1915-07 Lettre à Alexandra Kollontaï [Lénine]

Chère camarade,

La question d’une conférence de la « gauche » avance. Il y a déjà eu une première Vorkonferenz [*] et une deuxième, décisive, se tiendra sous peu. Il est extrêmement important d’attirer les gauches suédois (Höglund) et les Norvégiens. Veuillez bien m’informer: 1/ Vous solidarisez-vous avec nous? et si non, pour quelle raison; 2/ Pouvez-vous vous chargez de cette tâche auprès des gauches scandinaves?

Ad.  1. Vous connaissez notre position au Sotsial-Demokart. Dans les affaires russes nous ne serons pas pour l’unité avec le groupe de Chkheidze (que souhaitent Trotsky, l’O.C., et Plekhanov et Cie : voir La Guerre), parce que c’est une embuscade et une défense de Nashe Dyelo. Dans des affaires internationales nous ne serons pas pour le rapprochement avec Haase-Bernstein-Kautsky (qui dans la pratique veulent l’unité avec le Südekums et es protéger, veulent partir avec des gauches et ne changer rien eau vieux parti putréfié). Nous ne pouvons pas nous en tenir au mot d’ordre de la paix, parce que nous le considérons extrêmement confus, pacifiste, petit-bourgeois, aidant les gouvernements (ils veulent maintenant une option « pour la paix », afin de se dégager de leurs difficultés) et obstruant la lutte révolutionnaire.

À notre avis, la gauche devrait faire une déclaration de principe commune: 1)  condamnant les social-chauvins et des opportunistes, 2) donnant un programme d’action révolutionnaire (qu’on dise guerre civile ou action de masse révolutionnaire, ça n’est pas si important), 3) contre le mot d’ordre de la « défense de la patrie », etc. Une déclaration de principe par la « gauche », au nom de plusieurs pays, aurait une signification colossale (naturellement, pas dans l’esprit philistin  avec lequel Zetkin qui a obtenu le vote de la conférence des femmes à Berne ; Zetkin a éludé la condamnation du social-chauvinisme ! ! dans un souci de « paix » avec Südekums+Kautsky ? ?).

Si vous n’êtes pas d’accord avec ces dames, envoyez-nous de suite un mot.

Si vous êtes d’accord, engagez la traduction 1) du manifeste du Comité central (numéro 33 de Sotsial-Demokrat) et 2) des résolutions de Berne (numéro 40 de Sotsial-Demokrat) en suédois et en norvégien, et prenez contact avec Höglund: acceptent-elles de préparer une déclaration commune (ou la résolution) sur une telle base (naturellement  nous ne nous disputerons pas sur des détails) ? Il faut faire vite.

J’attends votre réponse.

Mes meilleurs souhaits,
Votre,
Lénine

Note:

[*] Vorkonferenz = réunion préparatoire à la conférence de Zimmerwald, tenue à Berne le 11 juillet 1915.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :