1938-07 Charte du P.S.O.P.

Publiée en 1938 en brochure (29 pages).

Le PSOP, entièrement au service de la défense et de l’émancipation de la personnalité humaine, proclame sa volonté de lutter contre toutes les formes d’oppression et d’exploitation, qu’elles soient de classe, de sexe ou de race. […]

Le PSOP est un parti de classe qui a pour but de socialiser les moyens de production et d’échange et de transformer les moyens d’échange en moyens de distribution, c’est-à-dire de substituer à la société capitaliste une société collectiviste, socialiste ou communiste […]

Utilisant l’action parlementaire seulement dans la mesure où elle peut aider à la lutte directe des travailleurs contre les exploiteurs et leur gouvernement, le P.S.O.P. s’emploiera à développer l’action autonome de la classe ouvrière et paysanne, et à s’assurer en dehors du Parlement (qu’il n’identifie pas avec la démocratie, et qu’il entend remplacer par des formes supérieures de démocratie) les points nécessaires à la conquête du pouvoir politique […]

Le PSOP constate qu’en régime capitaliste la dictature économique et politique de la classe possédante est un état permanent. Il affirme que l’édification d’une société socialiste n’est possible que si les travailleurs détiennent la totalité du pouvoir politique et économique.

Le pouvoir ne peut être l’apanage d’une fraction, d’une secte ou d’un parti politique, mais l’expression des couches profondes de la population laborieuse, édifiant, sur les ruines du vieil État bureaucratique des oppresseurs, la libre démocratie des travailleurs assemblés dans leurs localités et dans leurs entreprises.

Le nouveau pouvoir (la dictature des classes travailleuses) aura pour tâche essentielle de briser la résistance inévitable des privilégiés et de substituer définitivement à la dictature d’une petite oligarchie d’exploiteurs l’administration de la grande majorité du peuple sur les choses, pour la satisfaction de ses besoins matériels et intellectuels.

Anticipation vivante de la démocratie prolétarienne dont il veut hâter l’avènement, le P.S.O.P. établit, dans le cadre de sa charte, à l’intérieur du Parti, et à tous les échelons de l’organisation, la pleine liberté de critique, de circulation de la pensée et d’élaboration nécessaire à l’émancipation des travailleurs eux-mêmes, n’exigeant en contre-partie qu’une participation effective de chacun de ses membres à son action générale.

Publicités

Une Réponse to “1938-07 Charte du P.S.O.P.”

  1. Chronologie de la Gauche révolutionnaire (1935-1938) « La Bataille socialiste Says:

    […] Conférence constitutive du PSOP et Charte du PSOP […]

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :