1939-03 Pour un Front populaire rénové [Zyromski]

Rapports avec le Parti communiste

Amendement de J. Zyromski au Conseil national du Parti socialiste. Publié dans Le Populaire du 6 mars 1939

Le Conseil national proclame qu’il appartient au Parti socialiste de rassembler toutes les forces populaires contre toutes les formes de l’injustice et de l’oppression autour d’un programme à la fois audacieux et pratique dirigé contre les privilèges capitalistes. Acceptant les lignes générales du Plan de travail de la C.G.T. (1) , il manifeste sa volonté de voir se grouper dans un Front populaire rénové (2) toutes les organisations démocratiques et prolétariennes décidées à lutter sans défaillance pour la liberté, la justice et la paix.(3)

Notes:

(1) Le Plan de la CGT avait été adopté par le congrès confédéral de 1935. Le PCF et les radicaux avaient refusé de l’intégrer au programme du Front populaire.

cf. Du plan de la CGT à la conquête du pouvoir, par L. Trotsky (1935)

(2) Le Front populaire est mort avec le départ du parti radical (28 octobre 1938) et l’échec de la grève générale du du 30 novembre 1938 contre les décrets-lois Reynaud et la répression antisyndicale qui s’en suivit.

cf. Premier bilan (après l’échec de la grève générale), par M. Pivert (1938)

(3) Le texte n’obtint que 1387 voix, une majorité du Conseil national décidant que le PS « ne voit aucun avantage à la pratique de réunions publiques communes avec n’importe quel parti » .

1939_vo.gif

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :