1945-03 Tract aux ouvriers du livre [RKD-CR]

(Tract tiré des Archives Scheuer à l’IISG, Institut d’his­toire sociale d’Amsterdam, que nous remer­cions pour sa col­la­bo­ra­tion. Saisi par Yves, Ni patrie ni frontière)

Ouvriers du Livre :

en avant !

Tous les ouvriers : en avant !

Après les ouvriers du Livre du Gers, vous êtes les pre­miers de la Région pari­sienne à vous oppo­ser à la bour­geoi­sie.

Vous n’avez rien voulu enten­dre aux prét­extes que le patro­nat uti­li­sait pour refu­ser une aug­men­ta­tion de salai­res. Vous n’avez pas eu peur des mena­ces des traîtres des direc­tions du Parti « Communiste » Français ou de la CGT. Ces traîtres à la classe ouvrière vous appel­lent des « sabo­teurs ». Mais vous savez que vous déf­endez votre cause, celle de tous les ouvriers.

Vous mon­trez ainsi la voie aux ouvriers de toutes les cor­po­ra­tions. Vous leur prou­vez que la pre­mière arme de lutte contre le patro­nat est

LA GREVE

Ce moyen, pour obte­nir vos reven­di­ca­tions, doit être géné­ralisé

PARTOUT

Les ouvriers des autres indus­tries doi­vent vous aider dans votre lutte, c’est le gage de la vic­toire. Vous devrez éga­lement les aider dans leur lutte qui les oppose à la bour­geoi­sie, au capi­ta­lisme, au gou­ver­ne­ment.

PRÉPAREZ VOS GRÈVES DE MASSES !

Le patro­nat qui se réfugie der­rière le gou­ver­ne­ment, comme le font les bonzes de la CGT pour ne pas donner gain de cause aux ouvriers, objecte qu’il n’aug­men­tera ceux-ci que si ses prix de vente sont élevés en conséqu­ence. Mais, cama­ra­des, nous nous trou­vons dans un cercle vicieux. Les salai­res aug­men­tent, la vie aug­mente de même.

Pendant que les ouvriers crèvent de plus en plus de faim, les bour­geois, eux, se nour­ris­sent de mieux en mieux.

Sous prét­exte de « ter­mi­ner la guerre », la bour­geoi­sie et son gou­ver­ne­ment veu­lent nous affa­mer et nous impo­ser la ser­vi­tude. Mais la guerre ne pourra pren­dre fin que si les ouvriers impo­sent la paix aux capi­ta­lis­tes par la Révolution. Par la grève de masse et des mani­fes­ta­tions de masse devant les ministères, les ouvriers doi­vent impo­ser leurs reven­di­ca­tions imméd­iates et pré­parer la lutte pour le pou­voir ouvrier. Les ouvriers ita­liens, grecs, belges et autres ont com­pris. Les ouvriers français com­men­cent, eux aussi à com­pren­dre. Les ouvriers du Livre déf­endent leurs intérêts de classe ! Tous les ouvriers doi­vent orga­ni­ser la soli­da­rité pour eux !

A BAS LA GUERRE IMPÉRIALISTE ! A BAS LA BOURGEOISIE ET SON GOUVERNEMENT !

EN AVANT POUR LA GRÈVE GÉNÉRALE !

Les Communistes Révolutionnaires

Paris, le 2 mars 1945

Publicités

2 Réponses to “1945-03 Tract aux ouvriers du livre [RKD-CR]”

  1. Neues aus den Archiven der radikalen (und nicht so radikalen) Linken « Entdinglichung Says:

    […] du prolé­tariat inter­na­tio­nal (1945) * Communistes Révolutionnaires (CR-RKD): Tract aux ouvriers du livre (1945) * Aufheben: Los Angeles: Le contexte d’un soulèvement prolétarien (1992) * Socialisme […]

    J'aime

  2. Révolution et contre-révolution en Russie (OCR, 1946) « La Bataille socialiste Says:

    […] 1945-03 Tract aux ouvriers du livre [RKD-CR] […]

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :