1985 Marx, théoricien de I’anarchisme (Rubel)

Marx, théoricien de I’anarchisme. Maximilien Rubel (les Cahiers du Vent du Ch’min, 5 bis rue Rolland-Vachette, F-93200 Saint-Denis) – 25 FF.

Dans cette réédition d’un essai publié pour la première fois en 1973 (et repris dans Marx critique du marxisme en 1974), Rubel argue que Marx était le fondateur « d’une théorie politique de l’anarchisme ».

Marx, qui était déjà athée, est devenu communiste vers la fin de 1843 par voie d’une critique philosophique de l’État et de l’argent comme étant tout aussi aliénant pour l’homme que la religion. Il avait déjà donc, écrit Rubel, « la vision d’une société sans État, sans classes, sans moyen d’échange monétaire, sans terreurs religieuses et intellectuelles » avant d’entamer son analyse du monde de production capitaliste. En d’autres termes, Marx était communiste et anarchiste avant de devenir « économiste. »

Dans un post-scriptum écrit en 1983 pour cette réédition, Rubel montre, citations à l’appui, que :

« Ce n’est pas Marx, c’est Bakounine qui pratiquait le principe de la libération de « haut en bas », prônant la constitution d’une autorité centralisée et secrète, d’une élite ayant pour mission d’exercer une « dictature collective et invisible » afin de faire triompher « la révolution bien dirigée ». »

(Socialisme Mondial 27, Nº 1, 1985)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s