1922-05 Lettre de démission du comité directeur du PCF [Loriot]

Lue au Comité directeur du 2 mai 1922. Parue dans l’Humanité du 7 mai 1922.

Chers camarades,

Très souffrant depuis plusieurs mois, je n’ai pas voulu, avant le conseil national et pour des raisons que chacun comprendra, isoler mon cas de celui des autres camarades dont la réintégration au Comité directeur était demandée par l’Exécutif de Moscou.

Le Parti dans ses assises d’Aubervilliers, ayant voté cette réintégration, je dois aujourd’hui vous faire connaître que mon état de santé m’interdit absolument de participer à vos travaux et nécessite des soins qui ne s’accordent pas avec les obligations de la vie militante active qui, de plus en plus, doit être celle des membres du Comité directeur du Parti.

J’ai donc le devoir de vous adresser ma démission de membre de ce comité ainsi que des fonctions que j’avais acceptées à Marseille.

En ce qui concerne celle de leader de l’Humanité, je me permets de formuler l’espoir que le Comité directeur ne s’opposera pas à ce que notre camarade A. Treint, dont la pensée concorde avec la mienne, me remplace dans cet emploi.

Veuillez agréer, chers camarades, avec l’assurance que les raisons que j’invoque ici sont bien les seules qui ont dicté ma décision, mes salutations communistes.

F. LORIOT.

Une Réponse to “1922-05 Lettre de démission du comité directeur du PCF [Loriot]”

  1. Fernand Loriot (Bulletin communiste, 1933) « La Bataille socialiste Says:

    […] 1922-05 Lettre de démission du comité directeur du PCF [Loriot] […]

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :