Archive for the ‘Moyen-Orient’ Category

Partito e potere politico (Hekmat, 1998)

27 avril 2017

Traduction inédite en italien du texte Party and political power (discours de Mansoor Hekmat au 2d Congrès du Parti communiste-ouvrier d’Iran en avril 1998):

cliquer pour ouvrir le pdf

Publicités

Iran: trois camarades syndicalistes de l’usine Pars Khodro viennent d’être arrêtés

14 décembre 2016
Pars – Iran Khodro est une boîte contrôlée à 48 % par le régime théocratique et fasciste des Mollahs et les « Gardiens de la Révolution » ou Pasdarans. A noter que Pars Khodro collabore activement avec le groupe Renault Nissan puisque c’est une joint-venture qui fabrique des Renault en licence Iranienne.

Le nom du délégué du syndicat libre d’Iran Khodro arrêté est Davood Rafiei, il a tout d’abord été transféré dans la prison de Varamin (province de Téhéran) après son arrestation, puis placé en détention préventive dans la nouvelle prison centrale de Téhéran connue aussi sous le nom de Fashafooyeh Prison.

Ses deux autres camarades arrêtés ont été libérés sous caution, mais devront passer devant un tribunal ultérieurement.

Ces camarades étaient déjà menacés de licenciements suite à leurs participations à des mouvements sociaux dans l’usine Pars Khodro en 2014 et 2015. Avant d’être arrêtés ils avaient participé à des protestations avec d’autre de leur camarades. Parce que le « Chef de la sécurité », un ancien militaire des « Gardiens de la Révolution » du nom de Paksirat, a ordonné les licenciements du délégué syndical Davood Rafiei et de plusieurs autres de ses camarades.

Plus d’informations en Anglais sur https://www.en-hrana.org/employee-pars-khodro-still-detention

parskhodro

 

Les travailleurs indiens piégés en Arabie saoudite

1 août 2016

(Traduction militante sommaire par nos soins)

Il y a environ trois millions de citoyens indiens vivant en Arabie Saoudite, un pays qui compte sur une vaste population de travailleurs étrangers à bas salaires pour une main-d’œuvre pas chère dans des secteurs comme la construction. Les mauvaises conditions de travail pour les travailleurs expatriés en Arabie Saoudite et dans les pays du Golfe voisins ont été condamnées par les associations de défense des droits dans le passé.

Les bas prix du pétrole ont amené le gouvernement saoudien à faire des coupes dans les dépenses depuis l’année dernière, en mettant une forte pression sur les finances des entreprises locales de construction qui dépendent des commandes de l’État. En conséquence, certaines entreprises ont eu du mal à payer les travailleurs étrangers et en ont mis à pied des dizaines de milliers, les laissant sans argent pour se nourrir et encore moins pour acheter des billets pour rentrer à la maison.

L’Inde a dit qu’elle enverra un ministre en Arabie saoudite pour tenter de rapatrier plus de 10.000 travailleurs indiens qui font face à une «crise alimentaire» parce qu’ils sont incapables de payer après la perte de leur emploi. Certains travailleurs ont obtenu un peu de soulagement auprès du consulat indien qui leur a distribué près de 16.000 kg de nourriture.

Beaucoup de travailleurs sont descendus dans les rues samedi pour protester contre le conglomérat Saudi Oger Ltd. et ont dit qu’ils veulent être payés avant qu’ils ne quittent le pays. Ils ont pas reçu leur salaire depuis sept mois et n’ont pas reçu de nourriture de la compagnie depuis le 20 Juillet.

«Nous voulons nos salaires, nos passeports et notre billet d’avion pour la maison », a déclaré un travailleur appelé Deepak Kumar, qui vit dans le royaume saoudien depuis 2009.

«Ils ne nous redonnent pas nos passeports. La société a déclaré que nous devions acheter nos propres billets et ensuite nous obtiendrions nos passeports  », a déclaré Adam Ali qui travaille chez Saudi Oger depuis six ans sur un salaire mensuel de 1.215 riyals saoudiens (324 $). «Nous sommes malheureux et nous sommes fatigués. Nous ne savons pas quoi faire. Il y a huit à neuf personnes vivant dans chaque chambre. Nous buvons l’eau que nous utilisons normalement pour prendre un bain  ».

Parti socialiste mondial (Inde):

257 Baghajatin ‘E’ Block (Est), Kolkata – 700086,
Tel: 2425-0208,
E-mail: wspindia@hotmail.com

Site Web: http://www.worldsocialistpartyindia.org/

ojer_workers1

Iran: A New Chapter in Workers’ Protests

1 janvier 2016

Workers in Iran, January 1, 2016, nr 9

Workers’ protest in the last two weeks is a sign of high and widespread protest among workers, and better put, a new chapter in workers’ struggle. It is safe to say that thousands of workers have been involved in struggle during the last two weeks, and these protests are ongoing. Specific to these protests are: militancy, continuance, long span, and issuance of ultimatum to orchestrate larger protests; and all these are happening in a vibrant social context. For example, the area around the parliament has turned to a place of daily gathering by workers and people. A special point to note in these struggles is the involvement of key industries and large labor complexes such as petroleum industry and large service industries with large number of clients. And this has given a heavy social and political weight to these protests. Aside from being a resistance against the regime’s attack on workers’ life and livelihood, these struggles are a big no to the Rouhani’s government, to his promises, to his austerity measures under the titles such as 6 Months Economic Package to get out of recession, Sixth Economic Development, and so on, which challenges the whole of the state.

Such a space of struggle and protest has given an important weight and place to workers’ movement in the fluid political conditions of the society. And, Workers’ protests, as a permanent arena of struggle in society, today, more than any other time, plays a crucial role in changing the balance of power in society towards peoples’ struggle and coming to the forth of the whole of the society with immediate and general demands. It suffices to have a look at the prominent examples of these protests in recent days in order to get a clearer picture from the things are that happening, and to get a better understanding of the strength and place of these struggles. Prominent examples of these protests are as follows:

– The protest of hundreds of high voltage operators representing 5000 workers in front of the parliament for two consecutive days during this week. In these protests workers issued an ultimatum to cut electricity all over the country if the Power Ministry did not substantiate its promises, by holding a placard. And this is the announcement of the right conditions to move towards general strikes. The gathering of hundreds of workers during this week has given a different look to this region.

– The bus workers of Vahed Company went on strike and protest because of a delay in payment of wages in some areas of Tehran, and the authorities were forced to pay their wages in a state of panic; because they have the experience of the magnificent strike of 2006 by these workers.
– Firefighters, as another section of service workers who are in direct contact with people, restarted their protests and, in protest against difficult and dangerous work conditions, lack of rights, and lack of safety and security gathered in front of the parliament.

– Thousands of workers in the special area of South Pars and other Phases, in an area that because of sensitive position and relation to petroleum industry they call it “special area”, so that they can control it with harder laws and regulations, an area in which government has repeatedly banned protests and threatened workers, have stopped work and resisted against bullying of contract profiteers, and are demanding their rights.

The protest gathering of the youth seeking work in the village of Shahrooee, related to the city of Behbehan of Khoozistan province, was faced with the attack of repressive forces and as a result of this criminal attack a young man by the name of Morteza Farajnia lost his life. Also, a young man by the name of Ebrahim Shahrooee was injured and taken to hospital, and three other young people by the names of Afshin, Hamid, and Daryoosh were taken to prison. But, in reaction to this barbaric crime, 7000 people from this region gathered to commemorate Morteza Farajnia, and announced that they will not let this issue to be forgotten and demanded the trial of the murderer of Morteza, medical treatment of Ebrahim Sharooee with acceptable standards, and freedom of arrested youth.

– The protest letters against new attacks of the government under the title of Sixth Development Program, including the call of Free Union of Iranian Workers regarding to the abolishment of 33rd and 24th clauses of this program, which is basically a plan for slave labor of the youth under the age of 29 and is an attack on the life and livelihood of retired people. And, the workers of Sanye Fulad ( steel industries) have announced a campaign related to this matter and this campaign is ongoing.

These happenings along with daily protests of workers in different work centers such as protest of municipal workers in Broojerd, contract workers of Reja, and protest gatherings of Ardel workers during this week, show the turbulent situation of protest movement of workers and the whole of society in Iran.

International Workers Solidarity Committee – Iran
January 1, 2016
Shahla Daneshfar:Shahla_daneshfar@yahoo.com

Translated by: Habib Biktas

iran_new

Luttes en Irak: Rétrospective 2015 en photos

29 décembre 2015

20 photos de (ou via) Solidarité Irak, association de soutien aux luttes sociales et féministes en Irak.

is_n

Condamnation des attentats par les communistes-ouvriers irakiens

 

j_n

Manifestation en janvier

 

i1

collage d’affiches pour le 8 mars

 

i2

conférence de Dashty Jamal à Caen

 

Sinjar-refugees

enfants yézidis réfugiés au Sinjar (avril)

 

i3

Préparation du 1er Mai au Kurdistan d’Irak

 

i4

Participation de l’Organisation pour la liberté des femmes (OWFI) au Premier-Mai

 

v

Rassemblement des employés de la voirie à Bagdad en juillet.

 

i5

Manif en août

 

i6

Réunion du comité d’organisation d’un réseau de lutte contre la traite des femmes, 19 août 2015

 

basra2101

Attaque du campement de tentes des groupes de jeunes et du syndicat des chômeurs à Bassora par des milices religieuses (21 août)

 

p

Piquet de chômeurs devant le gouvernorat de Bassora, 22 août 2015

 

owfi-protest

Présence de l’OWFI dans les manifs de l’été

 

bagdad7

Manifestation du 14 août à Bagdad

 

i8

Banderole de la Fédération des conseils ouvriers et syndicats (FWCUI) dans la manif du 28 août 2015

 

i9

Combattantes yézidies contre Daesh, du bataillon féminin « Les filles du soleil »:

 

i10

Distribution du journal L’Egalité

 

oil

Travailleurs du pétrole protestant contre une baisse des salaires (Bassora, 1er novembre)

 

nassirya

Manifestation contre la baisse des salaires et des pensions de retraite à Nassirya en décembre

Yazidi_3029828b

Réfugiées yézidies ayant trouvé un abri dans un immeuble en construction à Dahuk

 

(Retrouvez aussi les actus de Solidarité Irak sur sa page Facebook)

La sale guerre de l’État turc (brochure)

13 décembre 2015
Brochure de 36 pages réalisée par le blog nevarneyok.noblogs.org et par le collectif Marseille-Rojava:
saleguerre

cliquer sur l’image pour ouvrir le pdf externe

Solidarité concrète avec les résistances sociales et féministes en Irak et en Syrie

1 décembre 2015

Article du Regroupement révolutionnaire caennais:

Au vu des tueries de Paris, il nous parait nécessaire de rappeler quelques adresses où envoyer un soutien financier aux luttes sociales et féministes en Irak et en Syrie. Nous relayons également ci-dessous la campagne internationale du Secours Rouge en soutien au Bataillon International de Libération, composée de combattants communistes, anarchistes et antifascistes qui combattent en Syrie avec les Kurdes contre l’Etat Islamique.
Ils et elles luttent là bas aussi pour nous. Montrons leur qu’ils et elles ne sont pas seul-e-s…
Les besoins sont énormes :

– Des centaines de milliers de réfugié-e-s chassé-e-s de leurs foyers par les attaques et les massacres des criminels de l’État Islamique et qui manquent de tout : matelas, couvertures et vêtements chauds pour l’hiver, soins médicaux, nourriture, électricité.

– Des zones assiégées par Daesh et/ou sous blocus du gouvernement turc où manquent les moyens médicaux, les moyens financiers et où la situation alimentaire est parfois précaire.

– De nombreuses zones de combats où les hommes et les femmes des YPG/YPJ affrontent les djihadistes et où les combattant-e-s du Kurdistan syrien ont besoin d’armes et de munitions.

La solidarité politique et morale ne suffira pas ! La solidarité financière est nécessaire !

Voici des moyens concrets pour soutenir la résistance et l’expérience démocratique au Kurdistan syrien :

POUR SOUTENIR LES RÉFUGIÉ-E-S DU KURDISTAN SYRIEN:

Croissant Rouge du Kurdistan : 158 Rue Charles Floquet, 93150 Le Blanc-Mesnil
Coordonnées bancaires pour virement :

SOCIETE GENERALE
Banque: 30003, Guichet: 03947,
Code: 00037263155, Cle: 39
IBAN:FR76 30003 03947 00037263155 39
BIC: SOGEFRPP

POUR SOUTENIR L’EXPÉRIENCE DÉMOCRATIQUE ET LA RÉSISTANCE ARMÉE :

« Les réfugié.e.s ont besoin d’aide ; les miliciennes et les miliciens ont besoin d’armes ; les familles des victimes ont besoin de secours. L’argent que vous enverrez transitera par des circuits sûrs, par l’intermédiaire d’anarchistes de Turquie (DAF), en qui le PYD et les organisations kurdes ont toute confiance. Il finira par alimenter l’action des YPG-YPJ, des maisons du peuple et des communes du Rojava. »

Par virement : À Société d’Entraide Libertaire
IBAN : FR76 1027 8085 9000 0205 7210 175
BIC : CMCIFR2A

Par chèque : À l’ordre de SEL, mention « Kurdistan » au dos, à envoyer à CESL, BP 121, 25014 Besançon Cedex

POUR SOUTENIR LES RÉFUGIÉ-E-S EN IRAK :

La Fédération Internationale des Réfugiés Irakiens travaille, à Souleymania, au Kurdistan d’Irak, pour soutenir des milliers de réfugié-e-s yézidis, chrétien-ne-s, arabes, kurdes et syrien-ne-s dont les foyers sont attaqués par l’ « État islamique ». De partout, les gens fuient à la recherche d’un refuge.

Par virement bancaire :
Nom du compte : International Federation of Iraqi Refugees (IFIR)
Numéro de compte : 21449591
Banque : HSBC
Sort code : 40-04-07

Ou par paypal :
https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=GZNN5XXKCHDWQ

Par ailleurs, l’Organisation pour la Liberté des Femmes en Irak assure une protection dans des foyers pour celles qui fuient les violences machistes et les crimes d’honneur. L’OLFI a permis de sauver 200 femmes menacées de mort. Elle apporte aussi soutien et refuge à de jeunes hommes homosexuels. Elle a également mis en place un refuge à Kerbala pour accueillir des veuves et leurs enfants qui fuient les attaques de Daesh.

On peut soutenir cette organisation féministe irakienne par un don sur un compte paypal accessible directement depuis leur site internet en anglais, ici : http://www.owfi.info/

Campagne de Soutien au Bataillon International de Libération au Rojava

Texte d’appel de la campagne

Au coeur du Moyen-Orient, les populations du Rojava (Kurdistan syrien) se sont soulevées depuis deux ans contre les forces réactionnaires qui oppressent la région depuis des décennies. Après avoir libéré le Rojava de l’Etat Islamique, les habitants du Rojava et les nombreux révolutionnaires étrangers qui sont venus les soutenir inquiètent à présent les impérialistes américains et l’OTAN, ainsi que les régimes réactionnaires et fascistes du Moyen-Orient : la Turquie, l’Arabie Saoudite et
l’Iran. Tous à présent interviennent par bombardements ou ingérence, reproduisant les stratégies qui ont abouti à la création des nombreux groupes islamistes comme l’Etat Islamique, al Qaïda ou le front al-Nosra, des golems qui ont échappé au contrôle des pays capitalistes qui les ont façonnés.
Que ce soit par les attentats meurtriers, par les bombardements de civils, par les arrestations massives de militants révolutionnaires, par les attaques permanentes contre les guérillas populaires ou par les marchandages capitalistes, les ennemis du peuple ont bien du mal à arrêter la lutte de libération qu’ont entreprise les populations du Rojava, du Kurdistan et de tout le Moyen-Orient, et particulièrement les femmes armées du Rojava qui sont le pire cauchemar des islamistes.
La Turquie en a décidé autrement. Après s’être entourée de ses alliés habituels et historiques : USA, OTAN, Union Européenne, ONU, social-démocrates et régimes réactionnaires, elle a entrepris une large campagne de répression à travers les territoires kurdes en Turquie, en Irak et en Syrie, avec pour objectif prioritaire de saboter les ambitions révolutionnaires des peuples opprimés du Rojava.
Aidons le Bataillon International de Libération qui regroupe des combattants communistes, anarchistes et antifascistes venus défendre le Rojava dans l’esprit des Brigades Internationales dans l’Espagne de 1936. Apportons leur un soutien politique et matériel en finançant une centaine de pansements hémostatiques. 60% des blessés par balle meurent d’hémorragie en attendant d’être pris en charge : ces pansements stoppent l’hémorragie rapidement et coûtent 40€ l’unité. Participez à cette récolte en envoyant vos dons au compte BE09 0016 1210 6957 avec la communication ‘Rojava’.
Solidarité Révolutionnaire avec le Rojava !
Soutien à la lutte revolutionnaire des peuples du Rojava et d’ailleurs, contre les islamistes, les USA, l’OTAN et les états réactionnaires !

Combattant(e)s du Bataillon International de libération au Rojava

Groupes participant à la campagne:

  • Secours Rouge
  • Alternative Libertaire BXL
  • Sosyalist Kadınlar Birliği
  • Iranian Youth Committee Belgium
  • Belçika Göçmenler Kolektifi

A propos des « pansements hémostatiques »

Note : Nous laissons au service médical du Bataillon le choix de la marque et du conditionnement de pansements hémostatiques. Le Celox étant à peu près équivalent à d’autres produits (avec des effets secondaires différents), comme le QuikClot, nous le présentons ici pour donner une idée de ce que désignent les « pansements hémostatiques ».

Le CELOX est un nouveau produit hémostatique d’urgence. Le CELOX peut stopper même les hémorragies potentiellement létales rapidement. Facile à utiliser, très sûr et extrêmement efficace, le CELOX sauve des vies. Mélangé au sang, le Celox forme un gel résistant comme un caillot en moins de 30 secondes. Il agit indépendamment des processus normaux de coagulation de l’organisme. Lors des essais cliniques menés par la Marine US, le Celox a été le seul produit à apporter 100% de survie.
La sécurité du Celox a été testée selon les standards exigeants de classe III du marquage CE. Le Celox est composé de chitosan, catabolisé par le lysozyme, une enzyme humaine, en glucosamine, sucre normalement retrouvé dans l’organisme.
CELOX est indiqué pour toute hémorragie modérée à sévère, les hémorragies artérielles ou veineuses, les plaies superficielles et profondes, les plaies du crâne, de la face et du cou.
L’introduction du Celox dans la plaie stoppe les pertes sanguines grâce à la formation d’un caillot sous forme de gel, par la liaison de Celox sur la surface des érythrocytes.
Les nouvelles versions CELOX Gauze et CELOX Gauze « Z » FOLD combinent l’action des granulés hémostatiques et de la bande pour contrôler la perte de sang qui met directement la vie du patient en danger.

Pansement hémostatique CELOX

Pansement hémostatique CELOX

Voir aussi:

rojava

Graffiti libertaire au Rojava

ISIS (Daesh) must be eliminated. This is our task. This is the task of the working class and its socialist movement

23 novembre 2015

Intervention de Dashty Jamal, militant du Parti communiste-ouvrier du Kurdistan, devant la conférence annuelle de l’Alliance for Workers Liberty le 22 novembre.

Dear Comrades,

I am glad to be here with you on behalf of Worker-communist Party of Kurdistan and Worker-communist Party of Iraq- Abroad Organisation I express our gratitude at being invited to your conference. We hope that this conference steps forward towards radical changes for workers. The AWL and our party have always had joint points in our struggle for gaining a better life for working people regardless of where they come from. The cooperation between us has ever helped us be keen to fight for our goals. At the same time we adopted necessary constructive criticism about any political stance we thought we needed to change for the benefit of our class struggle.

Today you are holding your conference at a chaotic time when working people are put under the military boots of the world bourgeoisie. Just look at what happens from the very heart of Europe to the Middle East and North Africa. There are many who think that we are experiencing a third world war. The warmongering policies of the American, European and Russian bourgeois governments directly led to military and political intervention in counties in the Middle East and North Africa. This policy has caused carnage; death of hundreds of thousands; havoc; displacement and devastating any trace of modern and urban society in those countries.

