1914-10 Les ouvriers russes et la guerre (lettre à Pieter Troelstra) [Chliapnikov]

(original en français)

Copenhague

Vous m’avez demandé l’opinion des ouvriers socialistes russes au sujet de la guerre déclarée par les Allemands au Tsar de Russie et je m’empresse de vous répondre de suite.

Avant tout, mon cher camarade, je dois vous dire que la déclaration de guerre nous a trouvé en pleine période de poussée révolutionnaire. Il y avait des grèves politico-économiques à St-Petersburg, Moscou, Riga, Bakou et de nombreux autres centres industriels. A St-Petersburg, en particulier, le mouvement était très violent. Quelques jours avant la déclaration de guerre, les masses ouvrières ont dressé des barricades pour défendre la liberté et la vie menacée par la police sauvage de notre pays. Dans les premiers jours de la mobilisation, les manifestations se sont faites et dans de nombreux endroits les mobilisés ont été encerclés par les manifestants qui, au chant des refrains révolutionnaires, les ont accompagné jusqu’au point de départ.

Ce jour-là, nous n’avons pas cru à la possibilité de la guerre. Nous avons su qu’il y avait de l’autre côté de la frontière, dans un pays plus libre, de puissantes organisations ouvrières qui tâcheraient d’empêcher la guerre, qui ne se laisseront pas conduire les uns contre les autres pour une boucherie épouvantable. Et notre volonté de résister à la guerre serait avec eux.

Mais les nouvelles qui nous sont parvenues étaient plus tristes les unes que les autres.

Nous étions stupéfaits de voir le Parti socialiste allemand ou plutôt sa fraction au Parlement à voter les crédits militaires. Cette trahison a délié les mains aux opportunistes de tous les pays: et voilà, nous sommes les témoins du drame le plus terrible qu’on puisse imaginer; c’est que les chefs des organisations ouvrières ont offert l’appui moral et matériel aux entreprises impérialistes de la bourgeoisie. La lutte des classes n’existe plus pour ces gens qui luttent maintenant pas pour eux mais toujours pour la liberté d’autrui.

Vous m’avez dit que les socialistes allemands s’étonnent que nous ne nous réjouissions pas du tout de la déclaration par le gouvernement allemand de la guerre au tsarisme. Cet étonnement n’est qu’une couverture hypocrite de leur propre trahison…

Vous m’avez posé aussi une question c’est si les socialistes russes ont changé depuis la guerre avec le Japon leur attitude envers la guerre et le tsarisme. La majeure partie des ouvriers est restée fidèle au principe « guerre à la guerre » mais pour le moment, ils restent isolés…

Il y a de plus une différence (avec 1905). L’entreprise de Mandchourie (…) n’avait que peu d’intérêt pour les capitalistes nationaux. D’ici le mécontentement et on l’a regardée comme une entreprise dynastique et de camarilla.

Aujourd’hui, les mêmes capitalistes et de nombreux intellectuels de toutes les couleurs répètent que cette guerre touche les intérêts vitaux de notre pays.

Ce veut dire que notre industrie a besoin de plus d’indépendance, qu’elle veut sortir de la tutelle capitaliste allemande imposée par le traité de commerce de 1904 désavantageux pour l’industrie nationale. L’agriculture veut des débouchés meilleurs et toutes deux la sortie par le détroit des Dardanelles qui nous a été fermé par nos alliés actuels ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :