L’opéraïsme

Dossier en construction

Courant informel de l’extrême gauche italienne né à la fin des années 50 et représentée par Raniero Panzieri et la revue Quaderni Rossi, considérant que les rapports de production doivent être remis au centre de la réflexion marxiste et s’intéressant à la dimension anticapitaliste des grèves ouvrières. Les critiques envers l’opéraïsme ont porté sur son léninisme, sa focalisation excessive sur les travailleurs productifs non spécialisés, et surtout sur l’évolution d’une partie dite « négriste » de ses théoriciens.

TEXTES:


%d blogueurs aiment cette page :