The world bourgeoisie supported the reactionary states of Saudi Arabia, Iran, Turkey, and Qatar, it has helped many Islamic groups under the name of “moderate Islamists” rise in America and Europe. These groups get massive financial supports either from the reactionary Islamic countries or American and European countries. These governments build mosques and other religious foundations under the name of multiculturalism and “respecting tolerance”? The paradox is clearly visible when we see that some of these foundations recruit for IS and other terrorist groups or nurture many suicide bombers in Europe itself. As we see this also revives racism in European countries in a very extreme level.

All this is the outcome of the aims of the world bourgeoisie and the imperialistic blocs, the USA and its allies in Europe and Russia and its allies. Their race is all about having control over the world, and divides the world between themselves. They compete on having their hegemony over other countries and expand their capital markets. They don’t care about the death of hundreds of thousands and destroying many parts of the world. It is not important for them to plunge the whole world in blood. As Marx put it this system is a like a vampire which sucks the life out of the working class.. But we have to do something. They must be stopped. They don’t fight IS; this vicious Islamic force is a project and they use it as a justification to achieve their goal. IS must be eliminated. This is our task. This is the task of the working class and its socialist movement.

We need a socialist platform to end the chaotic humanity lives in. We have to have a clear stance against imperialistic policy of the bourgeoisie and their state allies in the world and in the area. It is our duty to defend freedom, safety and stability of these societies. The working class and deprived mass must restore the political will to decide about their future and the political system, which can guarantee a dignified life. The freedom-loving people and the civilised humanity have the intention to put an end to this savage stage we are in. But the communists and the socialists must be in fore front of this struggle.

As far as Britain is concerned, we are overtly witnessing two different poles in our society. The Conservatives, who merged themselves into the imperialist pole and are a part of what happens in the Middle East, want to drive the British society into more dismal conditions. See how they cut the budget; follow austerity policies; cut social and housing benefits; increase tuition fees and so on. They are definitely supporting political Islam in Britain. We should undoubtedly stand against the Conservatives’ policy.

This is a chance to turn to the other pole, the working class, the left, and the socialists in Britain. Let me honestly say something about Labour Party. The election of Jeremy Corbyn is a turning point for the party and the whole society. His policy, for instance against cutting budget, refusing nuclear weapons, suggesting national education service, better health service, and so on, is good for the society. We have to support these and any other suggestions, which can lead to the betterment of people’s life. But we still need to ask ourselves: is the Labour Party socialist? Does it work for abolishing wage labour and thus gaining full equality between all humans? We are now talking about reformism and socialism. Is what is going on inthe Labour Party enough? To have a better life conditions is good, but it doesn’t necessarily lead to essential changes if we don’t have a strategy to do that. Reform can pave the way to socialism, but itself is not socialism. This is the boundary between us, as socialists, and the reformists. We need a worker revolution to end all what we have seen and experienced, a revolution leading to socialism.

We need now, more than ever, to polarise British society into capitalism and socialism. We need more than what is suggested till now. A socialist platform needs to be put before society: higher wages; lower work hours; better housing, free education and health services; stopping imperialist agenda; stopping support to the reactionary governments in the Middle East…. can be among many other demands. If we don’t have such a party that carries out such a strategic agenda, we might try to make the Labour Party a tribune for an independent socialist platform and strengthening a political and theoretical struggle to prevent that Labour Party goes towards right wing moreover.

We hope that your conference would insist on such a socialist strategy and platform. Good luck!

Long live socialism

dashty

Lettre à mes amis et camarades en France après les attaques terroristes à Paris (Houzan Mahmoud)

19 novembre 2015

Traduit de l’anglais par Véronique.

Chers amis,

Le 31 Octobre 2015, je participais à une grande conférence sur la paix dans la ville d’Ypres en Belgique à l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale (1914-1918). Je me suis adressée aux participants sur le danger de Daesh en particulier, et sur l’idéologie islamiste en général. Mon point de vue était «personne n’est plus en sécurité, même nous, dans cette salle de conférence».

