1945-04 1er Mai 1945: Lutte et soli­da­rité du prolé­tariat inter­na­tio­nal [CR]

(Archives de George Scheuer, docu­ment 45, Institut d’his­toire sociale, Amsterdam. Saisi par Yves)

Depuis six ans les ouvriers de tous les pays s’égorgent, les bour­geois dans tous les pays s’engrais­sent.

Assez de mas­sa­cres.

La révo­lution prolé­tari­enne com­mence. Le prolé­tariat alle­mand se rév­olte contre ses oppres­seurs nazis, pen­dant que Tolboukhine, maréchal de Staline, gracie les offi­ciers nazis qui l’aident à rép­rimer la révo­lution alle­mande. Les ouvriers ita­liens conti­nuent leur révo­lution com­mencée il y a deux ans. Les mineurs belges sont en grève. Les mét­allos suédois sont en grève. Les dockers de Londres sont en grève. Les mineurs amé­ricains pré­parent la grève.

C’est alors que Thorez et Saillant et de Gaulle veu­lent faire du Premier Mai la journée des patrons français pour la pour­suite de la guerre impér­ial­iste. Ces mes­sieurs croient avoir domes­ti­qué le prolé­tariat français.

Mais les diri­geants de la CGT ont dû recu­ler devant la pres­sion des ouvriers. Nous avons obtenu le Premier Mai chômé. Il nous faut le Premier Mai payé et sans récu­pération.

Depuis plus de cin­quante ans le Premier mai est la journée des tra­vailleurs du monde entier. La classe ouvrière franç­aise mon­trera qu’elle est digne de ses tra­di­tions révo­luti­onn­aires en fai­sant grève géné­rale le Premier mai.

Au mot d’ordre des « jeunes » : « Travailler d’abord, reven­di­quer ensuite », les ouvriers oppo­se­ront :

La lutte par la grève par­tout

Des mani­fes­ta­tions devant les mai­ries, préf­ec­tures et ministères

pour l’aug­men­ta­tion des salai­res,

pour leur ravi­taille­ment,

contre l’aug­men­ta­tion des prix et la famine.

Pour les libertés de presse, de réunion, d’asso­cia­tion pour la classe ouvrière.

Pour la libé­ration des mili­tants empri­sonnés par les flics du capi­ta­lisme.

Contre la mobi­li­sa­tion et les recen­se­ments.

Pour la fra­ter­ni­sa­tion avec les ouvriers de tous les pays.

Le Premier Mai 1945 les prolét­aires de Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lille et de Londres, Berlin, Moscou, New York, Vienne, Milan, Turin, Athènes, Bruxelles, Salonique, Hambourg mani­fes­te­ront contre la guerre impér­ial­iste, pour la révo­lution prolé­tari­enne.

Camarades ouvriers, formez vos comités de grève

Camarades sol­dats, joi­gnez-vous à la mani­fes­ta­tion de vos frères de classe

Premier Mai 1945, En avant vers la vic­toire du prolé­tariat inter­na­tio­nal vers le pou­voir ouvrier

Les Communistes Révolutionnaires (pour la nou­velle Internationale Communiste)

 

2 Réponses to “1945-04 1er Mai 1945: Lutte et soli­da­rité du prolé­tariat inter­na­tio­nal [CR]”

  1. Neues aus den Archiven der radikalen (und nicht so radikalen) Linken « Entdinglichung Says:

    […] Communistes Révolutionnaires (CR-RKD): Lutte et soli­da­rité du prolé­tariat inter­na­tio­nal (1945) * Communistes Révolutionnaires (CR-RKD): Tract aux ouvriers du livre (1945) * Aufheben: Los […]

    J'aime

  2. Révolution et contre-révolution en Russie (OCR, 1946) « La Bataille socialiste Says:

    […] 1945-04 1er Mai 1945:  Lutte et soli­da­rité du prolé­tariat inter­na­tio­nal [RKD-CR] […]

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :