Un règlement d’usine en 1860

by

USINE MICHELIN – 1860

Règlement intérieur

1. Piété, propreté et ponctualité font la force d’une bonne affaire.
2. Notre firme ayant considérablement réduit les horaires de travail, les employés de bureau n’auront plus à être présents que de sept heures du matin à six heures du soir, et ce, les jours de semaine seulement.
3. Des prières seront dites chaque matin dans le grand bureau. Les employés de bureau seront obligatoirement présents.
4. L’habillement doit être du type le plus sobre. Les employés de bureau ne se laisseront pas aller aux fantaisies des vêtements de couleurs vives, ils ne porteront pas de bas non plus, à moins que ceux-ci ne soient convenablement raccommodés.
5. Dans les bureaux on ne portera ni manteaux ni pardessus, toutefois, lorsque le temps sera particulièrement rigoureux, les écharpes, cache-nez et calottes seront autorisés.
6. Notre firme met un poêle à la disposition des employés de bureau. Le charbon et le bois devront être enfermés dans le coffre destiné à cet effet. Afin qu’ils puissent se chauffer, il est recommandé à chaque membre du personnel d’apporter chaque jour quatre livres de charbon durant la saison froide.
7. Aucun employé de bureau ne sera autorisé à quitter la pièce sans la permission de M. le Directeur. Les appels de la nature sont cependant permis et y céder, les membres du personnel pourront utiliser le jardin au-dessous de la seconde grille. Bien entendu cet espace devra être tenu dans un ordre parfait.
8. Il est strictement interdit de parler durant les heures de bureau.
9. La soif de tabac, de vin ou d’alcool est une faiblesse humaine et, comme telle, est interdite à tous les membres du personnel.
10. Maintenant que les heures de bureau ont été énergiquement réduites, la prise de nourriture est encore autorisée entre 11h30 et midi, mais en aucun cas le travail ne devra cesser durant ce temps.
11. Les employés de bureau fourniront leurs propres plumes. UN nouveau taille-plume est disponible sur demande chez M. le Directeur.
12. Un sénior désigné par M. le Directeur sera responsable du nettoyage et de la propreté de la grande salle ainsi que du bureau directorial. Les juniors et les jeunes se présenteront à m. le Directeur quarante minutes avant les prières et resteront après l’heure de la fermeture pour procéder au nettoyage. Brosse, balais, serpillières et savons seront fournis par la Direction.
13. Augmentés dernièrement, les nouveaux salaires hebdomadaires sont désormais les suivants :

Cadets (jusqu’à 11 ans) 0,50 F
Juniors (jusqu’à 14 ans) 1,45 F
Jeunes 3,25 F
Employés 7,50 F
Séniors (après 15 ans de maison) 14,50 F

Les propriétaires reconnaissent et acceptent la générosité des nouvelles lois du travail, mais attendent du personnel un accroissement considérable du rendement en compensation de ces conditions presque utopiques.

Publicités

3 Réponses to “Un règlement d’usine en 1860”

  1. Pierre Montoya Says:

    En règle générale, il y a le carnet ouvrier sans lequel aucun ouvrier ne peut circuler sur la voie publique. Il est obligatoire pendant une grande partie du 19eme et doit être visé par l’employeur et présenté à chaque demande aux autorités et sur lequel figurent un certain nombre de mentions et de jugements . Aprés son abolition, des entreprises l’exigent en interne. Des fiches sont établies par la police sur les « meneurs » ouvertes aux investigations patronales. Les paroisses participent également à la qualification de bons ou mauvais paroissiens, croyants ou mécréants, « les sans dieu ». De telles pratiques existent encore dans de nombreux pays.

    Aimé par 1 personne

  2. Neues aus den Archiven der radikalen Linken - eine Auswahl « Entdinglichung Says:

    […] Bataille socialiste La révolution déjacobiniséeUn règlement d’usine en 1860Mises à jourExposition-débat à l’Université Lyon 2Robert Louzon avec le POUM et la […]

    Aimé par 1 personne

  3. Turlough Says:

    Bonjour, auriez la source de ce document ? J’ai trouvé une version imprimée avec la date 1840 sans mention du nom de l’entreprise, une autre version sur le web mentionnant 1830. A chaque fois le texte semble être rigoureusement le même. J’aimerais trouver un original ou un fac-similé. Merci d’avance.

    Aimé par 1 personne

Commentaires fermés


%d blogueurs aiment cette page :