Je sentais que le public pouvait penser que j’exagérais. Ce que nous disons, moi et d’autres militants du Moyen-Orient, depuis plus d’une décennie est plus visible que jamais. Ce qui est arrivé le 13 Novembre au cœur de Paris est inhumain et je le condamne.

Je vous présente mes condoléances profondes de cœur et de solidarité ainsi qu’à tous les Français pour avoir été les témoins de ces attaques barbares et avoir perdu des êtres chers.

Hier, et il y a quelques jours le Liban, l’Afghanistan, Bagdad, la Syrie et de nombreux autres endroits innombrables ont été touchés par les islamistes. Les militants comme moi au Moyen-Orient, qui ont enduré le fanatisme religieux, la misogynie et le diktat ont mis en garde l’Occident sur son soutien sans faille aux groupes islamistes à la fois en Europe mais aussi au Moyen-Orient. Ce sont seulement les civils ordinaires qui sont utilisés partout comme «cibles molles» par les islamistes.

Alors que je suis pleinement solidaire avec les civils et les victimes des attentats terroristes islamistes à Paris, mais je ne peux pas rejoindre le slogan qui dit : «Nous sommes tous français ou parisien ». Être kurde d’Irak et femme qui s’oppose à la tyrannie, au nationalisme, à l’islamisme, au sexisme et à toutes les formes de ségrégation capitaliste des êtres humains m’empêche de dire que je suis «française», même si c’est symbolique ou momentané. Des milliers de personnes sont tuées, violées, vendues en esclavage, décapitées, exécutées et opprimées pendant des décennies et nous ne voyons guère les gouvernements occidentaux pleurer les morts Irakiens, Syriens, Libanais, Afghans ou Kurdes. C’est seulement quand l’horreur arrive chez soi, que la portée de la brutalité commise par ces groupes terroristes devient soudainement réelle et que le jeu entre le «civilisé» et les «sauvages» commence.

Il n’y a aucune division «civilisée» ou «sauvage» entre nous, les humains, ce type de programme ne convient qu’aux deux côtés de ce jeu dégoûtant. Il est donc sage de ne pas se joindre à ces slogans d’exclusion, de divisions nationalistes tels que nous sommes tous «français» ou bien nous « le civilisé » et eux « les réactionnaires » ou «sauvages». Car je sais que cela contribue aux divisions et aux racismes existants et ne favorise pas notre lutte qui est opposée à toutes formes de racisme. Cela divise encore la société entre deux camps qui ne serait pas réaliste.

Les sociétés ne doivent pas être divisées sur cette base : nous sommes civilisés et les autres, sont des sauvages. Nous ne devrions pas perdre de terrain face à ces divisions réactionnaires et racistes.

Nous devons nous rappeler que des millions de musulmans ordinaires à travers la région sont victimes du terrorisme islamique. Merci à l’Occident pour leur protection des dictateurs en Libye, Syrie, Iran, Irak, Égypte, et dans autres endroits, et aussi de nourrir l’idéologie islamiste sous prétexte de «ceci est authentique» et appartient aux sauvages.

Des milliers de personnes dans notre région refusent de se plier à ces groupes terroristes islamistes authentiques et aux états. Regardez la résistance des femmes et des hommes, jeunes et vieux du Kurdistan, qui sont les armes contre ces groupes islamistes.

Ce que nous devons faire en tant que progressistes est de nous tenir partout fermes contre ces attaques horribles, et dans le même temps être attentifs et nous opposer à la division capitaliste dans nos sociétés sur la base de «civilisé» et «sauvage», «nous» et «eux» , «nos valeurs» et «leurs valeurs». Cela ne fera que fournir un terrain fertile aux groupes terroristes comme Daesh, Boko Haram, Al-Qaida, et servir beaucoup d’autres pour prospérer. Nous avons besoin de l’unité sur nos propres termes, sur la base de l’égalité entre tous les peuples.

Amour et solidarité

Houzan Mahmoud

hm

Messages et communiqués de camarades du Moyen-Orient

15 novembre 2015

« (…) je suis vraiment triste et dégoûtée de ce qu’ISIS fait aux civils à Paris, à Bagdad, au Liban, au Kurdistan, en Afghanistan, etc. L’humanité doit rester ferme contre ces attaques barbares et en même temps condamner le système capitaliste qui produit et soutien de tel groupes depuis des années.»

Houzan Mahmoud

« Chers camarades,
Les mots ne peuvent exprimer ma tristesse face aux horribles événements d’hier. Ils ont beau essayer, ils ne pourront pas tuer nos valeurs de fraternité et d’égalité. Solidairement vôtre »

Dashty Jamal
je suis parisien.

« C’est horrible. Voilà ce que signifie le terrorisme, tuant aveuglément pour créer la peur et l’intimidation. Le monde est devenu un endroit terrible. Chaque jour nous apprenons des meurtres de masse. Avant-hier les mêmes assassins ont tué au moins 50 personnes à Beyrouth. Les assassinats et les meurtres de masse sont devenus une partie de la vie quotidienne des gens du Moyen-Orient. Nous devons mobiliser contre cette situation inhumaine. La solidarité internationale et la mobilisation sont la seule solution.»

Azar Majedi

« Je partage la tristesse de cette tragédie avec les familles de ces victimes, victimes du terrorisme islamique et [suis] solidaire avec vous dans votre combat pour éradiquer le terrorisme; seul le mouvement gauchiste et ouvrier est capable de cette lutte. »

Ali, militant kurde

L’Organisation pour la Liberté des Femmes en Irak condamne les attaques de Daesh à Paris 

L’occupation de l’Irak en 2003 a développé une seconde génération d’Al Qaïda qui peut être décrite comme un groupe bestial, sans aucune considération pour la vie humaine, la dignité des femmes, les droits des enfants à la sureté et à l’innocence. Nos cœurs vont vers les familles de France qui comme nous vont face au terrorisme islamiste.  La solution ne peut venir que de la solidarité de la classe ouvrière dans la lutte contre l’extrémisme soutenu et renforcé par les politiques capitalistes et impérialistes au Moyen-Orient des gouvernements des Etats-Unis, de Grande-Bretagne et de leurs alliés.  Daesh n’a pas été créé dans le vide ; c’est une décennie de politiques des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne qui a entretenu et renforcé la place de Daesh dans le terrorisme international.  A bas l’idéologie assoiffée de sang de Daesh ! Vivent la liberté et l’égalité !

Organisation pour la Liberté des Femmes en Irak (OWFI), 14 novembre 2015

Terrorisme islamiste à Paris : le monde doit se débarrasser immédiatement du terrorisme islamiste !

Moins d’un an après les attaques terroristes contre Charlie Hebdo, des terroristes islamistes ont massacré le 13 novembre des gens dans des cafés, une salle de concert et un stade. A cette heure, on compte 129 personnes tuées et plus de 200 blessées, dont certaine très grièvement. Daesh a revendiqué ce crime.

Le massacre barbare à Paris est dans la continuité des centaines de massacres et d’attaques terroristes commis par les forces islamistes qui se développent depuis que la République Islamique a pris le pouvoir en Iran et qui se perpétuent par des bandits sunnites ou chiites à travers le monde. Ce n’est ni le premier ni le dernier crimes des forces islamistes.

Tant que des régimes comme l’Arabie Saoudite et la République Islamique d’Iran seront en place, tant que la Russie et l’Occident soutiendront et armeront de tels régimes pour étendre leur influence pour leurs objectifs inhumains, tant que les Etats du monde flirteront avec l’islamisme politique et dérouleront des tapis rouges pour les dirigeants de la République Islamique d’Iran ou d’Arabie Saoudite, des forces comme Daesh, Al Qaïda, le Hezbollah et d’autres bandes continueront à décapiter des gens, réduire les femmes en esclavage, tirer sur des élèves et faire couler le sang à travers le monde.

Le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran adresse ses plus sincères condoléances aux familles et amis des victimes et à la population de Paris et dénonce fermement ces atroces attaques. Le monde peut et doit se débarrasser du terrorisme islamiste. Pour briser les bases à ce mouvement sanguinaire, les peuples du monde doivent se tenir aux côtés des peuples d’Iran, d’Afghanistan, d’Irak et des millions de personnes qui, victimes de la barbarie islamiste, veulent en finir avec cette sauvagerie.

Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, 13 novembre 2015