1911-07 La loi des retraites (Motion)

Résolution sur la loi sur les retraites ouvrières. Motion de la Seine adoptée au CN de la SFIO du 9 juillet 1911.

S.F.I.O.
Résolution sur la loi sur les retraites ouvrières
(9 juillet 1911)

Motion de la majorité de la Seine adoptée au Conseil national du 9 juillet 1911 par 88 voix contre 52. La loi sur les retraites ouvrières (18 sous par jour après 65 ans, par capitalisation) entrait en application. Guesde et Lafargue se retrouvaient aux côtés de la CGT en opposition commune à ladite loi (*), soutenue en revanche par le groupe parlementaire et la droite du parti (qui déclarèrent « qu’il n’appartient pas au Conseil National d’abroger ou de modifier les décisions d’un Congrès »). Source : Encyclopédie socialiste syndicale et coopérative de l’Internationale ouvrière (Quillet, 1912).

Le Conseil National déclare que chaque fois qu’il s’agira d’une question ouvrière, le Parti socialiste agira d’accord avec les résolutions de la Confédération générale du Travail ;
En ce qui concerne les retraites ouvrières, affirme le droit intégral à la retraite de tous les travailleurs, y compris les compagnes de salariés occupées au soin de la famille.
Considérant les justes critiques qui ont été apportées contre la loi dite des retraites ouvrières ;
Considérant que le Congrès de Nîmes a décidé d’ouvrir une campagne immédiate de propagande socialiste pour l’amélioration de la loi ;
Considérant que le socialisme ne saurait se dispenser d’associer sa protestation à celle de la classe ouvrière, notamment sur les cinq points suivants :
1° Contre les versements obligatoires ;
2° Contre la capitalisation ;
3° Contre le taux ridicule de la retraite ;
4° Contre l’âge d’entrée en jouissance ;
5° Contre le rétablissement du livret ouvrier ;
Considérant que les organisations syndicales continuent leur campagne ;
Le Conseil National demande aux militants, aux élus, aux sections, aux fédérations du Parti d’appuyer de toutes leurs forces la protestation ouvrière et paysanne.

Note:

* La CGT refuse les versements ouvriers et appelle notamment à refuser de fournir les renseignements
nécessaires pour l’établissement des carnets de retraite.

disponible au format pdf:motion-sfio-retraites-1911.pdf

avec l’autorisation du site Ensemble

Voir aussi:

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :