1875 « Liberté de conscience »? [Marx]

Écrit au début de mai 1875 ; publié pour la première fois dans la Neue Zeit, 9e année (1890-91), tome I. Extrait de la Critique du programme de Gotha et repris dans Marx & Engels / Sur la religion (textes choisis)

Gloses marginales au programme

du parti ouvrier allemand

« Liberté de conscience ! » Si on voulait, par ces temps de Kulturekampf [1], rappeler au libéralisme ses vieux mots d’ordre, on ne pouvait le faire que sous cette forme : « Chacun doit pouvoir satisfaire ses besoins religieux et corporels, sans que la police y fourre le nez ». Mais le Parti ouvrier avait là l’occasion d’exprimer sa conviction que la bourgeoise « liberté de conscience » n’est rien de plus que la tolérance de toutes les sortes possibles de liberté de conscience religieuse, tandis que lui s’efforce de libérer les consciences de la fantasmagorie religieuse. Seulement on se complaît à ne pas dépasser le niveau « bourgeois » [2].

Notes

[1] La fameuse « lutte pour la culture », le Kulturkampf, c’est-à-dire la lutte que Bismarck mena après 1870 contre le parti catholique allemand, le parti du « Centre », au moyen de persécutions policières dirigées contre le catholicisme. Par cette lutte Bismarck n’a fait que raffermir le cléricalisme militant des catholiques ; il n’a fait que nuire à la cause de la véritable culture, en mettant au premier plan les divisions religieuses, au lieu des divisions politiques, il a fait dévier l’attention de certaines couches de la classe ouvrière et de la démocratie, des tâches essentielles que comporte la lutte de classe et révolutionnaire, vers l’anticléricalisme le plus superficiel et le plus bourgeoisement mensonger. » (Lénine : « De l’attitude du Parti ouvrier à l’égard de la religion ». Article écrit en 1909. Voir : Lénine et la religion p. 14, Editions sociales, 1949.)

[2] Marx critique ici la direction de la social-démocratie allemande qui ne montrait pas en toute clarté dans le programme qu’elle proposait l’attitude de refus du parti ouvrier à l’égard de l’abêtissement religieux, mais se contentait de répéter la revendication permanente des partis bourgeois concernant la « liberté de conscience ».

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :