1913-10 Lettre à la rédaction du Social-démocrate de Copenhague [Luxemburg]

Berlin-Südende, 20 octobre 1913

Chers camarades,

Il y a quelques temps, votre journal a publié une déclaration du Comité directeur de la Social-Démocratie de Pologne et de Lituanie, signée Karski, qui mettait en garde contre une collecte effectuée au nom dudit parti et visant à soutirer de l’argent aux camarades danois pour une grève des ouvriers du textile de Pologne russe. La déclaration du Comité directeur polonais constatait que les listes avaient été mises en circulation sans l’autorisation du parti, en abusant de sa signature, sur l’initiative personnelle de quelques individus, notamment d’un certain camarade Marchewczynski, et qu’il fallait par conséquent les considérer comme des faux éhontés. Là-dessus, votre journal a publié une étonnante déclaration de la rédaction: elle aurait appris « de source sûre » que le dénommé M. était parfaitement digne de confiance, et puis qu’il y avait en Pologne 3 partis; la rédaction ne connaissait pas les raisons du désaccord entre ces partis polonais, elle le déplorait mais ne voulait pas s’immiscer. Sans vouloir s’immiscer, la rédaction a ainsi, devant les camarades danois, pris la défense de ces individus qui ont lancé une collecte à Copenhague en abusant de la signature de la Social-Démocratie de Pologne et de Lituanie.

En tant que représentante officielle de la Social-Démocratie de Pologne et de Lituanie au Bureau Socialiste international, je me dois de constater les faits suivants:

1/ Il n’y a pas en Pologne 3 partis social-démocrates. Il n’y a qu’une Social-Démocratie de Pologne et de Lituanie. (L’autre organisation socialiste de Pologne, le Parti socialiste polonais ou PPS, n’a rien à voir avec nous sur le plan de l’organisation, elle a un autre programme, ne parle jamais en notre nom, elle est représentée au Bureau international par d’autres personnes, et ne saurait, dans le cas présent, être en cause.)

2/ Le groupe qui a émis la collecte à Copenhague a fait scission l’année dernière dans la Social-Démocratie de Pologne et de Lituanie; il a été dissous par le Comité directeur et par la conférence de l’ensemble du parti pour obstruction et manque de discipline; il n’appartient donc plus à notre parti. Le secrétaire socialiste international, le camarade Huysmans, a fait avorter la tentative de ce groupe pour obtenir une représentation au dernier Congrès socialiste international de Bâle par l’intermédiaire abusif de la délégation russe; ses délégués ont été rayés de la liste du Congrès.

Ce groupe a maintenant l’audace de continuer à parler au nom du parti auquel il n’appartient plus et même de collecter de l’argent à ce titre auprès des camarades étrangers; c’est donc un abus grossier que tout social-démocrate doit condamner vigoureusement et qu’il faut constater officiellement.

3/ La « source sûre » à laquelle la rédaction du Social-Démocrate puise ses renseignements est le représentant de la fraction social-démocrate russe, Lénine. Cette fraction a causé, en Russie même, la scission du parti ouvrier, mène depuis des années une lutte de fraction systématique et acharnée, a constitué un « Comité central » fictif que personne ne reconnaît, fait obstinément échouer tous les efforts d’unification et a ainsi conduit le mouvement du parti russe au bord de la ruine; cette fraction est une source on ne peut moins sûre et moins qualifiée pour fournir des renseignements sur la situation du parti polonais. La fraction de Lénine et ses représentants n’entendent, en fait, pas un mot de polonais et ne peuvent donc rien dire sur la situation polonaise interne qu’ils sachent personnellement. Mais ils tentent méthodiquement de produire dans la social-démocratie polonaise la scission qu’ils pratiquent en spécialistes dans la social-démocratie russe. C’est pourquoi ils soutiennent aveuglément les obstructeurs et les désorganisateurs qui se sont séparés de la Social-Démocratie polonaise, s’efforçant ainsi de créer toutes sortes de difficultés à ce parti, pour se venger de ce que la Social-Démocratie polonaise combatte de toutes ses forces la politique de scission en Russie.

Compte tenu de cela, nous ne saurions accepter qu’on fasse appel à l’avis d’une organisation russe ou de toute autre organisation étrangère sur la situation du parti pour le confronter à celui de la représentation officielle de la Social-Démocratie polonaise, c’est-à-dire de son Comité directeur. La Social-Démocratie de Pologne et de Lituanie est un membre parfaitement autonome du Bureau socialiste international; son contrat d’unité avec l’ensemble du parti russe lui confère également l’autonomie intégrale sur le plan de l’organisation interne. Il est donc tout aussi inadmissible de faire appel à une fraction russe comme à « une source sûre » en ce qui concerne les affaires internes du parti polonais que de considérer, en Allemagne par exemple, le témoignage d’une organisation suédoise, anglaise ou hollandaise sur un groupe séparatiste danois comme plus autorisé que l’avis du Comité directeur danois.

Quant au fait lui-même, constatons encore une fois: que l’avertissement du camarade Karski demeure parfaitement valable. La collecte lancée par Marchewczynski et ses amis au nom de la Social-Démocratie de Pologne et de Lituanie est une falsification éhontée à laquelle les camarades danois doivent prendre garde. Seuls peuvent être considérés comme hommes de confiance du parti sus-nommé au Danemark les camarades Kuptich, représentant des ouvriers agricoles polonais, et Grant.

Rosa Luxemburg

Publicités

3 Réponses to “1913-10 Lettre à la rédaction du Social-démocrate de Copenhague [Luxemburg]”

  1. Neues aus den Archiven der radikalen (und nicht so radikalen) Linken « Entdinglichung Says:

    […] Roland-Holst (1905) * Rosa Luxemburg: Que Guesde nous aide donc ! (1901) * Rosa Luxemburg: Lettre à la rédaction du Social-démocrate de Copenhague (1913) * Rosa Luxemburg: Discours au Congrès du Stuttgart (1898) * Friedrich Engels: Le […]

    J'aime

  2. From the archive of struggle no.44 « Poumista Says:

    […] nous aide donc ! (1901) * Rosa Luxemburg: Lettre à Henriette Roland-Holst (1905) * Rosa Luxemburg: Lettre à la rédaction du Social-démocrate de Copenhague (1913) * Rosa Luxemburg: Lettre à Jules Guesde sur les chemins de fer allemands […]

    J'aime

  3. From the archive of struggle no.47 « Poumista Says:

    […] Roland-Holst (1905) * Rosa Luxemburg: Que Guesde nous aide donc ! (1901) * Rosa Luxemburg: Lettre à la rédaction du Social-démocrate de Copenhague(1913) * Rosa Luxemburg: Discours au Congrès du Stuttgart (1898) * Friedrich Engels: Le […]

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :