Damen (1893-1979)

Onorato Damen

Enseignant socialiste, il est emprisonné en 1917 pour incitation à la désertion. Secrétaire de la Chambre du Travail de Pistoia, il est arrêté en 1921 et doit s’enfuir en France où il est responsable de l’édition en italien de L’Humanité. Rentré en Italie et élu député communiste en 1924, il participe en 1925 au Comité d’entente (contre la bolchévisation du PCI) et est arrêté en 1926. Condamné à 12 ans de réclusion, il dirige la révolte des prisonniers de Civitavecchia en 1933.

Libéré en 1943, il fonde le Parti communiste internationaliste dans le Piémont. Il se sépare d’A. Bordiga en 1952 et continue d’animer les revues Battaglia comunista et Prometeo. Il dénonce notamment la mode tiers-mondiste de soutiens systématiques au mouvements de libération nationale, et garde des contacts avec d’autres courants de gauche comme Socialisme ou Barbarie en France, News & letters aux USA ou le F.O.R. de G. Munis. Son groupe s’est associé après sa mort à la CWO anglaise pour former le Bureau international pour le parti révolutionnaire (BIPR).

TEXTES:

LIVRES:

  • Bordiga valori e limiti d’una esperienza (1971)
  • Gramsci tra marxismo e idealismo (1977)

Voir aussi:

Publicités

Une Réponse to “Damen (1893-1979)”

  1. Le trotskysme espagnol de 1936 à 1948 et le développement ultérieur de la pensée de Munis (1948-1989 « La Bataille socialiste Says:

    […] communiste italienne (bordiguistes et proches). Il soutint d’amples et profondes discussions avec Onorato Damen, dirigeant du groupe Battaglia Comunista d’où résultèrent sympathie et respect mutuel. Les […]

    J'aime

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :