349-9914
  • Partout au Québec
    iww_quebec@riseup.net
  • Ottawa-Outaouais
    ott-out@iww.org

Conférence internationale en Suède le 8 mars

9 février 2012

L’Organisation pour la Libération des Femmes en Iran (OWL) organise une conférence internationale le 8 Mars pour discuter de la situation des femmes aujourd’hui et demain au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, à la lumière des soulèvements populaires et de la montée des islamistes. Nous vous invitons tou-te-s à nous rejoindre, que ce soit en assistant à la conférence ou par l’envoi de messages.

Azar Majedi
présidente de l’OWL

Affiche à diffuser, avec les mails contact

Affichettes en arabe, suédois et persan disponibles sur demande.